Skip to content

Étiquette : sport

1 an de Crossfit : mon bilan de débutante

Voila tout est dans le titre, voilà 1an que je pratique le Crossfit chez Crossfit67 à Strasbourg.

 

Quand j’ai commencé le Crossfit, j’ai voulu garder ça pour moi. En fait, j’avais envie de me faire mon propre opinion, je n’avais ni envie qu’on m’encourage, ni qu’on me décourage.

Parfois le sport devient une « mode » et je n’avais pas envie de me laisser influencer par celle-ci, moi qui ai testé pas mal de sport, cette fois je voulais me faire mon propre avis.

Et puis finalement j’ai pris gout a mes séances sans portable, sans selfie, sans bilan, sans perf ni comparaison. Je continuerai d’ailleurs surement ainsi dans ma prochaine BOX.

Aujourd’hui je vous en parle car vous êtes de plus en plus nombreuses a me demander ou je m’entraîne et qui est mon coach, et vu que ce dernier est une perle je ne voulais pas le garder pour moi (promis il ne m’a ni payé ni menacé pour que je dises ça)

 

Sur les conseils de ma super kiné Marine qui s’entraîne chez CrossFit67 je m’inscris pour les 4 séances d’initiation (après y être allé la voir souffrir lors d’un WOD).

 

Les séances d’initiations 

Tout commence par là, 4 séances pour découvrir l’esprit Crossfit et les mouvements de base, un bon moyen de se faire une première idée sur ce sport.

Alors, pour être honnête, ce fut compliqué, difficile même, a ce stade là j’ai 28 ans, ça fait 2 ans que je fais du sport, mais en réalité ça fait surtout 16 ans que je n’ai rien fait concrètement et régulièrement avec mon corps et il va me le rappeler.

 

Première séance ça va, deuxième un vendredi soir, je me retrouve a devoir décaler la troisième initialement prévu le lundi au jeudi car non, physiquement ce n’est pas possible, pisser et marcher sont devenus des tortures de courbatures!

A la fin des 4 séances, je vais voir le coach et lui demande si ça vaut le coup que je m’inscrive vu mon niveau? Les pompes sur la box sont une torture, j’en fait pas plus de 5 en même temps, je n’ai aucune force et je ne suis même pas sûr a ce stade d’avoir le mental…

Nico me rassure, on a tous commencé quelque part, il n’y a aucune raison que je n’y arrive pas.

 

Premier WOD, j’y vais au matin à 7h30, le petit groupe est sympas, et je me retrouve avec Miléna, comme moi une nouvelle venue ça me rassure.

Les WOD sont difficiles, mais les coach sont géniaux, patients, l’ambiance est sympas, de l’entraide et pas de regards en coin et puis on peut tous bosser chacun a notre niveau.

Les pompes sur la box, une barre sans poids pour commencer, des petites kettelbel, du step au lieu des BoxJump et des tractions avec élastique…

 

Ah oui, moi j’ai l’élastique violet, ils appellent ça la catapulte…mais moi ça catapulte rien, je galère a me soulever même avec celui là!

Pourtant je n’ai pas souvent ressentis de honte ou de gène, les gens ne se regardent pas, les coachs sont rassurants, et malgré mon niveau je me vois évoluer.

 

Le coaching avec OusTrainer

 

Début d’année j’ai mes chèques vacances au taff, et je décide de me faire plaisir en commençant un coaching avec Ousmane.

Ousmane est coach à la salle mais il est aussi coach sportif à son compte.

Pourquoi lui?

Parce que c’est le seul qui en 5min a réussi a me faire passer du « step sur box » au « boxjump » alors que ça faisait 6mois que je bloquais sur ce mouvement qui semble pourtant simple. 

 

Ousmane propose des coachings pour le crossfit, mais pas uniquement, il en propose pour vous muscler, pour prendre du muscle, perdre du gras.

Moi je veux faire des pompes, des tractions et surtout m’améliorer en haltérophilie.

Ousmane fait un bilan complet et on commence les séances, j’en chie, mais je sens très vite les bénéfices de nos séances.

Elles sont adaptées à mes besoins, mais il s’adapte aussi à ma forme, il est là du début à la fin, il est patient et pédagogue, sa phrase fétiche:

 

« tu y crois? si tu y crois ça fonctionnera, moi je crois en toi »

 

Enfin bref, si vous cherchez un coach sur Strasbourg, pour vous motiver, pour vous aider a passer un pallier dans votre évolution ou pour vous accompagner dans un nouveau défi, crossfit ou non, je vous conseille vivement de le contacter et vous comprendrez pourquoi je dis tant de bien de lui.

Pour preuve, c’est parce que je suis persuadée qu’il peut en aider certaines, mais surtout parce que je pense sincèrement qu’il mérite d’être connu que je révèle enfin mon secret sportif!

Il a appris à notre avant dernière séance que j’étais blogueuse, du coup, pour notre dernière Yoann m’a accompagné pour vous faire quelques photos de notre séance.

 

On a bossé le gainage, les jambes, les tractions, mais surtout l’haltérophilie (les Snatch ce jour là)

Gainage, quand j’ai commencé je devais garder les bras le long du corps car sinon je creusais le dos

 

Un nouvel exos pour bosser les tractions au sol, bien sùr Ousmane me rajoute de la difficulté en me demandant de lever une jambe et en me bloquant l’autre

 

ET me voila au Snatch, on bosse la technique, on fait aussi des recherche de Max, mais ce que Ousmane préfère c’est de tester ma technique sous la fatigue 45 secondes max de rep / 30 secondes repos et on recommence 15 fois!

 

Je n’espère pas que cet article vous auras donner envie de Crossfitter, j’espère surtout qu’il vous aura donner envie de trouver VOTRE sport, de tester des disciplines, d’écouter vos sensations et pas la mode ou l’avis des autres.

Le ressentis est personnel, ne l’oubliez pas, ce qui plait (ou pas) à la voisine ne vous conviendra peut être pas.

ALors testez et entourez vous de personnes qui vous pousserons vers le haut.

 

Merci Crossfit67 pour cette année enrichissante et transpirante.

Et Merci Ousmane pour ta patience et ta pédagogie, tu resteras mon coach préféré qui a su me faire faire des BoxJump taille Homme! 

 

Marathon en relais à Genève

Mon premier marathon en 4km !

Dimanche 7 mai je participais à mon premier Marathon, mais un Marathon en Relais !

Je vous avais parlé de ma visite de Genève dans CET ARTICLE

Ceux qui me suivent sur instagram le savent, suite à ce week-end découverte, j’ai organisé un concours pour faire gagner 2 dossards afin de compléter mon équipe pour le Marathon en Relais de Genève.

Suite à l’engouement et au love que j’ai reçu, j’ai décidé d’offrir 3 dossards et au lieu de courir les 2 derniers relais, je n’en ferai qu’un.

J’ai donc eu le plaisir de former Notre #DreamTeam avec :

@yoann_tri (mon futur mari)

@kanuza (la reine des Instachattes)

Et les 3 gagnantes :

@vic_thess

@ml.equilibre

@fit_craquinetta_mia

Je vous ai partagé mes entraînements principalement accès sur la marche Sportive (article ICI) dans ma rubrique JOURNAL DE SPORT.

Un EVJF surprise et une angine ont ralentit ma préparation.

L’angine a eu raison de moi, et finalement je n’ai pu participer qu’au relais et pas au 10 km nocturne du samedi soir, comme prévu ICI.

Le dimanche

Un petit déjeuner de compèt (ceci n’est que le Round 1) et oui je suis le dernier relais ce qui signifie que je ne vais pas courir avant 13heures a peu près, je prévois donc un gros petit déjeuner à 6h30.

Dossard + ravitaillement perso + arnica Weleda + mes Gorun de Skechers = AU Taquet

On a nos dossards, on a nos relayeurs, tout le monde est là, les filles se sont loué un AIRBNB et ont finit la soirée d’hier au vin rouge, mais à 7h30 tout le monde est là pour s’encourager.

On se repartit selon les relais, grâce à l’expertise de @boudinet tout se passe parfaitement.

Vic, Yoann et Fiona prennent chacun leur navette qui les emmène à leur relais.

Jessica, Stephanie et moi partons accompagner Mégane au départ, c’est notre premier relayeur et elle part sous un temps clément pour 6km.

Ensuite on prend le tram avec Jess et Steph pour rejoindre mon relais, on hésite à se taper tout les ravitos qui sont en place, finalement on opte pour le mode groupies et on suit nos relayeurs avec l’application du Marathon.

Et là, je tiens à dire BRAVO ! Cette application est géniale, ça permet de faire passer le temps de voir les copains avancer, malgré 2 couacs, je sur valide cette idée qui permet aussi aux gens qui veulent vous encourager sur le parcours de ne pas vous louper !

 

Les filles repartent à leur relais 5. Je continue de suivre mon équipe sur l’application et en plus j’ai de la visite sur mon relais pour me tenir compagnie.

Mégane et Vic me rejoignent aussi, on attend à présent Stephanie qui est le relai 5.

Elles sont super contentes, je suis du coup encore plus contente.

Stephanie arrive, je check qu’elle va bien, je lui demande si elle est contente, elle valide, une bénévole me dit « allez allez faut courir » et me voila en route pour les 4 derniers kilomètres de ce marathon de love.

 

Je cours, je me sens bien, je n’ai pas de montre, pas de portable, pas d’appli, juste un énorme sourire sur le visage et une hâte de retrouver tout le monde avant la ligne d’arrivée. Je ne connais pas ma vitesse mais j’évalue mon kiffe a 10/10, pas de douleurs, je cours en center ville, puis le long des quais, il ne pleut pas : c’est le pied.

Voila j’arrive sur la fin, et la je ne vois pas mon équipe, ils doivent me rejoindre pour passer la ligne d’arriver tous ensemble, pourquoi je ne les vois pas ? Je me retourne, je ralentis, mais personne.

J’entends « allez Yasmine » et là c’est Marine Leleu et Yoann sur le coté, derrière la barrière qui m’encouragent. « Elles sont ou ? » Yoann me fait signe qu’il est seul, je passe la ligne d’arriver seule, au ralentit, déçu de ne pas avoir partagé ce moment avec ma team.

Je ramasse les médailles et part rejoindre Yoann à l’espace VIP a coté de l’arrivée.

Il me dit qu’il n’a vu personne,  Anne-laure (Bonjour Darling) essaye de me réconforter, je pleure, je suis tellement déçu de pas être avec elles. Je pars au point des relayeurs, là ou les équipes sont censées se retrouver pour les rechercher.

La je les vois, elles reviennent vers moi, tout aussi déçu que moi, l’application a plantée, elles pensaient que je n’étais pas encore passé, alors que j’avais passé la ligne depuis longtemps, on s’est loupé.

Ok on s’en fou, ce Marathon en relais c’est NOUS, on cache les médailles, et on repart sur le parcours en courant pour la passer tous ensemble cette putain de ligne d’arrivée !

Au passage, je chope Yoann qui escalade les barrières, on court, on sourit, on s’éclate, on kiffe bordel !

Et en plus, Fiona a eu une superbe pancarte d’une abonnées « Brigade du Kiffe », plus rien ne nous arrêtent on a le smile !

 

Ne cherchez pas la souffrance, sur ces photos il n’y a que du love, du plaisir, du kiffe, des sportifs heureux, épanouies, des sourires jusqu’au oreilles, ce sont les plus belles photos de courses que je n’ai jamais vu #Modestie    

On a retrouvé Marine et Anne-Laure qui ont déchiré sur le Semi-Marathon en moins de 2 heures!

Mon bilan

 

Si on fait abstraction du stress des navettes, de se voir, et de ne pas se louper sur la ligne d’arrivée : c’était génial !

Je vous recommande de vivre cette expérience sportive en équipe, en famille, entre amis.

Le marathon en relais représente tout ce que j’aime dans le sport : l’esprit d’équipe, l’entraide, le plaisir, le partage et la transpiration !

J’espère bien recommencer, avec les mêmes et avec d’autres.

Cette aventure m’a permis de rencontrer 4 meufs extra, et je pense leur a permis elles aussi de se lier.

Si je devais recommencer, je prendrais juste mon téléphone afin de passer un coup de fil avant l’arrivée à mes acolytes pour ne pas les louper !

Merci à l’équipe du Marathon de Genève de nous avoir permis de vivre cette expérience ensemble, qui sait on se reverra peut être pour mon premier Marathon en solo…

Journal de Sport #1

Journal de Sport : Acte 1

Premier bilan hebdomadaire de mes séances en vue du 10km de Genève (si ça vous plait je continuerai peut être ensuite).

Un bilan rapide de mes séances, plus facile a consulter que les post instagram. J’en profite pour détailler un peu mes séances.

Comme toujours, il y a de la marche rapide, des séances de sport en salle, certaines en « cours coaché» que je ne détaille donc pas.

En revanche, je vous détails le programme que mon coach m’a fait en complément pour mon objectif : passer les pompes au sol.

 

Lundi 10/04

Lundi, je commence la semaine et la journée avec 45 minutes de marche active (je vous en parle ICI ).

J’ai décidé de suivre le programme « 8km en 1heure » de l’application Décath Coach.

 

Levé à 6h30, je bois un verre d’eau et me prépare pour ma marche.

Le soleil se lève, il n’y a personne dans les rues, et les seuls que je croise partent au travail.

 

Le but de cette première séance : marcher à 6.5km/h et tester des foulées.

J’alterne donc au son du coach, des petits pas rapide et des grandes enjambées pour voir, quelle foulée me convient le mieux.

 

Je dois rester dans une zone de vitesse entre 6 et 7km/h.

Le coach m’indique quand je suis trop rapide ou trop lente.

Bilan : je préfère les grandes enjambées. L’application n’est pas très précise dans l’évaluation de la vitesse, mais ça permet de se donner une idée. Le coach n’est pas relou, contrairement à ma Garmin qui bipait dès que je sortais des zones du programme quand je courais.

 

Mardi 11/04

Ce matin levé à 6h, je pars m’entrainer en salle à 7h30.

Je l’ai déjà dit ici et sur instagram, pour l’instant je ne souhaite pas partager où je m’entraine, ce que je fais et avec qui, je partage beaucoup et j’ai envie d’avoir aussi une part juste à moi.

A la salle, je me déconnecte et je ne veux pas que ça change.

 

Ce matin c’était donc un cours en salle full body (squats/gainage…)

 

Mercredi 12/04

Normalement c’était la deuxième séance de mon programme Marche Sportive.

Finalement Yoann m’a proposé de courir avec moi, forcement j’ai dit oui !

Sortie de 7km en 45 min !

Je suis ravie, malgré quelques courbatures de la veille, j’ai tenue le rythme, sans douleur.

Un footing, ou on profite autant des kilomètres que du paysage.

On finit par une petite accélération sur les 2 derniers kilomètres et on rentre en marchant pour un retour au calme progressif.

 

Jeudi 13/04

Ce matin c’est muscu maison grâce a un petit training que m’a concocté le coach pour passer mes pompes sur les pieds à l’aise Blaise !

J’ai ajouté du gainage, du vélo, et de l’isométrie à la barre pour les tractions pour finir.

Pour ça pas besoins d’aller en salle, vous pouvez faire la première partie à la maison.

  

Circuit à répéter 4 fois :

10 tirages avec haltères

On est gainé, le dos droit, la tête dans l’alignement de la colonne, on fléchit légèrement les jambes.

On tire les haltères en arrière.

Comme dit le coach :

«  Je te mets une noisette entre les omoplates et tu veux casser la noisette »

 

15/30 secondes de pompes en isométrie

 

On tient la position au raz du sol toujours bien gainé.

(Si cela est trop difficile vous pouvez le faire avec les bras sur une chaise ou le canapé pour vous surélevé un peu).

On reste toujours gainé, fesses et abdos contractés on tient entre 15 et 30 secondes max.

 

Max de pompes

Alors bien sur, on va jusqu’au bout, on touche la poitrine au sol avant de remonter bras tendu

Comme dit le coach :

« Ça touche pas, ça compte pas, tu recommences »

(Sur les pieds pour moi mais vous pouvez sur les genoux au départ)

Le maximum ça veut dire, on va jusqu’à l’échec, donc dès qu’on arrive plus à se relever on arrête.

 

Vendredi 14/04

Aujourd’hui marche active matinale.

Je recommence à zéro car finalement je vais faire le coaching « 9km en 1 heure ».

Ce matin c’était donc la même chose que lundi mais a une vitesse de 7km/h pendant 40minutes

J’en profite pour tester mes baskets de marche NEWFEEL.

Elles sont très bien, pas de gros changement par rapport à mes GORUN4 de Skechers car elles avaient déjà un petit drop mais elles sont très bien, souples, légères et a petit prix : 29.90€

https://www.decathlon.fr/propulse-walk-240-gris-rose-id_8366322.html

 

 Samedi 15/04

 C’est mon jour de repos.

 

J’en ai besoins, j’ai les mollets et les cuisses contractés de ma muscu de mardi et de mes sorties marche et running.

Je récupère moins bien, je le sens, et je sais pourquoi.

(Je vous en reparle sur le blog prochainement #Teasing)

Alors aujourd’hui je me masse, je fais un masque, je matte des replay et je squatte le canapé avec un bon thé.

Je vous prépare un article sur « la récupération » semaine prochaine.

 

Dimanche 16/04

Aujourd’hui on part dans la brousse avec Yoann.

Il court, moi je marche, pour ma deuxième séance avec l’application.

Objectif : fractionné

5 min échauffement à allure basique 6km/h

Alterner 2 minutes de marche rapide à 8km/heure/30 secondes de marche lente

8 fois

puis 30 minutes de marche a 7.5km/h

Et bordel c’était hard !

J’ai laissé mes lest à  la maison et j’ai bien fait, même sans j’ai bien bossé.

Le coach guide le fractionné, c’est rythmé, ça oblige à être en pleine conscience dans l’effort : je me déhanche comme les vrais pour rester dans la bonne zone mais je kiffe !

Voilà mon premier journal de sport est fini.

J’espère que ça vous plait, et que je réussirai à vous donner envie de chausser les baskets pour trouver votre sport kiffe.

Rencard dimanche prochain pour une nouvelle semaine sportive.

La marche active pour tous

Alors voila, une nouvelle activité à mon palmarès de sportive aguerrie !

« Euh meuf, la marche ce n’est pas un sport weshhh c,’est pour les mémés ! »

« Euh ok, bah tu sais quoi, prends tes baskets et vient marcher 1 heure à 7km/h avec moi et tu me rappelles le lendemain matin en sortant de ton lit, pour me raconter comme ça se passe la démarche post gangbang ! »

Et ouais les gars, la marche active, ce n’est pas marcher vite pour aller de Zara à Mango sans se mouiller les cheveux. La marche active c’est une posture, un rythme et une volonté sportive.

Une activité peut revendiquer, pas assez hype peu être.

Pourtant la marche a beaucoup davantage.

Et je vous invite a découvrir aussi l’article de Margaux à ce sujet : Son article.

Pour vous mettre au sport, un début simple, qui ne demande pas d’aide, pas d’équipement hors de prix, et ne risque pas de vous blesser.

Un effort cardio, si fait avec conscience (j’en reparle ensuite)

L’occasion de reprendre le sport après bébé, avec ou sans l’option « poussette »

Et pour celle qui ont un rythme cardiaque élevé (comme moi) la marche peut correspondre à votre zone d’Endurance Fondamentale (les infos ICI)

Un sport accessible et sans risque : pourquoi on nous a caché ça ?

 

L’équipement

 

Les chaussures :

Alors clairement une paire de baskets ou vous êtes à l’aise, fera très bien l’affaire.

Maintenant si on veut optimiser la marche, il est conseillé de prendre des baskets de marche, ou baskets avec un petit drop.

C’est quoi le drop d’une chaussure ?

« Le drop (exprimé en millimètres) mesure la différence de hauteur entre le talon et l’avant du pied, soit la différence entre l’épaisseur de la semelle à l’arrière et à l’avant de la chaussure.

Plus cette différence est petite, plus la foulée du coureur est naturelle, car il pose moins le talon au sol à l’attaque de sa foulée et court plus sur l’avant du pied. De cette façon, la foulée est plus naturelle et le corps moins traumatisé car la « chaine » chevilles, mollets, genoux, quadriceps et ischio-jambiers du coureur est plus alignée au moment de l’impact de son pied sur le sol. » Source http://www.lepape-info.com/equipement/quest-ce-le-drop-dune-chaussure-de-running/

 Afin d’avoir une foulée plus naturelle et un bon déroulé du pied, il est préférable de favoriser ce type de chaussures.

 

Ça tombe bien j’ai une paire de Gorun 4 de chez Skechers avec un Drop de 4mm

La tenue :

Une tenue de sport dans laquelle vous être à l’aise, tshir/ legging/short peu importe. Pour la brassière, un maintient médium est suffisant. La marche à pied limite les impacts contrairement à la course à pied.

Les petits plus :

Alors pour corser cette activité et pour la faire en pleine conscience, j’ai décidé de me lester.

Moi qui me suis battu si longtemps pour perdre du poids, j’ai payé pour en reprendre.

Je me suis donc acheté des Lestes (dispo dans n’importe quel magasin de sport).

Une leste de 1 kilo par poignet pour bosser le haut du corps en musclant le bas.

J’en mets parfois 2 de 2.5kilos chacune dans mon sac à dos pour corser encore un peu l’effort.

Je vous conseille plutôt les lestes de poignets, pour le sac à dos il faut s’assurer de se tenir bien droite pour ne pas risquer de se faire mal au dos.

   

J’ai téléchargé l’apllication Decath Coach mais vous pouvez utiliser votre appli running habituelle.

 

La marche en pleine conscience

C’est la partie la plus importante et ça vaut pour tous les sports.

Il est temps de faire du sport POUR le sport.

Ce que je veux dire, c’est qu’il faut être la où vous êtes et pas ailleurs. On ne geek pas, on n’envoie pas des sms, on ne Snap pas. (Ça fait très autoritaire dis donc ^^)

Quand je marche, je reste concentré sur ma posture.

Dos droit, allure constante et rythmé par mes bras.

Des bras en angle (presque) droit, les lestes au poignet, je sens les épaules bruler au bout de 30 minutes.

J’arrive à garder le cap, des cotes, des descentes, des lignes droites, en ville ou dans la campagne, je kiffe le moment.

Mon esprit s’évade parfois, je me reconcentre souvent pour garder mon rythme.

3 Séances je suis déjà accro a cette reprise post blessure plus sportive que prévu.

Alors peu importe le sport que vous choisissez, n’ayez jamais honte de vous bouger.

Il n’y a pas de petit sport, il n’y a que ceux qui le pensent, qui le sont.

Vitabike ce n’est pas pour les fiottes

 

Samedi matin, je suis allé tester une séance de VITABIKE place corbeau à Strasbourg (infos et tarifs en fin d’article).
Avant de partir, je me suis maquillé « bah ouais je ne vais pas transpirer, c’est un truc de mamie »

Je suis donc arrivé fraiche comme la rose au centre VITABIKE de Marie.
Alors Marie m’a accueilli avec un grand sourire, (oui ça compte) arrivé dans la cabine elle me donne une paire de chaussures trop hype (serviette de bain et bouteille d’eau sont fournis) :

image

Le concept ?

On est installé dans une cabine individuelle avec vélos, pendant que l’on pédale, des jets d’eau viennent blobloter vos cuisses et vos fesses pour un double effet sur les capitons.
Vous pouvez lors de votre séance choisir de regarder un film, écouter de la musique ou faire un coaching vidéo.
PHOTOS
Marie m’a proposé de partir sur une séance de 45min (au lieu de 30min) parce que je suis « sportive », et bien sur elle m’a mis un coaching vidéo difficile parce que « je suis sportive » *insertion smiley qui pleure*
Me voila donc dans ma cabine, face à la télé, reproduisant scrupuleusement les indications du coach !

image

Lent/vite/à fond/debout/assis/mains au centre/main sur les poignet/debout/assis…
Voila a quoi ressemble une séance !

Bilan en kilomètres et calories :

image

Marie m’annonce que j’étais à quelques coups de pédales du record de 11.3km en 45min !

Je transpire à bloc, mes cheveux sont trempés par la sueur, mon fond de teint et mes sourcils ont disparu, la bouteille d’eau est vide et je suis rouge pivoine : je crois que c’était sportif finalement !

image
Marie dispose de douche individuelle, heureusement pour moi !

Au niveau des tarifs :

Séance 30min : 29€ / 45min : 39€

5 séances 30min :119€ / 45min : 139

10 séances 30min : 219€ / 45min : 239€

Marie fait régulièrement des offres promotionnelles, en ce moment elle propose :

4 séances 30min : 89€/ 45min : 99€

(tarifs valable uniquement au centre Vitabike Corbeau)

Bilan
J’ai adoré, les 45min sont passé vite, le cours est ludique et sportif.
C’est une bonne activité, surtout pour celles qui sont éclopés, ou qui ont des problèmes de genou car avec l’eau vous êtes porté et cela évite donc les problèmes d’articulation.
En plus, niveau cellulite au bout de 4/5 séances a fond avec le coaching vidéos, vous devriez déjà voir les premiers effets.

image
Site internet : http://www.vitabike.fr/centre/strasbourg-centre-corbeau
Instagram : @vitabike_strasbourgcorbeau

Séance éclopé haut du corps

Séance d’éclopé Acte1

Haut du corps / Cul dans le canapé

Alors j’ai pioché principalement mes exercices dans le Strong is the new sexy, LE Training Guide by David Costa (ça vous étonne ?)

Je me suis donc basé sur le même principe que les séances du guide, c’est-à-dire :

– 12 répétitions
– Circuit répété lui-même 4fois
– 1min30 de repos entre chaque circuit
– Enchaîner les exercices sans pause

12 Curl à 2,5kilos

12 Papillons à 2,5kilos

12 Arms Extension à 2.5kilos

12 Développés assis à 2,5kilos

12 Elévations frontales à 2,5kilos

12 Elévations latérales à 2,5kilos

Pour les exercices, vous trouverez bien souvent leur illustration sur internet ou sur le guide de David.

Je vous fais en exclusivité le Papillon pour illustrer cet article ! (oui parce que si vous tapez « papillon » sur Google, ça rendra pas pareil)

J’espère pouvoir augmenter les poids au fur et à mesure, demain ce sera une séance Abdos/ Gainage sans les pieds !

La fréquence cardiaque

Vous débutez la course à pied et possédez un cardio fréquencemètre ou vous avez simplement des questions sur ce sujet, cet article est pour vous [ Pour les autres sachez que vous pouvez trouver des cardios fréquencemètres à partir de 27 euros (Exemples montres cardio) ou vous pouvez très bien débuter sans [Ely a couru sans pendant 1 an]

Le nombre de battements du cœur par minute (BPM) est communément appelé fréquence cardiaque (FC), votre coeur dispose d’une limite de battement maximum par minute il s’agit de la fréquence cardiaque maximale (FCM)

 

Calculer sa FCM:

La formule d’Astrand mise au point selon des statistiques donne une moyenne fiable de votre FCM, ce qui à notre niveau permet déjà de pouvoir progresser.
Pour les femmes FCM = 226 – âge
Pour les hommes FCM = 220 – âge
Prenons comme exemple une femme de 29 ans, sa FCM 226 – 29 = 197 BPM
Il s’agit une valeur théorique qui d’une personne à l’autre peut varier de quelques pulsations par minute en + ou –

Vous connaissez maintenant votre FCM ce qui vous permet de calculer votre FC pour travailler en endurance fondamentale (Article endurance fondamentale)

 

Testez vos progrès:

Pour jauger votre amélioration je vous invite une fois par semaine le matin à prendre votre FC au repos, cette dernière devrait baisser quelque peu au fur et à mesure des mois et d’une pratique sportive régulière. (il ne s’agit pas d’une compétition)

Go run

Zhomme

PS: n’hésitez pas à commenter cet article ou me faire part des sujets qui vous intéressent

Semi-Marathon Run in Lyon 2015

« Le meilleur moyen de réaliser l’impossible, est de croire que c’est possible » By Alice aux Pays des Merveilles

Il y a 2ans je pensais que je n’arriverais jamais à courir plus de 5minutes…et pourtant

Ça fait 15ans que je suis persuadée que je suis foutue pour faire du 42, que mes hanches ne rentreront jamais dans un 38 et que mes PouikPouik ne laissent aucun espoir au 36….et pourtant

Courir 5km sous les 30min était un défi, le faire en 27min une illusion…et pourtant

PERSONNE, ni même mes parents, n’auraient cru qu’un jour je m’inscrirais/ ferais/ finirais un SemiMarathon…et pourtant

JE L’AI FAIT, FINIT, SANS MARCHER 21,1Km en 2h12:33

Jamais je n’aurais CRU EN MOI…et pourtant…TOUT EST POSSIBLE si on s’en donne les moyens ET si on s’entoure des Bonnes Personnes (on en reparle dans le prochain post) Croyez en vous c’est là que tout commence. Kiss and Finisher mes IG

%d blogueurs aiment cette page :