Skip to content

Étiquette : marathon

Marathon en relais à Genève

Mon premier marathon en 4km !

Dimanche 7 mai je participais à mon premier Marathon, mais un Marathon en Relais !

Je vous avais parlé de ma visite de Genève dans CET ARTICLE

Ceux qui me suivent sur instagram le savent, suite à ce week-end découverte, j’ai organisé un concours pour faire gagner 2 dossards afin de compléter mon équipe pour le Marathon en Relais de Genève.

Suite à l’engouement et au love que j’ai reçu, j’ai décidé d’offrir 3 dossards et au lieu de courir les 2 derniers relais, je n’en ferai qu’un.

J’ai donc eu le plaisir de former Notre #DreamTeam avec :

@yoann_tri (mon futur mari)

@kanuza (la reine des Instachattes)

Et les 3 gagnantes :

@vic_thess

@ml.equilibre

@fit_craquinetta_mia

Je vous ai partagé mes entraînements principalement accès sur la marche Sportive (article ICI) dans ma rubrique JOURNAL DE SPORT.

Un EVJF surprise et une angine ont ralentit ma préparation.

L’angine a eu raison de moi, et finalement je n’ai pu participer qu’au relais et pas au 10 km nocturne du samedi soir, comme prévu ICI.

Le dimanche

Un petit déjeuner de compèt (ceci n’est que le Round 1) et oui je suis le dernier relais ce qui signifie que je ne vais pas courir avant 13heures a peu près, je prévois donc un gros petit déjeuner à 6h30.

Dossard + ravitaillement perso + arnica Weleda + mes Gorun de Skechers = AU Taquet

On a nos dossards, on a nos relayeurs, tout le monde est là, les filles se sont loué un AIRBNB et ont finit la soirée d’hier au vin rouge, mais à 7h30 tout le monde est là pour s’encourager.

On se repartit selon les relais, grâce à l’expertise de @boudinet tout se passe parfaitement.

Vic, Yoann et Fiona prennent chacun leur navette qui les emmène à leur relais.

Jessica, Stephanie et moi partons accompagner Mégane au départ, c’est notre premier relayeur et elle part sous un temps clément pour 6km.

Ensuite on prend le tram avec Jess et Steph pour rejoindre mon relais, on hésite à se taper tout les ravitos qui sont en place, finalement on opte pour le mode groupies et on suit nos relayeurs avec l’application du Marathon.

Et là, je tiens à dire BRAVO ! Cette application est géniale, ça permet de faire passer le temps de voir les copains avancer, malgré 2 couacs, je sur valide cette idée qui permet aussi aux gens qui veulent vous encourager sur le parcours de ne pas vous louper !

 

Les filles repartent à leur relais 5. Je continue de suivre mon équipe sur l’application et en plus j’ai de la visite sur mon relais pour me tenir compagnie.

Mégane et Vic me rejoignent aussi, on attend à présent Stephanie qui est le relai 5.

Elles sont super contentes, je suis du coup encore plus contente.

Stephanie arrive, je check qu’elle va bien, je lui demande si elle est contente, elle valide, une bénévole me dit « allez allez faut courir » et me voila en route pour les 4 derniers kilomètres de ce marathon de love.

 

Je cours, je me sens bien, je n’ai pas de montre, pas de portable, pas d’appli, juste un énorme sourire sur le visage et une hâte de retrouver tout le monde avant la ligne d’arrivée. Je ne connais pas ma vitesse mais j’évalue mon kiffe a 10/10, pas de douleurs, je cours en center ville, puis le long des quais, il ne pleut pas : c’est le pied.

Voila j’arrive sur la fin, et la je ne vois pas mon équipe, ils doivent me rejoindre pour passer la ligne d’arriver tous ensemble, pourquoi je ne les vois pas ? Je me retourne, je ralentis, mais personne.

J’entends « allez Yasmine » et là c’est Marine Leleu et Yoann sur le coté, derrière la barrière qui m’encouragent. « Elles sont ou ? » Yoann me fait signe qu’il est seul, je passe la ligne d’arriver seule, au ralentit, déçu de ne pas avoir partagé ce moment avec ma team.

Je ramasse les médailles et part rejoindre Yoann à l’espace VIP a coté de l’arrivée.

Il me dit qu’il n’a vu personne,  Anne-laure (Bonjour Darling) essaye de me réconforter, je pleure, je suis tellement déçu de pas être avec elles. Je pars au point des relayeurs, là ou les équipes sont censées se retrouver pour les rechercher.

La je les vois, elles reviennent vers moi, tout aussi déçu que moi, l’application a plantée, elles pensaient que je n’étais pas encore passé, alors que j’avais passé la ligne depuis longtemps, on s’est loupé.

Ok on s’en fou, ce Marathon en relais c’est NOUS, on cache les médailles, et on repart sur le parcours en courant pour la passer tous ensemble cette putain de ligne d’arrivée !

Au passage, je chope Yoann qui escalade les barrières, on court, on sourit, on s’éclate, on kiffe bordel !

Et en plus, Fiona a eu une superbe pancarte d’une abonnées « Brigade du Kiffe », plus rien ne nous arrêtent on a le smile !

 

Ne cherchez pas la souffrance, sur ces photos il n’y a que du love, du plaisir, du kiffe, des sportifs heureux, épanouies, des sourires jusqu’au oreilles, ce sont les plus belles photos de courses que je n’ai jamais vu #Modestie    

On a retrouvé Marine et Anne-Laure qui ont déchiré sur le Semi-Marathon en moins de 2 heures!

Mon bilan

 

Si on fait abstraction du stress des navettes, de se voir, et de ne pas se louper sur la ligne d’arrivée : c’était génial !

Je vous recommande de vivre cette expérience sportive en équipe, en famille, entre amis.

Le marathon en relais représente tout ce que j’aime dans le sport : l’esprit d’équipe, l’entraide, le plaisir, le partage et la transpiration !

J’espère bien recommencer, avec les mêmes et avec d’autres.

Cette aventure m’a permis de rencontrer 4 meufs extra, et je pense leur a permis elles aussi de se lier.

Si je devais recommencer, je prendrais juste mon téléphone afin de passer un coup de fil avant l’arrivée à mes acolytes pour ne pas les louper !

Merci à l’équipe du Marathon de Genève de nous avoir permis de vivre cette expérience ensemble, qui sait on se reverra peut être pour mon premier Marathon en solo…

%d blogueurs aiment cette page :