Comment ne pas passer du coté obscure de l’honnêteté

Je vous parlais dans mon article précédent : « comment je suis devenue une grosse conne honnête ».

Et pour ne pas vous assommer avec un article aussi long que certains blog réunis. J’ai décidé de traiter ce sujet qui me tiens à cœur en 2fois.

Après avoir vu comment et pourquoi je suis devenue une connasse sincère. Je vais aussi vous apprendre les rouages de l’honnêteté mais surtout les limites à ne pas franchir pour passer du coté obscure de la franchise.

On va découper l’article en différents exemple, oui parce que moi je trouve que le meilleur moyen de comprendre quelques choses c’est de donner un exemple concret.

image

Attention scène 1 : la collègue qui a coupé ses cheveux à la garçonne.

Plusieurs solutions, ça lui va et là bah on ne se gène pas pour lui dire (oui la fille honnête n’est pas honnête que pour les trucs méchants)

Bon si ça ne lui va pas, là ça se corse !

Version Obscure ça donne :

« Oulla qu’est ce qui tas pris ? T’es folle, ça te vas vraiment pas, je préférai avant, en plus tes cheveux vont mettre un temps fou a repousser ? Tu es allé dans une école pour qu’il tes loupé a ce point ? Nan mais rassures moi tas pas payé au moins ? Bon après tu peux faire comme Demi Moore et te raser la tété, façon ça peut pas être pire »

(Oui une grosse connasse bien inspirée sommeil en moi)

Version honnête, il y a 2 solutions :

Elle ne vous demande rien

Dans ce cas là bah ne dites rien, ça tombe elle a pleinement conscience d’avoir une tête de cul, a envisagé de se raser la tête comme Demi Moore et fais une dépression post coiffeur.

En revanche, MERCI de ne pas sucer des bites en ajoutant un « ah tu as coupé c’est jolie », on a dit d’être adroit pas faux-cul !

Elle demande votre avis

Dans ce cas, bah donnez-le comme vous auriez aimé qu’on vous le donne! On va juste oublier la partie sur Demi Moore hein ! (Ceci est de l’humour….je vais devoir le préciser à chaque fois ou vous commencez a maitriser le second degré?)

 

Scène 2 : une instagrameuse vous saoule avec ses poses/post/fautes/pub (rayez la mention inutile)

Version obscure ça donne :

« Pfff ton compte a trop changé, franchement t’as pris le melon, en plus tes post sont bourrés de fautes, c’est usant ! » (On sent le vécu)

Version honnête ça donne :

Tu cliques en haut à droite, tu te désabonnes au pire en cas d’overdose tu bloques, a reproduire indéfiniment.

Oui parce que de une elle a rien demandé, de deux c’est son compte, elle fait ce quelle veut et de trois bah rien ne t’obliges a rester abonner hein.

Scène 3 : votre meilleure amie essaye une robe version KimK, qui la boudine

Version obscure :

« Euh t’as perdu 500gr pas 3kilos hein ! On t’a jamais dit que les imprimés ça grossit ? Ils font la même au rayon maternité, je te cherche ? Tu sais au bout de 4mois il est difficile de cacher une grossesse… »

Version honnête :

« La taille au dessus serait parfaite. Tu ne veux pas essayer un autre modèle plus original ? Perso je trouve qu’elle ne te met pas en valeur »

Oui parce que être honnête et être une bonne copine, c’est empêcher ses amis de se ridiculiser avec une robe pas adéquate/une crotte de nez visible/un morceau de persil sur la canine.

 

En gros, pour être sur d’être une grosse conne honnête MAIS respectueuse, il faut simplement se demander ce qui nous vexerez, ce qu’on n’aimerait pas qu’on nous fasse avant d’ouvrir notre grande gamelle !

Et surtout il faut garder en tête, que la liberté d’expression N’EST PAS UNE COUVERTURE à la méchanceté gratuite !

9 thoughts on “Honnêteté et méchanceté gratuite

  1. Encore un article plein de bon sens Ely 😉 Certains ne voient pas la différence entre l’honnêteté et la méchanceté ! C’est bien d’être franc mais à condition de le faire tout en respectant l’autre et en prenant des pincettes surtout si on connait la susceptibilité de la personne en face ! Et c’est pour ça que moi je ne demande jamais si ma nouvelle couleur, coupe, jupe, robe ou quoi que ce soit me va… comme ça je suis sure de ne pas m’en prendre plein la tronche par une garce sans scrupule 😀

    1. Ahah! Moi c’est pareil!
      Je ne demande pas l’avis non plus, et si je le demande je sais que ce sera a ma collegue honnete qui n’hesitera pas a me dire ce quelle en pense!

  2. Ah ah le coup de là collègue mets arriver j’ai répondu « accessoirement je t’ai demander ton avis ? On est amie? Intime!? Je crois pas donc tes remarques tu te les mets où je pense  » oui elle m’a fait tres mal czr je n’étais pas sure de mon changement capillaire et sur le coup je jai pas su tourner 7 fois ma langue dans ma bouche ! Je précise que C est La meme collegue qui me lance des  » tu bouffe plus de viande toi ?  » ou  » euh les féculents tu nen mànge jamais  » « courir Toi ta le témps moi jai des enfants on a pas les meme valeurs de la famille tu xomprends  » donc la jai déboulonnée elle Cômmente aussi toute les tenues que je porte !!!!

      1. Ah ah vas y ! Je me suis meme demander si elle n’avais pas un souci avec les moins de trente balai.

  3. J’aime beaucoup tes exemples qui sont très parlant (on s’y retrouve facilement )
    Pour ma part, je ne donne plus mon avis… Car dès que j’ouvre la bouche, on me dit que j’attaque les gens, alors que si on me parlerai comme je parle, je ne serais pas choquée #3615JeRaconteMaVie
    Enfin très bon article, et de bon sens !

  4. Tu travailles dans une banque ? Je suis au CIES ( comité intersyndical de l’épargne salariale), j’ai longtemps cru à l’ Investissement socialement responsable . Je n’y crois plus . Tu es gestionnaire ?

  5. C’est exactement ça ! Être franc ne nous donne pas le droit d’être mauvais.
    Je t’ai dit à l’instant, sous ton autre article, que je suis timide mais je suis aussi honnête et franche. Si quelque chose ne me plaît pas et que le dire n’apportera rien, je me tais. Si une personne me demande mon avis, je le donne avec plus ou moins de formes selon la personne. Bref, je m’adapte à la personne/situation et surtout je ne fais/dis pas ce que je n’aimerais pas voir/entendre ! Pas mal le coup de la mère de famille qui te balance que tu ne peux pas comprendre quand tu n’as pas d’enfant toi-même. (Commentaire de Melissa) On me l’a déjà fait plusieurs fois ! Et même des célibataires… mais qui voulaient des enfants, EUX. Sauf que ma mère en a gardé pendant 15 ans et que je sais parfaitement les gérer ! Comme quoi, parfois il vaut mieux se taire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *