Partie 2 : L’alimentation

Ce cheminement je le dois à la lecture du livre EAT de Gilles Lartigot, que je ne vous conseille pas, je vous impose cette lecture facile, informative et pas moralisatrice.

http://www.gilleslartigot.com/

 

Alors vous le savez, je suis devenu végétarienne depuis quelques mois maintenant.

Ce changement s’est fait naturellement et contrairement a ce qu’on croit c’est pas pour sauver les vaches que je l’ai fait. Non je l’ai fait avant tout pour moi et la planète, un déclic immédiat après avoir vu le film/documentaire « DEMAIN le film » avec Mélanie Laurent.

https://www.demain-lefilm.com/

En 2 mots : les animaux et les poissons d’élevages industriels, bouffent des OGM/ des antibiotiques/ des hormones. Et vous quand vous les mangez bah devinez ce qui se passe ? (j’ai enfin compris pourquoi j’ai de la moustache #EnculéDHormones ). Pour la planète, il faut savoir que l’élevage intensif, notamment des bovins, sait du méthane, une consommation excessive de nos ressources naturel tel que l’eau.

Donc j’ai arrêté de consommer ses produits pour ma santé avant tout. Ensuite j’adhère au principe de la non souffrance animale, et qui plus est a l’impact écologique de l’arrêt de la consommation d’animaux.

Donc viande/ poisson : ça c’est fait !

Je remplace simplement par des légumineuses, du tofu, et des compléments vegan parfois (marque VEGANZ en Allemagne)

 

Bon et les produits laitiers?

Oui parce que bon c’est pareil quand tu bois du lait, au delà de la souffrance animale, je vais juste parler de nos petits culs d’humains. Bah tu bois aussi ce que la vache mange, donc hormone/OGM/antibiotique (repense a ta moustache #Enflure)

Alors moi j’ai arrêté depuis longtemps le lait, parce que je suis convaincue, que les produits laitiers ne sont pas nos amis pour la vie.

Alors je consomme du lait de soja BIO (important qu’il soit Bio sinon il vient des USA et est bourré de pesticides).

Des yaourts au soja français (pour les mêmes raisons).

 

Seul hic : le fromage…

Bon là j’avoue je réduis je réduis, mais pour l’instant je n’ai pas encore le déclic d’arrêter.

Mais au vu de ma petite consommation, je le vois comme un carré de chocolat, comme un petit plaisir.

 

Les œufs ? Bon jusque là je me déculpabilisais en me disant que j’achète bio/local.

Donc l’avantage c’est que là, mon petit cul est au top, pas de risque niveau santé avec cette consommation.

En revanche, la je vais parler, sentiment, couilles, petit poussin, nuggets…

Là vous vous dite « y a comme une couille dans le pâté ? » ouais c’est à peu prés ça.

Déjà les œufs de plein air, en réalité les poules elles voient le jour que 3 heures par jour. Pour les explications, je laisse la merveilleuse Coline vous expliquer tout ça :

 

 

Bon et puis là couperet, Katy me dit juste que Bio ou pas Bio, il y a sexage et broyages des poussins mâles.

Ok on lâche tout les gars, j’ai mon déclic œuf !

Alors je pense que si ta la chance d’avoir des poules dans ton jardin que tu leur donnes pas de la merde à manger c’est super cool !

Mais si comme moi tu vis en appartement et que même les poissons n’y survivent pas….couilles/nuggets/poussinou…Bim j’ai plus faim !

 

Pour ceux qui souhaitent envisager une alimentation végétarienne/ végétalienne ou même vegan je vous partage cet article juste parfait et pleins de bons conseils :

Mes astuces pour une transition réussie vers un régime vegan

 

Mais moi, je suis quoi moi ? Végan, végétarienne, végétalienne, flexitarienne…

Bah moi je suis une meuf qui fait de son mieux, je ne cherche pas une case, car je déborde toujours des cases !

Moi je suis végétarienne, à tendance végétalienne avec option « à l’aise Blaise, on ne va pas commencer à refuser un pain au chocolat ».

En gros, je ne consomme plus d’animaux du tout, ça c’est non-négociable.

Pour les produits laitiers, je n’en achète plus d’origine animale pour le lait et les yaourts. Je réduis le fromage.

Pour les œufs, je n’en achète plus. C’est-à-dire que je n’en consomme pas chez moi, en revanche, je ne fais pas la guerre aux étiquettes.

J’ai une consommation responsable. Mais je ne me refuse pas le plaisir d’un munster frit au resto, ou une brioche à la pâte de noisette de chez Dreher.

Je cherche le parfait équilibre entre « ma conscience et mon plaisir ». Ce curseur on le place tous à un endroit différent, ce qui compte c’est d’être en phase avec soi-même.

Le problème c’est que pour beaucoup « ce n’est jamais assez ».

Moi je préfère valoriser les petits pas que nous faisons, que de culpabiliser ceux qui essayent de changer!

C’est justement à cause de ce sentiment de « pas assez bien » que certains n’osent pas se lancer. Faites toujours de votre mieux, quoiqu’il arrive ceux qui veulent voir le mauvais dans l’effort, y arriveront toujours…

 

18 réflexions au sujet de « Végan, végétarien, fleximachin…Qui suis-je? »

  1. Ely c est Ely c est yasmine , y en a qu UNE . Les étiquettes ça pourrit l ambiance. Qui est le meilleur vegan? Ton chien bouffe des croquettes t es pas vegan! Bref. Merci.

    • mon père dit souvent « on est tous le con d’un autre » voila tout est dit, on est con ^^
      merci Katy pour ton déclic oeuf

  2. Une belle Hypocrite avec un grand H rèflèchir bien la dessus je ne peux pas refuser un munster

  3. De toute façon les étiquettes c’est jamais bien. Rester sois même c’est mieux.

    • Tout à fait, faire de son mieux, prendre son temps, c’est la base des changements durables.

      Ely

  4. Cesse de te justifier et stop á la pub incessante ha j’adore ça fait quelques semaines je suis vegan ça me fait rire

  5. Mes parents sont vegan je suis vegan et je n’ai jamais crier sur les toits

  6. Merci Ely pour tout ca
    C’est vrai qu’on est dans une société ou peu importe ce que l’on fait, on est critiqué ! La preuve en image ici avec « celiavegan » !
    Si chacun faisait un petit effort le monde tournerait un peu plus rond !
    Pourquoi devoir toujours se justifier ? Tes articles ont un bel impact et si ils peuvent permettre à quelques personne ne serait ce que de réfléchir à leur consommation, alors c’est vraiment super.
    Continue comme tu es

    • Merci beaucoup Marine!
      C’est ce que je trouve dommage avec « les cases » et c’est pour ça que ma case a moi, elle évolue avec moi.
      Je suis ravie que mes postes puissent avoir un impact positif, et ne t’en fais pas : je ne garde que le meilleur.

      Ely

  7. Excellent article, état d esprit auquel j’adhère totalement car je crois que la liberté est le garant de nos convictions. J aurais tendance à sortir du cadre si je m’imposais une case trop restrictive alors que baisser pas apres pas Ma conso de trucs pas nets c est plus facile aussi pour moi…je lirais ce livre Et je vais aller voir ce documentaire/film de Mélanie Laurent qui m’aidera également Dans ma démarche Merci Yasmine pour ce bel article déculpabilisant et surtout instructif! (J avais vu la vidéo de coline Que j ai adoré comme toutes ses vidéos car elles sont non culpabilisantes et dénuées de tout jugement)

  8. Merci pour cet article très honnête et transparent. Je suis tombée sur un forum l’autre jour sur le veganisme et j’ai bien cru que les uns (vegan) et les autres (omnivores) allaient s’étriper. L’important c’est effectivement de faire de son mieux. Je pense qu’il s’agit d’un cheminement et d’une décision personnels que personne ne peut forcer. Donc oui faire un peu c’est déjà faire, ne serait ce que lire un livre ou regarder une émission pour s’informer. Enfin bref, Rome ne s’est pas faite en un jour, la perfection n’existe pas, toussa toussa

    • Tu as tout résumé de ma pensée : faire de son mieux, peu importe ce que l’on fait « c’est déjà ça »
      merci pour ton commentaire

      Ely

  9. Parfaite conclusion, Ely. C’est aussi une question de rapport humain. C’est très difficile de sensibiliser les gens en leur disant que de toute façon ils ne sont pas assez « intègres ». Je connais peu de gens qui éprouvent du plaisir en mangeant de la viande en particulier parce qu’un animal à été tué : « Viens on va manger chez Hippopotamus, il parait qu’ils ont tué de bonnes vaches ! ». C’est un modèle très ancien qu’il y a à remettre en cause. C’est délicat. Si le turfu c’est que nos sociétés humaines changent leur mode de consommation alimentaire, il faudra du temps. Bises.

  10. Super article , je suis tout à fait d’accord avec ta façon de penser.

    Aussi, j’ai vu sur instagram que tu venais de t’installer à Orléans, c’est pourquoi je pense que le projet du supermarché coopératif d’Orléans pourrait t’intéresser. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web