Notre Marathon de Genève 2018 en équipe

Cette année encore j’ai participé au Marathon de Genève en relais.

L’année dernière j’avais fait un concours sur instagram pour courir avec 4 abonnées et mon mari.

Cette année c’est 5 dossards qui ont été mis en jeu sur instagram, de 10 km à 4 km, il y en a pour tous les niveaux.

 

Le CR de l’année dernière est là.

 

Comme pour le CR de la Sainte Lyon on vous propose un CR à 6, l’occasion de vous raconter chaque parcours, chaque relais, chaque sensation avec un regard différent.

Alors merci à ma team des Girlz Killeuses d’avoir accepté de raconter leur relais en détails pour vous.

 

CR RELAI 1 / 6km / Vanessa @runforfundays

 

 

Quand Ely m’a proposé de raconter mon expérience sur ce marathon en relais, je n’ai pas hésité une seconde !

Il s’agit tout simplement d’un de mes plus beaux moments sportifs : une course axée sur le plaisir et le partage 🙂

Nous nous sommes toutes rencontrées le samedi après-midi autour d’un goûter et cela s’est tellement fait naturellement entre nous que nous avions l’impression de nous connaître depuis très longtemps ! Je pense que c’est notre bonne entente instantanée qui a rendu ce week end encore plus magique !

 

Le dimanche matin, départ à 9h45 pour mon relais, le premier de ce marathon avec un total de 6km.

La chaleur était écrasante et vraiment dure à supporter (même pour une sudiste comme moi !). Je boucle mes 6km et je retrouve Meecky au deuxième relais qui part alors pour 8,8km. Un petit tour au ravito et je prends le bus pour rejoindre l’arrivée. Je retrouve Elo et son mari Alex (merci encore à notre photographe au top !) au relais numéro 6 puisque nous avions décidé de terminer ce marathon toutes ensembles.

Les 4 derniers kilomètres sont de purs moments de kiff : une belle entente et une solidarité qui amèneront toute l’équipe ensemble sur la ligne d’arrivée. En témoignent les photos : toutes avec un grand sourire aux lèvres, malgré une course difficile.

Ce marathon en relais a été une vraie révélation pour moi : la course à pied est certes un sport individuel, mais il est encore plus beau partagé. J’espère pouvoir recommencer l’expérience prochainement 🙂

Merci à vous toutes les filles, vous m’avez fait rêver sur cette course et ce week end restera gravé en moi à jamais, surtout grâce à tous ces moments ensemble. Je ne remercierais jamais assez Ely de m’avoir permise de participer à cette course : j’ai rencontré de très belles personnes et j’espère pouvoir les recroiser rapidement pour de nouveau partager un moment autour de notre passion commune 🙂

Vanessa

 

CR RELAI 2 / 8.8 KM / Meecky @meecky_bright_side 

 

Ça y est! Le jour J est arrivé. Après un samedi à buller à Genève et la rencontre avec la team, nous allons enfin pouvoir la réaliser cette course de l’unité. (…)

On y arrive, le point relai 2, il y a tout ce qu’il faut ravitaillement, ombre, toilettes. Nous attendons et là, on nous annonce l’arrivée des premiers marathoniens. Ils sont impressionnants de fluidité et …en sueur. Il fait donc chaud.

Les premiers relais arrivent, un coureur dit à son relayeur qu’il y a déjà des gens par terre !!!

Puis, enfin, J’entends numéro 154, je m’approche, essaye de repérer Vanessa, ça y est je la vois, elle m’aide à attacher le dossard et me dit “surtout hydrate toi”!

Je pars, je suis super motivée, je regarde ma montre et là, je me rends compte que je vais trop vite, mon cœur s’emballe, il va falloir que je règle cela très vite car je sais que quand c’est comme cela, les courses sont difficiles. Néanmoins, je continue et j’espère qu’en ralentissant les choses vont se régler. Je cours, il fait trop chaud, il y a peu d’ombres, mon cœur ne veut pas ralentir. Je décide donc de marcher pour le reposer. Je profite du paysage qui sous ce soleil magnifique est tellement beau! Les vignes, les prés fleuris tout est si beau, mais je ne veux surtout pas lâcher, je ne peux laisser l’équipe tomber. Alors, je continue et bois tant que je peux, je m’asperge d’eau dès que je peux pour me rafraîchir.

Cela commence à monter des côtes pas franches mais longues et sous cette chaleur étouffante on les sent bien passer! Nous passons par de mignons petits villages où les gens sont là pour nous soutenir, ils redonnent de l’énergie. Je continue, j’alterne marche et course pour ne pas me griller et les 2 derniers km arrivent là une longue descente s’approche encore une fois peu franche mais j’y trouve l’occasion de me relancer et je courais la majeur partie de ces 2 km pour rejoindre Marie. Hop! Je lui donne le dossard relais et lui dit qu’il fait très chaud, qu’il faut qu’elle profite du moindre petit point d’ombre et lui donne le conseil qui m’a été donné précédemment « hydrate toi bien ».

(…)

Enfin, je les trouve, je n’ai pas la sensation d’avoir couru pourtant j’appréhende beaucoup de faire le dernier relais en entier.(…)

J’hésite encore,puis elo et Vanessa me disent que je ne perds rien à partir avec elles et m’arrêter si vraiment je ne peux plus. Elles ont tellement raison car ne pas essayer c’est idiot, le pire c’est que c’est ce que je prône tous les jours devant mes élèves « mieux vaut essayer que ne rien faire du tout ».(…)

C’est parti! 4 des meilleures km que j’ai couru car 4 km à se soutenir chacune l’une avec l’autre, à dépasser notre fatigue, la chaleur, pour aider l’autre à se dépasser. Nous courrons, nous croisons un futur marathonien dont le petit garçon lui dit « plus que 2 petits km », oui mais à ce stade 2 petits km même pour certaines d’entre nous cela peut paraître beaucoup. Cette chaleur!!! La fin est une petite boucle qui semble interminable. il fait chaud. Nelly qui a déjà battu son record de distance commence à fatiguer, elle nous rend fières, nous essayons de la re-motiver chacune son tour. Mais, j’avoue que la chaleur, j’en peux plus. Je marche, ely se joint à moi et là miracle elle me dit qu’il y a une fontaine pas loin.(…)

 

Environ 500 mètres avant la fin, je vois Nelly qui recommence à marcher. Il reste si peu et elle a fait déjà tant. Je la rejoins, parle avec elle, la rassure du mieux que je peux et c’est reparti. Des enfants nous tendent les mains, nous frappons toutes dedans. Ces 4 km qui me faisaient tellement peur quelque temps auparavant deviennent tellement galvanisants. Les photographes sont là , Ely nous dit de faire les belles alors on fait nos plus beaux sourires, le pont arrive.

On y est, nous restons groupés. La ligne est juste à quelques mètres c’est bon toutes ensembles, nous passerons cette ligne d’arrivée. Toutes ensembles nous recevons notre médaille, fières les une des autres, fières de notre belle équipe de girlzkilleuses.

Je suis tellement heureuse d’avoir eu la chance de participer à cette course. J’y ai vécu ce que je préfère dans le sport: la solidarité et la bienveillance. Nous avions toutes des niveaux différents, des objectifs différents mais la course à pied nous a réuni dans un joli moment, une osmose. Malgré les difficultés que j’ai affrontées sur mon relais, cette course n’a été que pur plaisir car je ne l’ai jamais faite seule. J’ai toujours eu en tête de n’être qu’un maillon dans ce marathon, un maillon partie d’un tout, nous étions toutes les maillons d’une équipe qui malgré le fait de s’être rencontrée que la veille a su former une chaîne bien solide et incassable et inclassable. Comme Marie me l’a rappelée “ seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”. Je voudrais également mettre en avant l’organisation et les bénévoles qui ont été supers. J’ai adoré courir ce relais et je pense que Genève fait partie de mes courses préférées jusqu’à ce jour et ce malgré mes difficultés. J’ai adoré ce relais et me verrais bien le refaire, voire tenter le semi qui sait?

Meecky

CR RELAI 3 / 10.1 KM / Marie @tite.marie

 

Je suis les copines Vanessa et Meecky sur l’application pour voir un peu où elles en sont.

On attend en plein soleil, ça chauffe ! Il y a une ambiance mêlant excitation et suspens, c’est impressionnant ! Par contre, l’appli s’est basée sur l’allure du premier relayeur et me notifie donc que Meecky a déjà dépassé le point de relais alors que je suis toujours là… Finalement, on se s’est pas loupées (ouf !), je la vois arriver quasiment en même temps que Lauréline, la relayeuse de Cécilia. Je vois que Meecky a souffert de la chaleur et de l’absence totale d’ombre sur le parcours, elle me passe le dossard-relais et me conseille de bien m’hydrater !

Un dernier petit mot, un dernier encouragement et me voilà partie pour 10 km, une bouteille d’eau à la main, que je fais remplir par les bénévoles dès que possible…

Au niveau des jambes et du cardio, tout se passe plutôt bien. Je suis encore un peu malade, du coup je ne force pas, j’ai l’impression qu’il fait 50 degrés, le parcours se compose de lignes droites quasiment toutes en plein soleil, je regrette d’avoir oublié la casquette à la maison (dans le nord elle me sert pour me protéger de la pluie !!).

J’arrive à Puplinge pour retrouver Nelly, les bénévoles orientent les relayeurs en criant le numéro de dossard. Je la retrouve, lui passe le porte-dossard. Nelly m’avait préparé un petit ravito perso (trop adorable !), elle me demande comment ça va et si je continue avec elle ou non (j’avais émis l’idée la veille de poursuivre avec elle les kilomètres suivants pour l’accompagner).

Galvanisée par cette course en relais et le plaisir de partager ces moments, je l’accompagne sur les 7 km du relais 4. Il fait chaud donc on ne papote pas vraiment, mais on est là l’une pour l’autre, un sourire, une relance, une petite blague (poke les « céréales killeuses »).

On arrive au passage du 5ème relais où je laisse Nelly continuer avec Ely. Je prends ma navette jusqu’au jet d’eau pour les rejoindre ainsi que Vanessa, Meecky et Elo. On a prévu de courir toutes les six, ensemble, le dernier relais de 4 km. On a le smile, on est heureuses d’être là et ensemble ! La fatigue se fait sentir, on s’encourage, on s’attend, on finira à six dans tous les cas, c’est certain !

J’ai kiffé ces 21 km, seule, à deux, à six, je ne les ai pas vus défiler ! Le public est surtout présent en ville mais les bénévoles sont a-do-ra-bles !

Le marathon en relais est une très belle course de partage et de soutien, qui permet de rendre ce sport individuel collectif, et qui, le plus important à mes yeux, m’a permis de rencontrer 5 nanas en or (encore merci Ely <3) avec qui j’ai hâte de renouveler l’aventure ! Je repars de Genève avec des étoiles plein les yeux et la team des Girlz Killeuses dans mon cœur.

Marie

CR RELAI 4 / 7.2 KM ( auquel Nelly ajoutera 10 km en enchainant tous les relais 4/5/6) /  Nelly @simattine

 

Pour commencer un énorme big up à notre ely’zkileusse , qui en ne nous choisissant pas au hasard a su créer une parfaite équipe , et partager avec nous toutes quelques choses de vraiment magiques. J aurais pu écrire des pamphlets sur toutes les périphéries de ce week end , de la fragilité d’une tasse starbucks , au dessous d’ un racepack ou sur le prix d’un pastis , mais je vais essayer de rester sur l essentiel quand même, la magie du partage d’un marathon en relais.

J ai dès le début voulu du rab , et l’envie de faire plus que je ne fais d’habitude , me voilà donc en positions 4 . J ai donc eu le tps de pisser 38 fois , boire 6 litres d’eau , un petit paquet de biscuits tt sec et 425 quartiers d’orange , plus le caca de la peur bien entendu  . Marie arrive , je lui tend un quartier d orange et de l eau , et on repart tranquille.

On papote un peu , danse sur du Beyoncé , se fait appeler les cereales killeuse et invoquent la force du flocons d avoine le long de cet interminable route de campagne plein soleil , c est midi et demi , Le soleil tape fort , pas un souffle d air. 

Les paysages sont beaux ,Je m’arrose à chaque ravito , ils sont nombreux tout le long du parcours et super souriant , une ambiance et une bienveillance de dingue .

Nous voilà arrivée à Ely , et op on repart rejoindre le reste de la troupe pour franchir la ligne d’arrivée ensemble , il reste 10km . On papote un peu de vie et de lingerie , puis on essaye de courir sans mourir d asphyxie , c’est qu’on est pas des machine non plus , et qu il fait vraiment chaud . on retrouve le reste de l équipe a 4 km de la ligne d arrivée . J ai plus de souffles , et me déteste déjà à l idée d’avoir voulu faire plus que ce que j’en était capable .

La joie de se retrouver m aide , je me fait  littéralement porter par l énergie positive du groupe . Genève était à nous , les routes sont à nous , ce marathon est à nous  . Chacun de ses kilomètres restera gravés . Je suis passer par toutes les émotions , de l’euphorie à la rage d y arriver , des pleurs , des doutes , je perd pied ralentis , désespéré de ralentir les filles .

À tour de rôle elle se sont relayés pour m encourager , me rappeler le pourquoi je suis là . Je suis touchée par tout leur mots , je pleure d émotions , ris de cet odieux chantage au frappucino , et lutte contre moi même jusqu’à cet ligne d arrivée , ou ça y est on y est , on lève le menton Parce qu il y a de quoi , pas qu’une histoire de double menton mais de tête haute , parce qu on la fait , ensemble.

Seule j aurais marché  , je ne serais pas aller au bout de mes limites . J en ressors grandis , avec un souvenir à vie , et un petit sourire en coin à chaque fois que j’y penserais , à ces 6 nénènettes des quatre coins de France réunies et unies  , j en garderais aussi plus de confiance en moi , et un amour encore plus grand pour la course à pied , pour ces rencontres , et les sensations qu elle nous procure . une expérience comme celle ci , ça ne se raconte pas , ça se vit.

Nelly

 

CR RELAI 5 / 6KM / Yasmine @ely_killeuse

 

Je vais la faire courte, car j’avais envie de laisser la parole aux filles, et elles en ont des choses a dire !

Comme chaque année depuis 2 ans et j’espère encore longtemps, j’ai fait un concours pour partager 42km en équipe avec des abonnées, ma façon à moi de faire des MEET UP de blogueuses.

Je ne fais pas au hasard pour ce type de concours, je choisis mes gagnantes et a priori j’ai bien choisis quand je vois le lien qui s’est créé si rapidement entre toutes (et tous, on oubli ps Alex).

C’était pour moi la reprise après ma tendinite et aussi un barrière a pété puisque j’avais décidé de courir en brassière. Un détail pour certains un grand pas pour moi, le but n’étant pas de payer mes seins mais plutot de montrer qu’on peut avoir du gras et courir un putain de marathon en relai et plus encore!

Mon but est de changer l’idée que se font es gens des « gros » (oui a priori en 42 on est déja classé dans les grosses)

Et c’était aussi l’occasion d’annoncer de d’assumer pleinement mon role d’ambassadrice pour la marque de sous vêtement sportifs ANITA ACTIVE qui est justement spécialisé dans TOUTES les tailles même les plus grandes, car oui certaines marques ont compris qu’on a toutes le droits a un bon maintient quand on s’entraîne.

 

J’ai donc partagé mon relai de 6km avec Nelly, puis 4km avec l’ensemble de l’équipe. Une fois de plus j’ai vécu tout ce que j’aime dans le sport, dans la course à pied, de l’entraide, du love, de la douleur aussi, mais surtout beaucoup de plaisir et de partage.

Je repars avec une fierté folle, des rencontres en or à nouveau cette année, et surtout je suis rassurée pour le Marathon en relai duo qui m’attends au Mont Saint Michel, puisque je n’ai eu aucune douleur.

 

Ely

 

CR RELAI 6 / 4KM / Elodie @elo_fit_and_go

 

 

Par où commencer ?? Et bien peut être par le commencement à savoir le concours lancé par Ely. Je reprenais seulement la course à pieds après 6 mois d’arrêt à cause de blessures alors je me suis dit que ça me donnerait un objectif et une motivation supplémentaire. C’est parti je choisi donc sagement le dernier relais de 4.1km ce qui correspond pile poil à mes entraînements de reprise. Et puis le graal, c’était de partager initialement ce relais avec Ely car geneveça faisait partie du programme.

Un peu d’attente et bim le résultat tombe j’ai la chance immense de gagner ma place et de participer à cette aventure humaine avec d’autres chanceuses 

(…)

Dimanche 6 mai, THE day !!! Nous avons décidé de toutes nous lever et partir avec la 1ère. Il est également décidé de finir ce marathon à 6 sur mon relais.

(…) Vanessa ouvre le bal (elle finira avec un RP avec classe). A cet instant nous pouvons commencer à nous suivre sur l’application du Marathon. Ely me dépose à mon relais et part au sien. Le temps est magnifique et pendant cette attente, je suis les autres à distance. Je vois les participants au semi et ensuite les 1ers marathoniens avec une allure de folie et tous les autres marathoniens et marathoniennes que j’admire énormément ! On les applaudi, on les encourage comme on le peut. Vanessa et Meecky nous rejoignent ensuite. Tellement d’émotions de voir ces sourires, ce dépassement de soi, cette souffrance parfois mais cette hargne et ce soutien de tous.

 

La course à pied n’est pas un sport individuel mais bien COLLECTIF !! Un sport de partage et de dépassement de soi.

L’attente touche à sa fin, je vois Ely qui me fait signe et qui a fait péter une magnifique barrière !!! Elle arrive avec méga smile et c’est parti pour le dernier relais. Marie et Nelly sont là également et c’est parti pour 4.1 km en équipe. Un moment de soutien, de souffrance, de partage, de sourires… un moment  MAGIQUE !!!

Je pars un peu vite par rapport aux filles alors je freine car je sais qu’il faut tenir sous cette chaleur et surtout après avoir attendu aussi longtemps debout. Et LE truc important c’est d’être ensemble pour nos photos et pour partager cette aventure jusqu’au bout à 6. J’ai eu peur de perdre Nelly en route mais j’ai fait mon possible pour qu’elle ne lâche rien !

Les filles l’ont soutenue et encouragée, idem pour Meecky. Il n’existe pas de mots assez forts je crois pour transmettre les émotions ressenties pendant ces 4.1 km ! Nous passerons la ligne d’arrivée toutes ensemble, fières, les bras levés et le sourire aux lèvres à s’en décrocher la mâchoire !!! On l’a fait !!!!

J’ai réussi ma reprise, on a partagé ce marathon toutes les 6 et on a chacune gagné quelque chose : nous sommes de vraies GIRLZ KILLEUSES !!!!

J’ai sans doute omis des choses mais l’important dans cette aventure pour moi c’est que tout est bien dans ma tête et dans mon cœur et  que chaque instant y est bien gravé.

Alors pour cette magnifique aventure, je dis MERCI ! Merci à Ely de nous avoir permis cette rencontre, ce week-end de folie, merci aux filles pour tout ce soutien et merci à mon amour !

J’embarquerai fin novembre Nelly sur les 13km du Marathon du Beaujolais. Là encore il y aura de quoi écrire je pense…

Elodie

 

Encore une belle aventure humaine du sport comme on l’aime avec le sourire, de l’entraide et des barrière de pété!

Alors je pense que c’est une évidence : à l’année prochaine Genève (enfin d’abord rendez-vous le 15 juillet pour encourager Yoann sur le Triathlon de Genève)

2 Replies to “Notre Marathon de Genève 2018 en équipe”

  1. Je vous love les girlzs ❤️ Relire vos cr m’ a replongé dans la course l année prochaine on y retourne chiche ?

  2. Bonjour, je découvre ton blog et le trouve vraiment intéressant.
    Bravo pour cette performance, chapeau 🙂
    Je tiens moi aussi un blog sur ma passion le running, tu passes dire bonjour quand tu veux.
    https://www.joggingtime.be/
    Cordialement.
    Rohnny

Laisser un commentaire