Yasmine, tu as 12 ans à l’heure où je t’écrit, tu entres au Collège Charles Peggy d’Arras en 6eme.

Tu es une fille du village comme le dise les grands de la ville, t’as des lunettes rondes qui te valent très vite le surnom de Coluche et avec lui la sympathie du personnage

Tu es une fille de caractère, ce qui t’as valu de te prendre une claque à la fête du CM2 par un grand qui t’avais dit « ta gueule » quand tu avais pris la défense de ton petit frère, et auquel tu avais répondu avec tout l’insolence dont tu faisais déjà preuve à ton âge « si j’avais une gueule j’aurais 4 pattes et une queue et je te pisserai dessus »

Déjà à l’époque, Yasmine, tu avais du chien et un ton bien ancré et loin de la retenue qu’on attends d’une jeune fille

Tu es déjà toi

Je crois même que je suis plutôt fière de toi, fière de celle que tu es déjà, fière de t’être pris une baffe par un garçon pour défendre les plus petits

Enfin bref, on est au collège, en ville, en ZEP, finit les marelles, les jeux dans la cour de récré, la mode c’est se tenir par le bras et marcher en long en large et en travers dans la cour avec les copines

D’ailleurs des copines tu t’en fais à la gym ou tu t’inscris

Très vite il te faut un string, ton premier string, parce que la culotte qui déborde du justaucorps fait marrer les autres en compétition

Ta mère refuse, ta grand-mère et son esprit de contradiction (tiens les chiens ne font pas des chats) t’en achète un

Tu es jeune, tu es jolie (si si je te jure tu n’es pas juste la fille drôle de la classe) tu es une petite fille normale à l’aise dans ses baskets, ne manquant pas de repartie

Jusqu’au jour où ta prof de Sport, te dis qu’avec quelques kilos de moins se serait mieux.

Mieux pourquoi? Tu ne le sais pas mais ta vie va basculer à cet instant, tu ne te verras plus pour ce que tu es mais pour ce que les autres voient de toi

Tu vas vouloir teindre tes vêtements en noir, tu vas commencer les régimes, et puis de fil en aiguille tu vas vraiment être cette grosse que tu pensais être depuis le début

Tu vas te scarifier, tu vas te faire vomir, tu vas arrêter de manger aussi, mais rassures-toi tu seras bien entouré, tu as cette chance, des parents présents et qui te prouveront plus d’une fois qu’ils sont là pour toi, où que tu sois et peu importe l’age que tu auras tu pourras toujours compter sur eux

Tu vivras des trucs qu’on ne devrait pas vivre, mais tu t’en remettra, ça te rendra plus forte, plus mûre que les autres, plus responsable

Saches que tu ne feras JAMAIS les mauvais choix, car chaque choix que tu feras dans ta vie, seront les tiens, ceux qui écriront ton chemin, qui engendreront des cicatrices mais aussi tes plus belles rencontres

Yasmine ne pleure pas ceux qui t’ont rabaissé, abandonné, humilié

Prends ce qu’il y a à prendre, prends chaque minute de bonheur sans craindre la suite, c’est comme ça qu’on vit vraiment

Car tu n’as pas besoins d’être aimé de tous, une seule personne peut apporter ce que tu aspires dans ta vie

Un regard verra en toi ce que tu avais enfoui, un seul regard te redonnera l’envie d’avancer, d’avancer vite, de courir, de changer pas pour lui mais pour toi

Une main tendu quand tu auras baissé les bras

Yasmine saches que je suis fière de la petite fille que tu es et de la femme que tu seras parce qu’envers et contre tous, tu resteras toujours la même

Tu ne te feras pas beaucoup d’amis mais tu garderas les bons

Tu resteras celle qui sniffé des dafalgan avec ta compère Anne-Sophie en cours d’économie

Tu resteras celle qui a assumé ses baskets Babou quand tout le monde portait des Buffalo au collège

Tu resteras celle qui s’est cassé le poignet pour ne pas faire le cross du lycée

Tu resteras cette fille qui faisait la quête au collège pour « se racheter des cheveux » après une coupe de cheveux ratée

Tu resteras la petite fille de tes parents et tu les rendras fière

Yasmine, je pourrai te dire de te méfier des autres, je pourrai te blâmer pour tes choix, je pourrai te prévenir, te proposer d’autres chemins plus doux

Finalement je t’écris pour te dire de vivre, comme tu dois vivre, ne change rien, ne regrette rien, souviens toi que les choses n’arrivent jamais par hasard

Parfois on sera là où on n’aurait pas dû être

On rencontrera des gens qu’on aurait préféré ne pas connaître

On fera des choix qu’on n’aurait pas dû faire

Et on regrettera des choses qu’on ne pourra pas changer

Mais la vie est ainsi, elle est faite de choix, et ce sont ces choix qui font ce que nous sommes

Alors ma grande vit ce que tu as à vivre, j’ai confiance en toi, j’ai confiance en nous, j’ai confiance en moi.

 

Avec tout mon amour,

Yasmine

79 réflexions au sujet de « Lettre ouverte à la petite fille que j’étais »

  1. J’ai chialé… et eu envie de serrer trés fort Yasmine! C’est une magnifique lettre d’amour et de bienveillance envers toi même ! Kiss Margaux

    • Merci Margaux, je pensais en écrvant cette lettre, me prevenir de ne pas faire les erreurs e les mauvaises rencontres. Finalement c’est ça qui fait ce que je suis et je crois que je suis exactemnt là où je dois etre et ça fait un bien fou de s’en rendre compte.
      Yasmine (et Ely)

  2. Un petit mail qui me dis que je dois venir ici, et j’ai lâché ma larme, t’es mots sonnent tellement vrai pour moi aussi… A un détail près, je ne suis pas encore passée à l’étape où je ne me sens pas obèse et où je suis à peu près fière de moi ! Haha… !

    • essayes ce petit exercice, essayes de t’écrire une lettre, a toi pour ce que tu es et pas seulement pour ce que tu représente physiquement.
      ça permet de savoir ce que l’on est et pas ce que l’on parait etre
      ely

  3. Quelle jolie lettre ! C’est très touchant la façon dont tu t’exprimes, ce que tu dis à ton moi d’avant. C’est très touchant pour nous de lire ça aussi. Et c’est très juste, il faut avoir conscience que ce sont nos choix qui nous construisent, ils ne sont jamais bons ou mauvais. Ils sont juste ceux qu’on a pris à un moment t. Même si aujourd’hui on ne referait surement pas les mêmes, c’est la preuve qu’on a évolué, qu’on a appris sur nous-même. En tout cas tu m’as donné envie de me prêter à cet exercice 🙂

    • Je te le conseille, je ne pensais pas que cette lettre prendrait cette tournure et finalement ça ma conforté dans l’idée que je suis là ou je dois etre
      Ely

  4. Magnifique, j’en ai des frissons. Quel belle déclaration à toi même. Te lire le fais le rendre compte qu’il faut s’occuper de soi avant de s’occuper des autres. Merci pour tout ça.

  5. Tu es vraiment touchante yasmine , en lisant cette lettre a coeur ouvert , elle m a parlé, tu m as parlé et tes mots m ont fait du bien ♡. Merci a toi pour cette jolie lettre tellement bienveillante.

    • Avec grand palisir, je suis contente qu’elle touche aussi ceux qui la lise sans forcément en connaitre chaque ligne
      ELy

  6. Waouh . Ça me bouleverse, je me retrouve un peu dans tes mots. Je vis une situation pas facile suite à un choix que je n’aurai peut être pas du faire. Mais comme tu le dis rien n’arrive pas hasard. Alors merci, merci pour tes mots qui ce matin me rendent Plus forte.
    Merci Yasmine d’etre Ce que tu es au quotidien.
    Des bisous

    • garde ça en tête les choses n’arrivent pas par hasard et les choix que tu fais font ce que tu es, et tu dois en être fière ou en retirer une leçon mais ne regrette pas.
      Courage
      Ely

  7. Bcp d émotion dans se que tu écris vraiment , comment ne pas être humaine avec tt sa vient que je te sert dans mes bras tiote yasmine aujourd’hui te voici une belle jeune femme comblé par l expérience d un passé douloureux de moquerie ( ps on peut aller pt les dents de la profs de sport incroyablement idiote ) à ce jour tu es une femme avec un mental d acier ,un gros coeur et pleine de franchise sincère sans tromperie (Oui Oui tu sais les retouches poses photoshop ) dans ton experience je me suis retrouvée mais pas dans tt un année primaire et collège dans la campagne aussi du 59 même si j en suis partie sa reste gravé dans ma tête quelque part , en tt cas jolie lettre à toi même merci pour se jolie partage j espère un jour m aimé autant , passé une belle journée elyely

  8. Quelle belle lettre remplie d’amour et de force ! Tu peux être fière de la femme que tu es devenue et de la petite fille que tu etais ! Cette déclaration m’a donné l’envie d’écrire une lettre à l’ado que j’étais, mal dans sa peau et qui ne vivait que pour les autres ! Merci pour ce partage et merci pour tous tes body positive du quotidien, ta bonne humeur et ta joie débordante

  9. Merci Yasmine… Merci… J ai une boule a la gorge… les larmes aux yeux… Bravo pour ton parcours pti bout de femme. Et oui, il faut penser à soi. Pas évident mais ta lettre, ton insta, au fil du temps m’ouvrent les yeux… Que de bienveillance sans jugement. Donc un dernier MERCI

  10. Cette lettre est touchante…..elle me parle ,pas pour moi mais pour ma fille…
    Elle avait 6 ans quand la pediatre lui a dit qu’elle avait un gros « bidou »
    Suite a ça elle a perdu 5 kilos en tres peu de temps….n’aimait pas son corps,ses fossettes…..elle s’est scarifiée vers 12 ans puis a rencontré un petit jeune homme .aujourd’hui elle a 17 ans elle est toujours avec ce garçon,elle assume son bidou et son look pas comme les autres.

  11. Non mais toi… je te suivi un peu par hasard.. d’Internet de mon poids en trop trop..de celles qui avant mpi te suivait et qui ne disait que du bien..
    Je t’ai decouverte fraiche pleine de vie de joie et love et de toi..
    Et jai kiffé te suivre car je me reconnais en toi certe avec des années en plus, quelues unes, mais tout de même.
    Moi et mes basket envers et contre tout ou tous mon style assumé ou non parfois et mon poids ho mon poids prie pour des raisons qui me sont propre et qui sancre en moi et si lourd
    Auquel parfois tu apporte de la légèreté presque de la douceur et pour tout ca merci
    Mais alors la je te redécouvre jeune rebelle et complexé avec tes basket babou.
    La même que je fut et la même education que je donne a mon ado que j’admire pour toutes ces qualités que tu décris si bien .
    A 12 ans Jetais moi avec ma grande gueule mes basket decathlon et mon style affirmé a 39 je suis moi avec mes basket la marque on sen fout tjrs et mon style et biensur ma grande gueule a 15 ans il est lui avec un style de fou bien a lui la capoeira et la gentillesse qui le blesse si souvent mais qu’il transmet et que c’est bien
    Soyons nous et merci pour tes mots
    Waowww quelle belle personne tu es

    • merci Isabel, merci de me suivre et de me conforter dans l’idée qu’étre nous est la seule bonne réponse dans ce monde 🙂

  12. Très belle lettre, je crois qu’un jour dans notre vie on devrait tous passer par la nous écrit une lettre. Ca doit faire un énorme bien. Faire un comback sur notre vie passée et voir ce qui nous a fait avancer. Juste MERCI Yasmine

  13. Bonjour Ely !
    Je te suis depuis un moment sur instachat et j’aime beaucoup la personne que tu est et ce que tu renvoie.
    Sûrement un petit bout de moi que je vois en toi, encore plus quand je découvre ta lettre à toi petite, ta positive à attitude et ta facon de tout vOir du bon côté de retourné une situation quoi qu’il arrive. Tu m’aide à garder cette petite voix en moi qui me dit : n’écoute pas les autres, soit Toi même le reste on s’en fou ! La vie est faite d’épreuve autant lui sourire 🙂
    Je te remercie pour ton partage et ta folie que j’aime tellement.
    Bien à toi ma jolie
    Au plaisir de lire

    • Merci beaucoup je suis touchée de voir que mes mots touchent a leur tour, continue d’écouter cette petite voix Sarah

  14. Tu es une personne que je trouve tellement touchante… j’adore te lire Yasmine. J’adore ton humanité #TeamBasketsBabou

  15. Ce qui est triste c’est de voir à quel point je me reconnais dans ce que tu racontes et donc, malheureusement, à quel point on doit être beaucoup dans ce cas là. La petite fille joyeuse et pleine de vie qui s’est pris la plus grande claque de sa vie par le collège et tout ce qu’elle a pu y vivre, je l’ai été aussi, cette petite fille qui a du faire face au regard des autres, pas aussi bienveillants qu’ils auraient dû l’être face à une petite fille puis une ados … Je pense que c’est aussi à cette période de ma vie que j’ai commencé à me dégoûter, à détester mon corps et tout ce qui va avec … C’est tellement triste, c’est une période de la vie qui ne devrait être remplie que de joie et d’innocence et pas de toutes ces conneries qui même une fois adulte reste des sacrés conneries …
    Pour ma part tout à changé au lycée, et puis les études sont arrivées, la vraie vie, le retour à état d’esprit plein de confiance en sois ( même si aujourd’hui encore et dans le monde dans lequel on it il est difficile de garder cet état d’esprit…)
    Tout ça pour dire qu’on est bien trop à avoir vécut ce genre d’enfance, pas malheureuse, mais parsemé de plein de petites tâches qui n’auraient pas forcément du s’y trouver … Et j’espère que les choses évolueront et si j’ai un jour j’ai une petite fille, j’espère réussir à lui éviter ces phases de tourments.

    Je te souhaite bien du bonheur 🙂

    Katoufilou

  16. Merci pour cette lettre Yasmine. Je m’y retrouve beaucoup… Juste que je n’ai pas encore passé l’étape où je me sens bien dans mon corps… certainement dû aux moqueries subies plus jeune parce qu’on est un peu ronde.
    Comme toi, j’ai peu d’amis mais les meilleurs sont toujours là et j’arrive à faire plus la part des choses…
    Merci pour tes articles, tes body positive et ta bonne humeur qui font plaisir à lire « tous » les jours.

    • j’espère que mes partages et le temps t’aideront a oublier celle qu’on a moqué por devenir celle que tu mérite d’étre 🙂

      • J’espère aussi … J’y travaille et je t’avoue que depuis que je suis maman, ça m’a beaucoup aidé à ne plus faire attention aux regards des autres… mais les vieux démons reviennent parfois…

  17. C est un très bel hommage que tu rends à cette petite fille. Finalement après toutes ces étapes tu t es retrouvée. Je me dis toujours que l enfant qu’on était c’est ce qu on restera pour toujours. Même si on l oublie pendant de longues années. Qu’on se cherche. Au fond on reste ce que l on était avant la perte de l innocence. Le tout c est d arriver à se retrouver. Je n’en suis pas encore la. Je devrais peut être m écrire une lettre aussi.. A celle que j étais avant de vouloir disparaître dans un trou de souris. Avant de passer de mon temps à m excuser pour tout…m excuser d exister tout simplement. Tes articles ou tes posts sur insta aident un peu. Au moins à prendre conscience de tout ça. Et c est déjà un pas ! Quand je te lis je me dis que tu pourrais en faire ton métier de tout ça ! Merci beaucoup de le partager.

    • tu as raison, on reste les même en plus grand, en plus fort aussi 🙂
      a défaut d’en faire mon métier, j’en fais une passion que je partage avec plaisir sans arrière pensée et c’est surement pour ça que ça parle aux gens
      belle journée Melissa

  18. Wahou quel texte.. cette lettre est tout simplement magnifique.. j’en ai des frissons. Celle lettre reflète tellement ce que bcp de jeunes filles vivent encore et que nous avons vécu..
    Merci, merci pour cette lettre et ces mots.

  19. Très beau texte en le lisant j’avais l impression que c’était ma maman qui me parler par rapport au épreuves de la vie que j’ai vécu encore très beau texte

  20. Bonjour Yasmine !

    J’ai trouvé cette lettre très touchante et elle m’a fait penser à quelque chose que je voulais partager avec toi…

    Voici un paragraphe écrit par Nietzsche dans son livre Le Gai Savoir (peut être que tu le connais déjà d’ailleurs !) :
    « Et si un jour ou une nuit, un démon se glissait furtivement dans ta plus solitaire solitude et te disait: «Cette vie, telle que tu la vis et l’a vécue, il te faudra la vivre encore une fois et encore d’innombrables fois; et elle ne comportera rien de nouveau, au contraire, chaque douleur et chaque plaisir et chaque pensée et soupir et tout ce qu’il y a dans ta vie d’indiciblement petit et grand doit pour toi revenir, et tout suivant la même succession et le même enchaînement – et également cette araignée et ce clair de lune entre les arbres, et également cet instant et moi-même. Un éternel sablier de l’existence est sans cesse renversé, et toi avec lui, poussière des poussières! » – Ne te jetterais-tu pas par terre en grinçant des dents et en maudissant le démon qui parla ainsi ? Ou bien as-tu vécu une fois un instant formidable où tu lui répondrais: « Tu es un dieu et jamais je n’entendis rien de plus divin!» Si cette pensée s’emparait de toi, elle te métamorphoserait, toi, tel que tu es, et, peut-être, t’écraserait; la question, posée à propos de tout et de chaque chose, «veux-tu ceci encore une fois et encore d’innombrables fois?» ferait peser sur ton agir le poids le plus lourd! Ou combien te faudrait-il aimer et toi-même et la vie pour ne plus aspirer à rien d’autre qu’à donner cette approbation et apposer ce sceau ultime et éternel ? »

    En tout cas, continue tant que tu peux à partager toutes ces petites choses, de toi, de ta vie, de ton passé et de ton présent. Je trouve ça très courageux de ta part et surtout très généreux.

    Merci pour ça, merci d’être toi ! 🙂

  21. Magnifique cette lettre Yasmine. Les années collège, lycée même ; ça résonne tellement et si cruellement en moi. Bel excercice qui laisse une belle enveloppe de bienveillance.

  22. Merci Ely ! Merci pour ce que tu es et ce que tu partages avec nous J’ai commencé à te suivre il y a déjà un petit bout de temps et j’ai l’impression de voir une bouton de fleur éclore c’est magnifique. Et cette lettre … Elle m’a mis les larmes aux yeux et un petit coup de pied aux fesses pour redevenir la petite fille très assurée que j’étais. Les histoires de caractère bien trempé me rappelle celle que j’étais et celle que je suis toujours il manque juste l’assurance du physique mais ça vient petit à petit (en faisant péter une barrière à la fois) grâce à des belles personnes comme toi qui nous aide à nous sentir mieux chaque jour !
    Je vais essayer de m’écrire une lettre, je crois que ça fait du bien.
    MERCI ! Belle journée de vacances au sport d’hiver 😀

    Laurie

  23. Merci pour cette lettre si touchante. On ressent ton émotion et ta force à travers ces lignes. Bisous, Ely!

  24. Tellement touchant… J en ai les larmes aux yeux. C est vrai qu une seule phrase peut bouleverser notre vie. Pour moi, ça a été ce pédiatre qui m a dit lorsque j avais 11 ans « mais elle a de bons gigots » en parlant de mes cuisses… c était il y a 25 ans. J entends encore cette phrase, je vois encore cette scène. Des kilos en trop, la boulimie, je connais depuis ce jour là.
    Mais je m accroche , et grâce à mon chéri qui m aime avec mes kilos en trop et mes 2 amours de filles , je m assume de plus en plus. Je fais « péter mes barrières  » comme tu dis! J ai même osé le short pour mes runs cet été! Et je projette mon premier semi marathon de Paris. Ne change rien, tu me mets du baume au coeur quand ça ne va pas!!

    • bien entouré, bien aimé, puis bien s’aimer voila finalement tout ce qu’il faut pour étre heureuse Elodie 🙂

  25. J’adore ! C’est tellement touchant ! On est malgré tout fière de nos parcours et d’où ils nous ont amenés. Grâce à lui, on est ce que l’on est , avec nos tempéraments , nos vécus mais sans ça est-ce qu’on serait apprécier le présent et le futur à sa juste valeur ? Non je pense pas et on apprecierai toujours trop tard à mon avis.

    Par contre, je te suis depuis longtemps mais Yasmine c’est vraiment ton prénom ou c’est pour la lettre parceque la je suis dup-dup ^^

    • ahah Yasmine c’est mon prénom, Ely est le diminutif de Elykia qui signifie Espoir en congolais et qi était mon pseudo a la base 🙂

      • aaaaaah ok, par contre je te jure que je te suis depuis longtemps et j’ai jamais , OH GRAND JAMAIS, capté ! Trop beau prénom du coup !

  26. Oh la la. Je suis soufflée !! J’en ai des frissons pcq ton histoire me fait écho.
    J’ai toujours été une enfant et ado potelée et en surpoids jusqu’au jour où, j’en ai eu marre des remarques sur mon surpoids et j’ai arrêté de manger.
    Et là, l’enfer a commencé avec l’anorexie restrictive.
    Je suis toujours dans cette galère avec 2 expériences à 20 ans et à 25 ans qui ont duré 1 an. Et depuis 12 ans cette fois, je me détruits à petit feu sans arriver à m’en sortir. Et pourtant je suis suivie.
    Tu as trouvé les ressources pour t’en sortir.
    Tu es devenue une jeune femme épatante, une femme extraordinaire.
    Une belle personne.
    Ne laisse plus jamais qqun te dicter ta vie. Ne laisse plus jamais une remarque te dicter ta conduite.
    Ne laisse personne te changer

    Je t’embrasse très fort
    Elisabeth (@elisacharlotte sur IG)

  27. Whaou ! C’est émouvant, touchant, vrai …. je vais le faire lire à ma fille de 13 ans, pour l’inciter à s’ecrire à elle même. Peut être que je parviendrai ainsi à l’aider ? Elle qui est toute petite, toute menue que l’on traite de 6ième alors qu’elle est en 4 ième, peut être qu’elle, la campagnarde, avancera mieux dans la jungle des ados actuels, merci yasmine, merci ely ❤️

    • j’espère que ta fille la lira et qu’elle lui fera du bien.
      finalement étre une campagnarde, porter des lunettes de coluche, être ronde et ne pas être riche, m’a apporté plus que d’étre populaire, ça m’a permis d’étre plus forte et avec le temps, bizarrement je suis moi aussi devenu une fille populaire, pas pour ce que j’étais mais pour ce que j’avais dévelloper : un sens de l’humour qui m’a sauvé des centaines de fois 🙂
      alors que ta fille soit fiere d’être ce quelle est car c’est ce qui la rend différente et lui donne l’occasion de grandir

  28. Bonjour Yasmine, ce texte est juste magnifique et sincère. Tu me donnes une force de continuer d’avancer dans mes objectifs et peut importe ce que pense les autres! Merci encore

  29. Merci Yasmine. Merci d’avoir fait revenir la jeune fille que j’étais. Merci, grâce à toi je vais garder ces mots précieusement pour les dire et les redire à ma fille. Elle a 5 ans aujourd’hui…mais elle grandira (trop vite)!
    Avec toute mon affection 🙂

  30. Yasmine
    Pas de mots, pas de commentaires après lecture de cette lettre. Juste le cœur qui s’emballe et les larmes qui perlent à mes yeux.
    Je te souhaite tout le bonheur du monde et plus encore
    Merci pour tout. Ce que tu dis, ce que tu écris, ce que tu montres, ce que tu véhicules …

  31. Lettre a la yasmine d aujourd hui

    Je suis une totale inconnue d instagram, une wonderfulvivie anonyme, une admiratrice de ta positivité, de ta franchise, de ta fraicheur, de ton partage des joies et des peines

    Mais je suis surtout fière parce que tu es capable de transformer certaines cicatrices du passé en belles choses, des reflexions du quotidien en aventures ,on a ts ou ttes été des chrysalides a un moment de notre vie et en sortir est parfois tres difficile….. le parcours de chacun a ses rebonds, mais toi Yasmine, tu aides plus que toi meme, moi tu m aides, moi aussi j ai eu mes fêlures, j ai accompli de jolies choses sportives et pourtant c est qqfois encore difficile et je suis sur que tu en aides bcp d autres, je te dirais que tu m as fait pleurer mais surtout tu m as svt fait rire, tu aides chacun d entre a guerir plus vite

    A la Yasmine d aujourd’hui, qui est fière je l espère, qui a chaque barrière qu elle se rejouit, d autres se rejouissent avec, sois fière de toi, sois fiere aussi d etre aussi bienveillante avec le monde qui t entoure, tu partages bcp de toi et j imagines que ce soit est pas tjs facile mais ce sacrifice vaut les milles sourires que tu donnes, merci

    A la petite fille du passé, nos cicatrices sont nos forces, elles forgent notre caractère , et notre sensibilité est aussi une force, elle nous amène a faire du bien a nous memes et aux autres

    Tu es merveilleuse, tu l as peut etre pas pas assez entendu petite ou grande de toi ou des autres, je ne sais pas, mais moi je le dis, tu es une petite pépite ….

    Big big love

    • Merci merci merci, merci pour tes commentaires qui sortent souvent du lot, pour preuve je pense a toi a chaque fois que j’entends Rocky dans ma palylist.
      Merci pour ces mots, hier on en discutait avec Fiona au restaurant, pourquoi instagram, pourquoi le blog? et la réponse est là, petite je voulais faire un métier qui aidait les autres et finalement j’ai surtout pris le premier CDI que j’ai trouvé.
      alors instagram et le reste cest ma façon a moi de faire ce dont j’ai toujours révé, detre un peu utile, et si tout ça aide une seule personne alors j’ai réussi, j’ai réussi mon réve d’enfant.
      Merci encore pour ta présence régulière et pour ce magnifique commentaire.
      Je t’embrasse

      Ely

  32. J’en ai la chair de poule… C’est beau… Je ne sais même pas quoi dire tellement c’est touchant, tellement ça me parle en fait… Vis Yasmine, parce que tu es une belle personne ! Vis, sans plus te poser de questions. Et moi, j’en m’en vais en te souhaitant tout le bonheur du monde ! Bisous ma belle.

  33. Ely , j’ai les larmes qui coulent , la chair de poule Mon dieu que c’est beau et touchant ! Surtout c’est courageux et tellement motivant ! Merci du fond du cœur , pour tes belles et positives pensées ton LOVe c’est du bonheur en barre ! Je te souhaite le meilleur à toi et ton Mari ! Des bises des hautes alpes au si un jour l’envie vous prend de visiter c’est avec plaisir qu’on partagera une Rando 🙂 ! Bonne fin de vacances

  34. Je te l’ai dit déjà sur instagram et je te le répète ici : TU ES MAGNIFIQUE ! Tu devrais certainement être fière de ta personne de Yasmine ta manière de réfléchir, de gérer et de vivre J’ADORE ! Je te suis depuis presque 2 ans et pour moi tu as grandit d’une façon très douce et classe (sagesse,tolérance et respect du soi )

  35. Je reste sans voix, ce texte est tellement beau, plein de sincérité avec un si beau message! J’imagine qu’il parle à beaucoup en tout cas moi il me parle! Chacun peut se reconnaître dans cette Jasmine et c’est en cela qu’il est davantage touchant!
    Merci beaucoup pour ce moment de partage qui fait du bien…

  36. Magnifique, si simple si tendre si vrai et si bien dit ! Je retiendrais bien sûr  » Mais la vie est ainsi, elle est faite de choix, et ce sont ces choix qui font ce que nous sommes » car cela me parle énormément !
    Jolie lettre bravo

  37. Touchante ! Vraie ! Bouleversante ! À chacun de tes écrits tu m’aides et me fait prendre conscience du sens de la vie. Grâce à toi je tiens la distance et j’arrive à etre de plus en plus positive. Tu es un exemple pour beaucoup je pense. J’espère arriver à passer le cap de m’écrire mais rien que d’y penser cela me bouleverse deja. Merci pour tout vraiment !

  38. Oh Yasmine ❤️ c’est une si belle idée ! Et tu as tellement raison. Ça m’a beaucoup touchée. C’est vrai qu’en imaginant qu’on s’adresse à une amie ou un proche ou même un inconnu notre jugement envers nous-mêmes est étonnamment bienveillant Je crois que je vais m’essayer à cet exercice en prenant garde à ne pas tomber dans le mélodramatique (tu connais la bête ). Tu es une réelle source d’inspiration et malgré la distance tu continues à stimuler mes neurones MERCI pour tout et pour tout le monde

    • avec plaisir Cam!
      essayes je pense que ça te feras beaucoup de bien, les mots ont du pouvoir, celui de s’écrire, celui de s’avouer les choses, celui de se révéler, celui d’etre sa meilleure amie.
      Bisous binomette

  39. J’en ai les larmes aux yeux.. Quelle belle lettre tu t’es écrite à toi même, et quel courage de le faire! Le collège c’était dur, pour moi probablement le pire moment de ma scolarité. C’est triste de se lever chaque matin et d’appréhender d’aller à l’école, parce qu’à l’école il y a ce mec qui te pourri la vie et te fait te sentir comme une merde. C’est triste parce que ce mec tu le connais déjà depuis quelques années et que tu l’as toujours apprécié. 15 ans après quand tu y repenses, quand tu grandi et que tu es capable d’analyser la situation, tu te dis qu’en fait c’était juste sa façon à lui de s’affirmer. Quand tu es ado, que tu arrives au collège avec que des camarades que tu ne connais pas, tu essayes de te mettre dans la bonne case. Il s’est mis dans la case des ‘populaires’, avec option petit merdeux, et moi il m’a mis dans la case looser. Et il a réussi à m’en persuader pendant deux longues années. Le plus fou dans tout ça c’est que 15 ans après on se voit toujours, on en rigole, il reconnaît le merdeux qu’il était. C’est en rentrant en quatrième que j’ai rencontré des personnes qui m’ont permis de comprendre que je n’étais pas une bizu, et que moi aussi j’étais digne d’amitié. C’est dur de vivre ca et que t’es parents ne le voient même pas, c’est dur de ne pas se sentir entendue. Yasmine, quand j’étais au collège j’aurais voulu avoir le courage que tu as eu et foutre une claque à celui qui s’en prend à moi.
    On a tous des défauts et des qualités. Toi ta spontanéité et ta franchise m’ont toujours rendu admirative.
    Aujourd’hui je réponds à cet article, mais je me retrouve aussi tellement dans l’article d’après. Parce qu’en fait tu nous ouvre ton coeur sur des choses que tu as vécu et que beaucoup d’entre nous ont vécu aussi.
    Merci tout simplement.

    • Merci a toi pour cette histoire, la tienne.
      Pour en etre la ou vous etes 15 ans après c’est une preuve de grande maturité et je ne doute pas que tu sois signe d’amitié et de beaucoup d’autres choses 🙂
      Ely

  40. Ton article me laisse sans voix, mais avec plein de larmes.

    Bon nombre de personnes doivent se reconnaître dans ces lignes. L’être humain est cruel. Mais au final le plus dur c’est de passer outre le regard des autres, et de réussir à malgré tout avoir une bonne image de soi, sans se la laisser ternir par ce que disent les autres.

    Tu es un exemple de positivité, j’aimerai réussir à penser comme toi. On a sûrement tous vécu ce genre de merdes, chacun a son échelle bien sur, et chacun le vit de façon différente.

    Plus jeune j’étais contrairement à toi le genre de gamine à se taire et se cacher plutôt que de chercher à s’affirmer. Ca m’a valu une bonne paire de gifles, au sens figuré. Des surnoms de merde, une scolarité au collège que j’aurais préféré éviter. Mais qui, comme tu l’as si bien dit, fait ce que je suis devenue aujourd’hui.

    T’es au top, reste positive et vis

  41. J’en pleure. C’est tellement beau et bienveillant. Grâce à toi j’écoute disiz – les bienveillants, je ne connaissais pas celle là de lui et c’est devenu une de mes préférées. Tu es tellement toi, tellement pleine de personnalité, de réalisme avec un mélange de banalité, simplicité et unicité (j’ai un doute sur le mot xD). Tu peux remercier ton entourage et toi, principalement toi. Merci de nous faire partager ces choses, tes émotions et de faire sortir les nôtres.

    • oh merci beaucoup et ravie pour la découverte, « ils ont de la chance » est une des dernières qu’il a fait que j’adore, et dans la même veine, je te conseille Georgio son album Hera

      ELy

  42. C’est magnifique ce que tu as écrit là. J’ adore vraiment ce que tu fais et quand j’ai le moral à zéro c’est toi que je lis. Ton chemin ne semble pas avoir été facile. Parfois on pense qu’on est seule à se sentir comme ça mais grâce à toi maintenant on sait que non et c’est déjà un bon soutien. Merci pour tout ce que tu fais chaque jour pour des filles qui comme moi ne se sentent pas à leur place ou pas bien dans leur peau. J’espère que tu continueras longtemps comme ca. (Mais ça me choque de savoir que c’est une prof qui est à l’origine de tout tes complexes quand même. Parfois on ne se rend pas compte à quel point une petite phrase peut faire si mal. ) En tout cas merci encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web