Skip to content

Catégorie : Les débuts d’elykilleuse

Maigrir pour être Heureux, mon bilan

2 ans, 4 mois et 8 jours sur IG le bilan

Voila 871 jours que je publie. Que j’ai crée mon compte instagram, autant de jours que je me cherche et aujourd’hui il est temps de faire le point.

J’ai créé mon compte instagram parce que J’étais persuadé que je serais heureuse si j’étais plus mince. Que mon bonheur ultime je le trouverai dans un 36. Oui quand la balance annoncera 58 kilos.

Voila le premier post sur instagram.

(avant ça j’avais déjà perdu 10kilos en changeant mon alimentation et en me mettant a la course à pied. J’en parle plus longuement la : LIEN)

image

J’ai fait des tas de régime, du yoyo, des périodes de privations et des périodes de craquages.

Mais aussi du sport pour maigrir, j’ai refusé des invitations, je me suis pris la tête avec mon mec pour une glace.

J’ai pendant ces 2 ans régis ma vie autour d’une seule chose : MAIGRIR.

image

J’ai oublié le reste, le plaisir de faire plaisir a ma mère en mangeant du ragout de boulette comme chaque année a mon anniversaire.

Moi qui ne vois ma famille que 2 à 3 fois par an, j’ai fait la gueule pendant mes vacances quand ils proposaient un resto parce que ce n’était pas diet.

J’ai obligé mes parents à s’adapter à moi, sans penser a eux.

(Ok c’est bon la je pleure)

J’ai fait passer la circonférence de mon cul avant le reste, jonglant entre sur-motivation et démotivation.

Quand j’ai réussi a rentrer dans un 36, je n’étais pas encore heureuse. Alors j’ai tiré sur la corde un peu plus, je pesais 62 kilos je voulais le 58.

Et une fois de plus, je me suis enfoncé dans ma connerie. J’ai repris tout le poids perdu revenant inlassablement à 68/70 kilos.

Depuis peu, j’ai réussi à m’entourer de positif, je m’épanouie dans mon assiette, mon sport, ma vie de couple

Je suis le mouvement #beautybeyondsize. J’en ai même fait des t-shirt en collaboration avec la marque Aixoise TRIAANGLES

image

J’admire Ashley Graham, et je comprends enfin que ma vie ne sera pas meilleure en 36 ou en pesant 58 kilos

Ce cheminement est long, et j’avance peu à peu

Aujourd’hui bordel je suis HEUREUSE, je veux le crier sur tout les toits, parce qu’il parait que le bonheur est contagieu.

J’ai envie de vous dire qu’il était là, là depuis 2 ans et je n’ai rien vu

J’ai passé mon temps à pleurer dans les cabines. Et pour la première fois, quand j’ai essayé mon maillot de bain, j’ai pleuré, mais cette fois j’ai pleuré de fierté

J’étais émue de me trouver vraiment jolie, et pas jolie habillée, moulée dans un jeans, camouflée sous un t-shirt. Non je me suis vraiment trouvé belle a moitié a poil

Bordel de merde je me trouve belle et je men cartonne que les autres ne pensent pas la même chose. Je me suffis a moi-même, je ne vis plus dans le regard des autres, de ces gens qui vous entourent, vous pourrissent. Ceux la même qui appuieront toujours là ou ca fait mal, comme pour vous rappelez d’ou vous venez.

Je men fou d’où je viens, je men fou d’avoir approché l’obésité, je men contre fou d’avoir du gras et de la cellulite. Je m’en fou parce que je ne vis plus pour vous, JE VIS POUR MOI

Alors vous qui doutez encore, je vais vous prouvez que j’ai raison, que le bonheur est là sous nos yeux mais qu’on est juste aveuglé par les pub, les fitgirl, la mode, la pression sociale pour sen rendre compte.

J’ai commencé ce compte il y a 871 jours, je faisais 1m71 pour 71kilos.

Aujourd’hui je fais toujours 1m71 et je pèse 71kilos.

Sur la balance je suis exactement la même qu’il y a 2ans.

Alors oui mon corps est plus ferme, mais ce n’est pas flagrant. Ce n’est pas ça qui me rend heureuse, c’est le fait de mettre libérée de cette pression.

image

Alors lâchez moi cette balance, arrêtez de courir pour maigrir essayez par plaisir.

Arrêtez de manger du konjac et bouffez des vraies pâtes bordel.

Ne vous comparez plus, parce qu’il y aura toujours une voisine mieux gaulé que vous.

Vivez autant que possible.

Savourez chaque instant, levez vous avec plaisir.

Suez avec plaisir, aimez avec plaisir.

Bordel le bonheur il est la, il faut juste lever la tète pour le voir.

Avant/Apres : oui et Pendant?

Que se passe-t-il réellement entre 2 photos ?

En voyant les post de @franceandhappy et @dailyguillaume j’ai compris…
J’ai compris que flancher ce n’était pas une preuve de faiblesses, ou un manque de volonté.
Non en fait c’est juste NORMAL, ON est juste normaux et on l’assume…

En fait, les personnes qui nous entourent et qui n’ont jamais eu besoins de perdre du poids sont souvent désarmé face a notre objectif et surtout face à nos difficultés.
Pour eux, tu dois perdre du poids « bah ce n’est pas dur, tu fais du sport, tu manges équilibré et voila »…mmmhh ok bah écoute ça parait simple comme ça, et pourtant ça part bizarrement toujours en vrille.
Alors oui au départ, c’était trop simple, j’avais du poids à perdre, beaucoup de gras et il fallait pas avoir BAC+5 pour comprendre d’où venait mon surpoids.
Je ne petit déjeuner pas, je mangeais des salades de regimeuse le midi, voir juste des surimis et le soir je craquais sur tout ce qui bouge (et qui se mange hein) et bien sur le sport était inconnu au bataillon !
Alors quand j’ai rencontré Zhomme, il est très vite venu vivre chez moi dans mon petit studio lillois.
Du coup, le soir on mangeait correctement, je ne me goinfrais plus, le midi je mangeais un peu mieux…
Je l’ai rencontré j’étais comme ça :

image
(Je précise que c’était une soirée sur le thème Les Deschiens hein)
Je devais peser à peu prés 80/85kilos pour 1m71
Un soir sur 2, il s’absentait pour aller courir et moi j’attendais bêtement qu’il rentre, puis je me suis dit que je n’avais qu’a l’accompagné.
Et la il y a un point important à souligner : J’AI DECIDE, il ne m’a pas proposé, ni suggéré, ni forcé et ça fait toute la différence, car la démarche venait de MOI.

J’ai donc commencé a courir (ou marcher vite/ ou footinguer) enfin bref, je n’allais pas vite, j’étais rouge comme une tomate mais la seule chose a retenir c’est que POUR UNE FOIS : JE ME BOUGEAIS LE CUL.

image image

Septembre après 2mois d’alimentation plus équilibré et de run, on part en vacance, je en sais plus combien j’ai perdu mais je me sens bien, je n’ai pas honte en maillot de bain sur la plage, je me sens en bombe après les premiers kilos envolés facilement.
Jusque Mars, j’équilibre sans trop faire gaffe, j’ai de bons souvenirs de cette période, ou je perds du poids, je me sens bien, avec Zhomme on se fait plaisir, des petits déjeuner au pain au chocolat, des salades de chèvres, de la Ben et Jerrys de temps en temps.
Bien sur au vue de mon changement de vie, je me permettre tout ça, s’en empêcher la perte de poids.
A noël, j’ose le legging cuir et le bustier blanc, je me sentais en bombe, pourtant aujourd’hui quand je regarde cette photos, je me sens conne…ouais mon regard d’aujourd’hui et plus dur qu’a l’époque.

image
Début d’année 2014, je scrute instagram, découvre une communauté et décide de me lancer dans l’aventure avec mon premier post le 03 Mars (j’ai déjà perdu plus de 10kilos):

image

Comme dit dans mon dernier article, je ne montre pas mon visage, juste mes magnifique performance Nike+ et ma bouffe.
Je ne vais pas vous refaire le topo, sur les slips sur la tète et le stepper hein, vous trouverais tout ça dans l’article précédent.
Mais en gros, je continue à perdre du poids et puis je commence les restrictions pour perdre plus vite et plus encore…
En Octobre, premier craquage ou je quitte IG 1mois, avant de revenir en pleine forme en novembre.

image image

(Oui oui tout ça en une seule journée et en plus je l’ai même publie sur IG)

L’année 2014 est constituée de regimes diverses et variés, de jeu concours sur le poids, de perte de poids (64,5kg en septembre) et de reprise de poids..

image image image image image
Petit à petit je me dévoile, debut 2015 je suis remontée à 68 kilos et là, une IG bienveillante, me prend sous son aile et grace à des runs quotidiens matinaux et une alimentation surveillée de près : je descend à 63 kilos!

image

Ça dure jusque mai 2015 je sors les robes moulantes et les shorts courts : je me sens a nouveau tellement bien.

image image

Puis je relache la surveillance, mange ce que je m’etais interdit jusque la et forcement  je reprends du poids, et puis inlassablement j’en reperds, et ce yoyo continue jusqu’à aujourd’hui

image image   image image image image image image

 

Alors depuis octobre, je zermatise, cela ne veut pas dire que c’est parfait…

Au grès de mes blessures, je me laisse aller, je retombe parfois dans mes travers mais le plus important, c’est que j’apprends a chaque fois!

Alors, on peut y voir du yoyo, des épreuves, des blessures, un manque de volonté…
Moi je vois la vie, des hauts et des bas, de la confiance, du plaisir, des plaisirs, de la bouffe, des restrictions, des craquages, zermati, un équilibre et surtout je vois des couleurs dans ma garde robe, des selfies a profusion, des smile et de l’amour.

Alors non, ce n’est pas l’AVANT/APRES qui compte.
Entre les 2 photos on oublie souvent de montrer les mauvais moments, les étapes improtantes, les doutes, les déceptions, les moments de bonheur aussi…
Mais rassurez vous, ralentir/reculer ca fait partie du jeu et chaque personne qui s’est engagé dans ce chemin à connu des moments de doutes et de moins biens.
Alors NE VOUS DECOURAGEZ PAS, vous n’êtes pas seuls, nous sommes tous dans le même panier (qu’on l’assume ou non).

Le paradis c’est les autres aussi…

Je suis un peu ahurie, hébétée, par tous les messages que j’ai reçu, les commentaires sur facebook, les commentaires sur instagram suite à ma photos sans filtre et à mon article d’hier…
Je ne sais pas vraiment quoi dire, je suis un peu dépassée par autant de bienveillance et de gentillesse…
Alors je vais encore faire ce que je sais faire de mieux : parler de moi [oui bon on a vu mieux comme talent, on est d’accord] mais en parlant de moi, j’espère vous parler à vous.

« L’enfer c’est les autres…et puis il y à Vous » Ely Sartre

Oui après que certaines m’ont dit que j’avais une jolie plume [même si mon correcteur d’orthographe est pourri], je me prends pour la fille de Jean Paul Sartre et me permet même de changer ses citations…

Parce que pour un commentaire déplacé/méchant, j’ai 150 commentaires touchant, drôles, adorables, émouvant même…
Alors si l’enfer c’est les autres, le paradis c’est eux aussi.

Je ne pensais pas que ma photos #nofiler #nomakeup provoquerait autant de réactions positives, que mon petit article à cœur ouvert vous toucherez autant, vos réactions sur le blog, ici ou sur Facebook m’ont beaucoup touché.

Je ne parle pas des compliments sur mon selfie naturel (qui m’ont fait halluciné), je parle plutôt de vos messages touchés, ceux où vous me dites que vous vous identifiez, vous vous sentez concernés, vous avez l’impression que l’article est écrit pour vous et par vous même…

Parce que si je fais tout ça c’est pour moi, mais aussi pour toutes les Anciennes moi, qui passent par ici…

Mon déclic pour le sport il vient de Zhomme, mais mon déclic, celui qui m’a permis de continuer et d’y croire, je l’ai eu sur IG en voyant un avant/après, et pour une fois ce corps d’avant ressemblait au mien « gros ventre/pouikpouik/cul flasque » et son après était renversant MINCE mais vraiment MINCE, musclée, tonique, arborant fièrement un 38, moulé comme un cigare…

Moi qui pensait que j’étais « faite » pour être grosse, que malgré tout mes efforts de toute façon, j’avais de grosse hanche et que je ne pourrai rien y changer, et bien la, j’ai compris, j’ai compris que ce n’était qu’une excuse de plus pour ne pas bouger mon cul, pour ne pas essayer, pour abandonner avant la ligne de départ…

Alors, quand il y a quelques jours un gars m’a demandé « c’est quoi ton but sur IG ? »

Je lui ai dit que je voulais être cette nana, qui montre aux ancienne moi, que ce ne sera pas facile, qu’elles échoueront parfois, qu’elles souffriront encore un peu, mais que c’est possible, et que ça vaut le cout d’essayer !

Alors même si parfois je suis une grosse ingrate qui ne prend pas le temps de répondre a tout vos mails, me remerciant (ce qui me coupe la chique) d’être moi, d’avoir été leur déclic, d’avoir été cette nana…Sachez que je vous lis, que j’apprécie, que je souris et parfois même rougis en vous lisant…

J’ai trouvé sur IG, des personnes bien veillantes, sincèrement heureuses de mon bonheur, à l’écoute, prêtent à partager leurs conseils…

Je vais vous donner un exemple tout con, mais je disais hier à Zhomme, que j’étais sûr que si mon Facebook était un vrai Facebook avec des personnes de la vrai vie, j’aurais eu moins de « j’aime » sur nos photos pour les 2 concours ![c’est idiot mais surement vrai]

Ma nouvelle blessure du moment, m’a fait craindre l’espace d’un instant de retomber, comme à chaque fois (septembre 2014/ mai 2015/ octobre 2015), dans mes travers alimentaires… (un article sur mes hauts et surtout mes bas arrive bientot sur le blog)
Et puis j’ai compris, j’ai compris que j’étais plus forte qu’avant, plus heureuse, plus sereine, plus libre, plus zermatienne et aussi que j’étais entouré, soutenue, comprise, aidé…

Alors c’est à mon tour de vous dire, une nouvelle fois, MERCI d’être un soutient invisible, fort, sans faille, un soutient de tout les jours qui m’aide à croire que tout est possible, et que seul l’impossible ne peut être définit qu’après avoir pris le soin d’ESSAYER.
Sincèrement Ely

L’aventure continue en mode Blogueuse

Après la page Facebook, voila le Blog (ok vous en avez déjà marre)

Comme je l’ai dit sur Instagram, le but du blog ce n’est pas de remplacer IG ni d’en devenir sa vitrine.

Ce blog, je le crée pour structurer mon IG, pour ranger mes post.

Vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre sur Instagram, donc forcément les mêmes questions reviennent, et moi j’ai une patience de Poney Argentin Affamé !

Alors ici, vous trouverez mes post Instagram classés par catégories…

Pour les questions sur mes entrainements run : « Run Ely Run »

Pour ceux qui débarquent et qui veulent me connaitre, commencez par « Le commencement »

Bon si vous allez dans la Rubrique « Ely se Zermatise » pas besoins de vous expliqué ce que vous y trouverez…

Petite nouveauté par rapport à Instagram, la Rubrique By Zhomme !

Zhomme pense aux FitBoys qui se sentent perdus parmi les nombreuses Beuboms, et s’occupe donc la rubrique « La version MasCULine by Zhomme » avec ses entrainements (Run, vélo et piscine) ses assiettes, ses conseils et d’autres choses viendront s’ajouter si la rubrique vous plait.

N’hésitez pas à partager le blog (j’ai réussi à installer des petits boutons pour ça ! youhouuu) et a m’envoyer un mail si vous avez des suggestions.

Bonne visite Beubom et FitBoy

Commençons par le commencement…

Depuis toujours je suis la Poppy, la fille « bien en chair » qui « aime bien manger » qu’il vaut mieux « avoir en photos qu’à table » qui « n’en laisse pas une miette dans son assiette »…

Enfin voilà à peu près comment on me qualifiait. J’ai toujours été la bonne copine, la rigolote, celle qui rit de tout (et surtout d’elle).

Enfin ça c’est la partie visible de l’iceberg.. En réalité, j’ai commencé les régimes à 12 ans, pour « rentrer dans mon justaucorps de gymnaste » (finalement j’ai préféré arrêter la gymnastique) J’ai tout essayé, Dukan, Chrononutrition, WeightWatchers, Atkins, Hypocalorique et j’en passe… Alors, ils ont TOUS marché mais j’ai TOUT LE TEMPS repris le poids perdu, manque de volonté, mauvaise stabilisation, relâchement.. Ou simplement parce que nous ne sommes pas faites pour la restriction ?

En Juin 2013, je suis sur un site internet pour « Adopter un mec » là je vois le profil de Zhomme, beau gosse, footballeur … NEXT, trop beau pour moi on oublie ! Mais il revient voir mon profil… Il recherche « une femme parfaitement imparfaite » Je lui envoie « je ne me suis jamais sentie aussi concernée par une description »; il me répond « toi, tu commences bien » (et ce n’est que le début) Ce week-end là, c’est « soirée Deschiens » pour la crémaillère de ma meilleure amie, (je gagne le prix du plus beau déguisement) Me voilà, Ely 80 kilos et des patates, qui ne peut plus s’habiller chez Zara ou H&M, qui porte des jupes taille élastique à longueur de journée, fume 1 paquet par jour (et 1 de plus si soirée), je me nourris de surimi le midi pour cause de flemmardise, je mange (me goinfre) le soir de gâteaux, parmesan aux pâtes, Chocapic et Vin rouge…

LA rencontre, Mon declic

07 Juillet 2013, on se rencontre, il m’attend en bas de chez moi, il est aussi beau que sur les photos (et waouhhh il est baraque) Bon première étape, je dois acheter des clopes, on arrive au tabac, j’ai le compte tout rond… Le buraliste le regarde « elle est parfaite, c’est une femme à marier » (ok mec, on y va mollo ça fait 15min qu’on se connaît in RealLife) (je vous épargne la suite : sushi, wasabi, discutions jusque 3heures du matin, le bisou, le dodo habillé dans mon canapé et le départ à 6heures du mat’)

Enfin bref, il se passe un truc, 2semaines plus tard, il vient tout les jours dans mon studio, je lui propose de s’installer c’est ce qu’il fait…

Maintenant que je ne suis plus seule, je fais des repas plus structurés, les premiers kilos s’envolent sans que j’y prête attention… Il va courir 1 soir sur deux, moi je l’attends, et un jour je décide d’aller avec lui… (Je vous raconterai mes débuts de runneuse dans un prochain post)

On part en vacance, on revient, on fume notre dernière clope le 31 décembre 2013 à la pub de Fast and Furious… Je continue de courir j’y prends gout, je perds du poids et décide d’utiliser mon compte instagram (au départ créé pour pécho) pour me motiver ! Et c’est là, que l’aventure IG a commencé début 2014…

%d blogueurs aiment cette page :