Skip to content

Catégorie : Alimentation

Mes prises de consciences, mon alimentation et ma consommation plus écolo en générale

Conseils alimentaires avec une diététicienne

Mes conseils alimentations

C’est un sujet qu’on me demande très souvent, et ma réponse est toujours la même

« je suis le principe de Zermati, je ne m’interdit rien, je mange quand j’ai faim et m’arrête quand je n’ai plus faim »

Ok mais je sais qu’un article plus précis vous plairez, alors en collaboration avec ma copine alsacienne et diététicienne diplômé Katy (son site ICI) je vous rédige un article plus précis sur mon alimentation.

De plus, le nombre de followers ne remplace pas les diplômes, et n’oubliez pas qu’on ne s’invente pas diététicien, médecin ou coach sous prétextes d’être influenceurs du web.

 

Le matin

Vous allez me dire , « tu manges quoi le matin ? »

Bon déjà ce n’est pas figé, ça change en fonction de ma faim et mes envies (Zermati encore et toujours)

Cathy : et peut être éventuellement en fonction de l’activité physique : selon si vous avez le cul vissé sur une chaise toute la matinée ou si vous êtes docker ou préparez un marathon, les quantités sont à adaptées sous peine d’hypoglycémie.

En général je me fais des pancakes, alors pas des montagnes comme on voit sur instagram, non juste 2.

Il sont pas très beaux, pas très instagrammable, mais je les mange tout les deux pour de vrai et ils me tiennent au corps jusqu’à la pause déjeuner. Ils sont sans gluten et en version protéinés ou pas.

 

La recette est simple :

60 g de farine de sarrasin (ou 35g de farine de sarrasin + 20g de protéines de chanvre vegan pour moi)

½ cuillère à café de bicarbonate

De l’eau pour obtenir la consistance de votre choix.

On touille, on met sur une poêle chaude huilé à l’huile de coco, avec un couvercle (ça le fait gonfler) et on retourne.

Ensuite je tartine de beurre de cacahuète ou de pate à tartiner chocolat noir vegan.

 

Mon principe est simple et je le dois à mon coach à la salle :

« Ton repas doit te permettre de ne pas avoir faim pendant 2/3 heures. Si tu as faim avant : augmente les quantités, si tu as faim au-delà de 3 heures : tu réduits »

C’est comme ça que j’ai ajusté ma part, initialement je mangeais 1 pancake mais j’avais faim dans la matinée.

La quantité de la recette correspond donc exactement a ce que je mange pour ne pas avoir faim.

Je vous invite donc a varier les portions en fonction de votre propre appétit.

 

Collation du matin

Comme vous pouvez le déduire, je ne mange pas avant le repas de midi.

Mon petit déjeuner est assez consistant pour me tenir jusqu’à la pause déjeuner.

Mais j’ai toujours au bureau des pommes ou fruits secs et oléagineux en cas de petits creux.

Le midi

Alors sur le même principe j’ai adapté ma gamelle et mes quantités à mon appétit.

Vu que mon petit déjeuner change rarement je sais ce dont j’ai besoins le midi pour me satisfaire.

Je transporte mon repas dans un Tupp en verre et je vous invite a faire de même (Article dédié ICI).

Je le compose d’un féculent et/ou d’une céréale (riz, quinoa, boulgour…).

Note : -> les glucides sont la principale source d’énergie pour le fonctionnement de l’organisme , si vous ne voulez pas avoir la dalle ou envie de dévaliser le distributeur à mars 1h après le dej , c’est plutôt conseillé de ne pas les zapper. En gros les glucides complexes c’est la vie :-p

Des légumes de saisons.

Des graines (pignons, graines de courges, sésame, chia, chanvre…)

Une protéine végétale, légumineuse (lentilles, pois cassé, haricots rouges/blanc/noirs, tofu…)

Vinaigrette maison : huile d’olive bio + vinaigre de cidre bio

Alors comme je l’explique ICI je favorise les aliments bio/ et ou locaux. Mon budget n’étant pas extensible, j’achète aussi en supermarché.

Tout ce qui est fruit et légumes ou on mange la peau (tomates/poivrons/pommes…) je prends uniquement du bio.

Pour le reste il peut m’arriver de prendre non bio, mais c’est occasionnel.

Le tofu, huile d’olive et vinaigre c’est forcément bio aussi et de préférence français.

Comme pour le reste il faut adapter les quantités, mais surtout si je n’ai pas finis mon assiette et que je n’ai plus faim : je ne me force JAMAIS.

Je le mets dans une petite assiette et le finit le soir ou le lendemain en ajoutant de l’accompagnement.

Le gouter

Souvent 2/3 heures après mangé j’ai faim.

Alors comment distinguer la faim de l’ennuie ? (et je peux en parler de l’ennui croyez moi…)

Et bien, quand j’ai faim, je me fais un thé ou une infusion. Si après l’avoir bu j’ai encore faim, alors je mange sinon c’est juste de la déshydratation ou de l’envie.

Un fruit + un yaourt au soja + des graines de chia et quelques graines GULA

La quantité varie selon ma faim, je mange souvent le fruit et le yaourt, les graines c’est du bonus de grosse dalle.

Note technique diet : faut juste éviter de consommer le fruit tout seul pour éviter un pic glycémique (en cas de petite faim vaut mieux prendre le yaourt et les graines que le fruit seul)

 

Le soir

Alors soit je rentre direct du taff vers 18h30, soit je rentre de l’entrainement vers 19h30.

Si c’est après l’entrainement, je mange direct souvent quelque chose de léger car après ma séance je prends un shaker Vegan et quelques dattes (pour recharger en glucides et aider a l’assimilation des protéines, et aussi parce que je crève la dalle sur le trajet de la maison)

Si je rentre direct après le taff, je me mets aux fourneaux de suite.

Je prépare ma gamelle du lendemain et le repas du soir en même temps.

Pareil les quantités et la composition varie suivant la faim et les envies.

Il peut m’arriver de faire juste une soupe avec des tartines de fromages.

Une salade avec ou sans glucides (pareil déterminé selon ma faim)

Note –> comme toujours le repas du soir est à moduler en fonction de l’activité physique aussi (si le lendemain matin j ‘ai une activité cardio soutenue , il faut mieux privilégier un minimum de glucides complexes le soir)

Mais il y a une règle a la maison, et elle est facile quand on est que 2 je vous l’accorde :

On mange quand on a  faim

18h30 ou 20h30 on s’en fou de manger avec les poules ou devant le film.

Si on a faim on mange (souvent c’est 19h)

 

Dessert or not dessert ?

Alors toujours pareil ça dépend de ma faim et du repas pris avant. Parfois un yaourt au soja, le plus souvent 1 carré de chocolat avec mon thé.

Chocolat noir ? Blanc ? Au Lait ? Peu importe ce qui compte c’est le plaisir, manger du noir parce que c’est moins calorique alors qu’on n’aime pas ça, a quoi bon ?

Je préfère kiffer des calories de chocolat au lait que de consommer des calories inutiles de chocolat à 90% (tout est une question de gout, alors faites selon les vôtres).

Question de kiff on choisi celui dont on a envie, faut juste savoir que le chocolat noir contient plus de trucs sympas (magnésium, fer , cuivre , polyphénols, sérotonine)

 

J’espère que cet article vous aura plu mais surtout aidé à comprendre que l’alimentation saine, ce n’est pas se frustrer, manger de la salade et se priver.

L’alimentation c’est manger avec plaisir, des fruits et des légumes mais aussi parfois de la pizzas.

Celles qui me suivent savent que chaque vendredi et samedi c’est apéro avec Yoann.

Et puis ils nous arrivent souvent de prendre un gouter en ville ou de commander quelque chose.

Parce que non, on en publie pas tous ce qu’on fait ou mange (ou ne mange pas) sur les réseaux.

Je vous invite a lire mon article sur « Manger ses émotions » pour compléter celui-là

En vert vous trouverez les annotations de Cathy pour plus d’infos pro

Merci à toi d’avoir relu et annoté cet article, en y laissant (à ma demande) les fautes pour garder toute mon authenticité grammaticale!

 

Manger ses émotions

Stress et faim : comment les différencier ?

 

Sur instagram, je vous ai proposé de me suggérer des sujets qui vous intéressent, que je puisse traiter sur le blog.

Le premier sujet vient donc de @ramon2809.

 

Parfois le stress, la vie, le taff, les gosses, le mec nous font vite oublier ce qu’on a appris avec Zermati (et si vous ne connaissez pas Zermati : CLIQUEZ ICI)

En gros, Zermati c’est l’apprentissage de votre faim, de votre satiété. C’est le moyen de différencier ennuie et envie, c’est savoir s’arrêter même quand on en a encore dans son assiette, ou ne pas prendre de dessert au resto car on assez mangé.

Alors oui, la vie n’est pas toujours simple et parfois le stress ou nos émotions nous font revenir en arrière.

On est bien là, dans sa routine, on se sent bien, on croit que c’est acquis, que Zermati on maitrise.

Et bam, un coup de moue, une mauvaise nouvelle, un coup dur et hop les émotions reprennent leur place sur nos sensations de faim.

Je peux en parler car cela ça m’arrive (oui oui moi aussi je bouffe mes émotions parfois).

La première chose que je vous dirais c’est :

« Tout va bien vous êtes normales »

Zermati lui-même le dit, c’est normal parfois de ne pas s’écouter ou de manger au delà de sa faim même pour ceux qui pratiquent depuis longtemps.

 

Alors SOYEZ INDULGENT AVEC VOUS-MEME !

Ça ne veut pas dire, lâchez tout, goinfrez vous, mais juste acceptez la chose, acceptez que tout n’est pas parfait.

Acceptez que vous avez le droit d’avoir des failles et que tout le monde en a (mais chacun fait le choix de les montrer ou pas).

Encore une fois, je lis « oui mais sur les réseaux les filles ne craquent jamais, moi je n’ai pas de volonté »

Euh alors bon autant te dire, que sur les réseaux on montre ce qu’on veut, on tend les fesses pour faire croire que nos cuisses ne se touchent pas, on rentre le ventre, contracte à fond et derrière la salade composé se cache un Mars et un jambon/beurre/mayo qui ne s’est pas invité sur la photo, car « non instagrammable ».

J’en parle dans CET ARTICLE mais vous devez ABOSLUMENT prendre du recul avec les réseaux, je sais de source sûr, que certains prennent en photos des choses qu’ils ne mangeront pas et ne prennent pas de photos des choses qu’ils mangent.

Parenthèse réseau finit, revenons a ce qui compte vraiment : la real life !

 

Le deuxième point est :

Ayez confiance en votre corps, il vous veut du bien !

Donc, je disais recentrez vous, acceptez que ce n’est qu’une passade et si votre corps vous réclame du chocolat, acceptez de lui donnez plus de chocolat.

 

Par exemple quand ça m’arrive, je mange plus sucré, le soir je vais facilement remplacer mon repas par un bowlcake au chocolat et fruits.

Finalement je ne mange pas PLUS je mange en écoutant ce que mon corps réclame.

Je ne mange pas des gâteaux à grignoter l’après midi, mais je m’accorde un repas sucré !

 

La dernière fois au boulot, gros pot de départ, de la bouffe en veux tu en voilas.

Des gâteaux alsaciens à la noisette, du gâteau au chocolat, des chocolats, des viennoiseries.

Et bien pour une fois (car j’ai rarement faim ou envie) je me suis servie, j’en avais envie alors je me suis fait plaisir.

Le pot a duré de 10h à 11h.

Pause déjeuné à 11h30.

Et bien là contrairement à tous les autres je ne suis pas aller manger. Parce que je n’avais plus faim !

Je n’ai pas sauté un repas, je ne me suis pas forcé a le sauter pour compenser, j’ai une nouvelle fois écouté mon corps, je lui ai fait confiance.

Satisfait de cette dose chocolatée matinale, mon estomac était comblé, mon esprit aussi et mon ventre na pas grondé avant 16h ou j’ai mangé mon gouter habituel.

Même dans ces moments la vous devez écouter votre corps, faites lui confiance, il sait ce qui est bon pour VOUS.

 

Quand on fait un repas de famille, à manger a s’en faire péter la panse jusque 16h.

Qui mange le soir ? Par habitude ? Par reflexe ? Mais avez-vous vraiment faim ? Si vous écoutiez votre corps vous ne mangerez surement pas le soir et le lendemain au lieu de tartines de pain à la confiture, c’est surement une envie de fruits que vous aurez.

Je vous invite une nouvelle fois à lire le livre de ZERMATI : « Maigrir sans régime » c’est grâce a ça que j’ai appris tout ça, que j’ai appris a m’écouter vraiment et a détecter les signaux de mon corps.

Alors oui j’ai du gras, mais je le vis bien, je ne veux pas avoir des abdos, et la plupart des Bodybuilders ou Bikini Girl vous le diront : les abdos c’est en période de sèche pour les compétitions ensuite leur ventre redeviens normal, avec une masse grasse approprié.

Je vous invite a suivre @gomarfithapiness qui est véritable exemple en la matière. Une fille saine dans un corps sain, une fille qui vit et qui dans ce monde de paraître et qui a bien compris comment elle fonctionne, comment écouter son corps et qui vous explique chaque jours que sa Shape pré compétitions n’est pas une Shape annuelle et que ce n’est pas sain et surtout pour les femmes, de vivre a l’année avec un taux de masse graisseuse trop bas. Cela entraine notamment, des dérèglements hormonaux, voir l’arrêt des règles et si vous souhaitez avoir des enfants cela peut également vous poser problème au même titre que le surpoids.

Alors j’ai du gras, mais j’aime mon corps ainsi, je le muscle, je le bouge et je l’écoute.

Je le nourris sainement et si l’envie d’un truc bien industriel se fait sentir, je lui donne, je sais que si je l’écoute il saura équilibrer cette envie avec une autre plus saine un peu plus tard.

Je vous le garantie, j’écoute mon corps et pourtant je ne mange pas des pizzas chaque jours, et parfois je refuse même une glace : bah oui je peux en manger quand je veux alors autant en manger quand ça me fait vraiment plaisir.

 

Le bilan est simple : faites vous confiance, écoutez votre corps et ne vous mettez pas la pression.

Pour approfondir la question de Zermati, je vous invite a consulter mes anciens articles qui vous donneront une idée de tout ce que cela a changé dans ma vie.

http://elykilleuse.fr/maigrir-sans-regime/

Zermati pour qui?

Végan, végétarien, fleximachin…Qui suis-je?

Partie 2 : L’alimentation

Ce cheminement je le dois à la lecture du livre EAT de Gilles Lartigot, que je ne vous conseille pas, je vous impose cette lecture facile, informative et pas moralisatrice.

http://www.gilleslartigot.com/

 

Alors vous le savez, je suis devenu végétarienne depuis quelques mois maintenant.

Ce changement s’est fait naturellement et contrairement a ce qu’on croit c’est pas pour sauver les vaches que je l’ai fait. Non je l’ai fait avant tout pour moi et la planète, un déclic immédiat après avoir vu le film/documentaire « DEMAIN le film » avec Mélanie Laurent.

https://www.demain-lefilm.com/

En 2 mots : les animaux et les poissons d’élevages industriels, bouffent des OGM/ des antibiotiques/ des hormones. Et vous quand vous les mangez bah devinez ce qui se passe ? (j’ai enfin compris pourquoi j’ai de la moustache #EnculéDHormones ). Pour la planète, il faut savoir que l’élevage intensif, notamment des bovins, sait du méthane, une consommation excessive de nos ressources naturel tel que l’eau.

Donc j’ai arrêté de consommer ses produits pour ma santé avant tout. Ensuite j’adhère au principe de la non souffrance animale, et qui plus est a l’impact écologique de l’arrêt de la consommation d’animaux.

Donc viande/ poisson : ça c’est fait !

Je remplace simplement par des légumineuses, du tofu, et des compléments vegan parfois (marque VEGANZ en Allemagne)

 

Bon et les produits laitiers?

Oui parce que bon c’est pareil quand tu bois du lait, au delà de la souffrance animale, je vais juste parler de nos petits culs d’humains. Bah tu bois aussi ce que la vache mange, donc hormone/OGM/antibiotique (repense a ta moustache #Enflure)

Alors moi j’ai arrêté depuis longtemps le lait, parce que je suis convaincue, que les produits laitiers ne sont pas nos amis pour la vie.

Alors je consomme du lait de soja BIO (important qu’il soit Bio sinon il vient des USA et est bourré de pesticides).

Des yaourts au soja français (pour les mêmes raisons).

 

Seul hic : le fromage…

Bon là j’avoue je réduis je réduis, mais pour l’instant je n’ai pas encore le déclic d’arrêter.

Mais au vu de ma petite consommation, je le vois comme un carré de chocolat, comme un petit plaisir.

 

Les œufs ? Bon jusque là je me déculpabilisais en me disant que j’achète bio/local.

Donc l’avantage c’est que là, mon petit cul est au top, pas de risque niveau santé avec cette consommation.

En revanche, la je vais parler, sentiment, couilles, petit poussin, nuggets…

Là vous vous dite « y a comme une couille dans le pâté ? » ouais c’est à peu prés ça.

Déjà les œufs de plein air, en réalité les poules elles voient le jour que 3 heures par jour. Pour les explications, je laisse la merveilleuse Coline vous expliquer tout ça :

 

 

Bon et puis là couperet, Katy me dit juste que Bio ou pas Bio, il y a sexage et broyages des poussins mâles.

Ok on lâche tout les gars, j’ai mon déclic œuf !

Alors je pense que si ta la chance d’avoir des poules dans ton jardin que tu leur donnes pas de la merde à manger c’est super cool !

Mais si comme moi tu vis en appartement et que même les poissons n’y survivent pas….couilles/nuggets/poussinou…Bim j’ai plus faim !

 

Pour ceux qui souhaitent envisager une alimentation végétarienne/ végétalienne ou même vegan je vous partage cet article juste parfait et pleins de bons conseils :

Mes astuces pour une transition réussie vers un régime vegan

 

Mais moi, je suis quoi moi ? Végan, végétarienne, végétalienne, flexitarienne…

Bah moi je suis une meuf qui fait de son mieux, je ne cherche pas une case, car je déborde toujours des cases !

Moi je suis végétarienne, à tendance végétalienne avec option « à l’aise Blaise, on ne va pas commencer à refuser un pain au chocolat ».

En gros, je ne consomme plus d’animaux du tout, ça c’est non-négociable.

Pour les produits laitiers, je n’en achète plus d’origine animale pour le lait et les yaourts. Je réduis le fromage.

Pour les œufs, je n’en achète plus. C’est-à-dire que je n’en consomme pas chez moi, en revanche, je ne fais pas la guerre aux étiquettes.

J’ai une consommation responsable. Mais je ne me refuse pas le plaisir d’un munster frit au resto, ou une brioche à la pâte de noisette de chez Dreher.

Je cherche le parfait équilibre entre « ma conscience et mon plaisir ». Ce curseur on le place tous à un endroit différent, ce qui compte c’est d’être en phase avec soi-même.

Le problème c’est que pour beaucoup « ce n’est jamais assez ».

Moi je préfère valoriser les petits pas que nous faisons, que de culpabiliser ceux qui essayent de changer!

C’est justement à cause de ce sentiment de « pas assez bien » que certains n’osent pas se lancer. Faites toujours de votre mieux, quoiqu’il arrive ceux qui veulent voir le mauvais dans l’effort, y arriveront toujours…

 

Avant/Après Gilles Lartigot et son livre EAT

Ma nouvelle vie (presque) sans plastique et responsable

Ce cheminement je le dois à la lecture du livre EAT de Gilles Lartigot. Je ne vous conseille pas, je vous impose cette lecture facile, informative et pas moralisatrice.

http://www.gilleslartigot.com/

 

Alors je vous avais dit que je reviendrai très vite avec un article reprenant mes différents changements et prises de consciences.

Ceci ne concerne pas seulement l’alimentation mais aussi ma consommation et ma cuisine en générale.

On va faire par étape pour éviter de vous perdre en chemin.

Bon je vous laisse potasser le sujet des BPA grâce a cet outil formidable qui est Google (ou mieux avec LILO https://www.lilo.org/fr/ moteur de recherche qui finance des projets sociaux). Ou encore mieux en lisant le livre de Gilles (promis je touche aucun RotyalTies a chaque fois que je cri son nom)

En gros, le plastique y’en a partout. Mais ce qu’on oublie de vous dire c’est que c’est bourré de perturbateurs endocriniens (entre autre). Et surtout que sous certaines conditions vous les libérez et les consommez.

Pour ne citer que 2 point important :

Ne faites pas chauffer de plastiques, ni barquette de plat tout prêt, ni Tupperware…

N’utilisez pas plusieurs fois vos bouteilles d’eau en plastique. Surtout si vous mettez du citron à l’intérieur car l’acidité de certains aliments, comme le fait de chauffer, détériore le plastique.

Là vous vous dite « mais pourquoi ces cons ils mettent la bouffe dans des barquettes en plastique micronodables si c’est mauvais ? »

Bah je vous répondrai, parce ces cons ils en ont rien a carrer de votre santé. Ces cons ils veulent juste baisser les coûts, pour augmenter leur prix de revient, pour optimiser leur gains.

 

Alors ce que j’ai changé en premier : Ciao Plastique.

J’ai trié mes contenants en plastique, plat à tarte en silicone, ustensiles, Tupperware, cuit vapeur…

Ce qui était en bon état je l’ai donné a une collègue. Le reste à la poubelle « ouai bah c’est pas écolo de jeter » « oui bah j’ai pas envie d’être malade en bouffant du plastique » alors je jette.

Ok mais on remplace par quoi ?

Alors c’est assez simple, ce sont des achats a faire qu’une fois et pour longtemps (ça c’est la version à donner à votre banquier #ParolesDeBanquière ).

Les Tupperware en plastique, ont été remplacé par la version en verre avec couvercles plastiques sans BPA.

Les bols et saladier en plastique par de l’inox

Les ustensiles en plastique par du bois

La planche a découper en plastique par du bois (préféré le Bambou et l’Olivier)

La tasse a thé en plastique par une théière en verre et plastique sans BPA

Ma gourde en plastique pour le sport et le taff par une gourde en verre

Personnellement j’ai tout commandé sur AMAZON (je sais ce n’est pas le top), mais je fais de mon mieux avec mon budget.

C’est-à-dire, que j’aurai pu acheter tout ça dans un magasin plus écolo, ou enseigne bobobio, mais ça m’aurait coûté plus chère.

Du coup je n’aurai pas pu faire tout ses changements en une fois.

Alors j’ai fait le choix de consommer de mon mieux avec mes moyens.

 

Deuxième étape : ma bouilloire

Alors elle était déjà bien veille celle là. Mais elle était surtout tout en plastique ! Et le plastique qui chauffe ce n’est pas bon. Mais une bouilloire ça sert à chauffer. Ok donc en fait mes quantités de thé étaient saupoudré de plastique –génial-.

Je l’ai jeté, bah oui à un moment donné, tu prends le taureau par les couilles et tu jettes. Parce que avant d’être une super écolo, zéro déchet, bobo bio il faut bien faire un peu de ménage !

J’ai donc commandé une copine bouilloire en verre avec plastique sans bpa sur AMAZON #NoBodyIsPerfect.

Bien sur au taff je fais avec la bouilloire en plastique, parce que c’est soit ça, soit le micro-ondes. Que l’un dans l’autre on sait pas vraiment qui est pire que l’autre.Vu que la bouilloire c’est moins chiant #MEACULPA j’avoue je fais ma feignasse et je bois du plastique au taff…ok du coup en l’écrivant ça me semble tout de suite vachement plus con…bon solution de secours a méditer (me parlait de mug isotherme je boit facile 2litres d’infusion et thé dans la journée. Rassurez vous le thé en dehors des repas pour ne pas empêcher le fer et les autres nutriments de mon alimentation de se fixer #JePrévoisToutLes CommALAvance ).

 

Ce sont mes premiers changements. Pour être transparente m’ont couté 118€ au total, mais 118€ durable et bon pour ma santé.

 

Le prochain article parlera de ma consommation alimentaire.

Ouais je me suis enfin décidé à couper mes articles. Tout ça pour vous éviter des saignements de nez avec la prolifération des fautes.

Bon à priori dans la blogosphére la plupart des articles correspondent plutôt à un seul de mes paragraphes.

Il était temps que je revois ma sauce à la légère !

Favoris by Ely, beauté Bio, lecture et prises de conscience

Si j’étais Youtubeuse, j’aurais appelé cette vidéo : Mes favoris du moment

Je commence cet article avec un favoris à tendance Zero déchet

 

Le déodorant solide de LAMAZUNA

http://www.lamazuna.com/cosmetiques-solides/68-deodorant-solide-au-palmarosa-3760201130513.html

Ma meilleure amie m’a offert une trousse de toilettes. A l’intérieur plusieurs produits de cette marque et c’est le premier que j’ai testé !

Déjà LAMAZUNA c’est une marque française écologique.

Elle propose des produits dans l’optique zéro déchet. Comme le shampoing solide, le dentifrice solide (je vous en reparle plus tard), les cotons réutilisables ou encore des cup.

Ce déodorant est solide. Il suffit de le passer sous l’eau puis le passer sous l’aisselle pour laisser un dépôt de crème.

Il est 100% naturel et végane.

Pourquoi je l’aime :

Parce qu’il est efficace !

J’ai testé plusieurs déo bio/sans aluminium/naturel. A chaque fois le même constat : je sens des aisselles ! (Ok c’est dégueu mais c’est la life les gars, ici on ne tortille pas du cul pour chier droit…).

Il est donc efficace, ne laisse pas de trace, et ne sent pas.

Petit bémol :

Le transport, c’est moins pratique qu’un stick qu’on referme.

Je vais acheter un petit pochon pour pouvoir l’emmener facilement.

Pour celles qui veulent réduire leur déchet, sentir bon des aisselles et utiliser un produit naturel :

Il est parfait.

Le sérum Régénérant aux huiles d’argan et de rose muscat d’Algovital

Ce sérum je l’ai découvert dans la BiotyfullBox de Novembre

https://www.biotyfullbox.fr/box-beaute

http://www.algovital.fr/algoressence

Bon là, c’est THE coup de cœur. C’est ce que j’aime dans les box : les découvertes de marques et produit.

Bon ALGOVITAL à la base c’est :

Une entreprise française, des produits BIO, élaborés et fabriqués dans un laboratoire en France.

Ce sérum je l’utilise chaque soir, c’est une huile sèche à base d’huile de rosier, sésame et argan.

Son odeur est juste ultra apaisante. C’est d’ailleurs le dernier geste que je fais avant d’aller me coucher.

Pas de résidus sur la peau, une peau douce.

Je ne peux pas parler de son pouvoir repulpant ayant la prétention de croire que je n’ai pas besoins d’être repulpé vu mon jeune âge.

BIOTYFLLBOX ne s’est pas foutu de notre gueule vu que le flacon vaut 44€ pour 30ml !

Mais bon je n’en mets que 2 gouttes pour le visage. J’ajoute du gel d’aloé vera, alors il dure un moment (sauf quand Yoann en réclame).

Enfin bref, c’est mon nouveau rituel beauté du soir. Je précise qu’avant je ne mettais rien sur ma peau, en fait avant d’être bobobio, c’était maquillage/démaquillage et basta !

Maintenant que je ne mets plus rien pour la camoufler.

 

Mon savon maison by AROMAZONE

http://www.aroma-zone.com/info/recette-cosmetique/savon-chocococo-bounty

Je vous en avais parlé dans mon article : ARTICLE

Pour le mariage nous avons décidé de faire des petits savons maisons pour les invités, un petit cadeau BoboBio.

J’ai donc cherché des recettes sur Aromazone, au vu des commentaires de cette recette ChoCoCo, j’ai décidé de ne faire que la partie coco.

Beaucoup d’avis négatifs sur l’odeur du chocolat.

J’ai donc commandé tout ce qu’il fallait pour tester, (et ça ne m’a pas ruiné croyez moi)

Un dimanche, en amoureux on a donc fait un atelier savon avec Yoann.

Recette très simple, on a acheté un moule a pain de savon afin de tester pour nous avant d’acheter des petits moules pour les invités.

Le savon est parfait, je ne sais pas si c’est fait exprès, mais les copeaux de coco sont resté au fond.

Notre savon est donc moitié doux et moitié gommant.

Il mousse, il sent bon, on est cont-tent.

 

Une marque beauté alsacienne : Les Laboratoires Phytodia

http://phytodia.com/nos-produits/

Je vous avais déjà partagé ma routine beauté : ARTICLE

Depuis j’ai fait quelques ajustements…

 

Alors ma routine a été chamboulée par la découverte d’une nouvelle marque : Les laboratoires phytodia.

Alors c’est une marque française, bio, non testée sur les animaux (et qui n’exporte pas non plus vers la Chine par exemple, qui impose le test sur les animaux) et en plus les produits sont locaux (alsaciens).

 

Pourquoi ils ont chamboulé ma routine ?

Parce que j’ai eu un coup de cœur, j’ai eu un coup de cœur beauté mais surtout humain pour cette entreprise.

Pour celles qui me suivent sur instagram j’avais partagé mon appréhension à l’idée de venir à leur petite sauterie découverte sur Strasbourg !

Sur place, j’ai été agréable surprise par l’attention qu’ils m’ont porté, chacun est allé de son petit mot, ayant vu mon post de bloggeuse paniqué juste avant.

D’Eléonore, au président et sa femme, en passant par le docteur nœud pape et le directeur de l’entreprise.

Avec leurs mots, leur volonté de bien faire, de partager, de valoriser les richesses françaises et qui plus est alsacienne, ils m’ont touché. Ils ont fait chanter mon petit colibri (ok ça devient glauque la)

Enfin bref, en gros à part l’huile d’olive qui vient du sud et le beurre de karité qui est importé, tout le reste est alsacien, même l’arnica vient des Vosges.

Lors de ma venue, ils m’ont offert un coffret avec plusieurs de leur produit, l’arnica bien sur qui diffère des autres par l’huile essentielle de Géranium qui lui donne un doux parfum.

Une crème de nuit, un gommage, un masque mais surtout mon chouchou du matin : le sérum antiâge (auquel j’ajoute du gel d’aloé vera également astuce piqué à @eppcoline)

Mais aussi leur nouveauté que j’ai pu tester lors de l’événement : le démaquillant biphase.

Il sent bon, il enlève mascara, rouge à lèvre, fard a paupière et me permet de jeter définitivement mon démaquillant Gemay Maybelline que je gardais pour les soirs de grosse flemme, quand t’as pas envie de te rincer la face 3fois à l’huile de coco.

Enfin bref, je pense qu’ils méritent d’être connu, autant pour la qualité de leur produit que pour le cœur qu’ils y mettent.

Je ne pouvais pas finir cet article sans vous parler de MON coup de cœur, que je viens juste de finir.

Le livre EAT de Gilles Lartigot

Une pépite sans perturbateur endocrinien

http://lartigot.blogspot.fr/

Les instragrameurs, instachatteuses le savent, ce livre sera ma bible, son impact je le compare à celui de Zermati.

J’avais vu le livre en décembre, en voyant la grosseur de celui-ci je me suis dit qu’il serait trop lourd à lire.

Je l’ai reposé.

Il y a 2 semaines je tombe sur une vidéo YOUTUBE que je vous partage « Le pouvoir de l’alimentation »

Je tombe amoureuse de cette vision, de ces explications claires et faciles d’accès à tous (oui c’est important aussi de comprendre quand on parle santé)

Je fonce sur Amazon commandé le livre.

Depuis je le dévore chaque midi, je partage des bribes sur instachatte avec vous (fonction story de instagram).

Ce que j’ai déjà fait :

J’ai jeté tout mes Tupperware et ustensiles en plastique, j’arrête de mettre du citron dans ma bouteille d’eau et j’en ai acheté une en verre.

J’ai remplacé mes Tupperware en plastique par des tupp en verre avec couvercle sans BPA.

Mes ustensiles de cuisine en plastique par leurs compatriotes en bois.

Aluminium, film plastique, récipient en plastique n’ont plus leur place chez moi.

Ça me conforte dans mon végétarisme, car au delà de l’aspect animal, c’est surtout l’aspect santé qui entre en jeu.

Ce que l’on donne a mangé aux animaux arrivent aussi dans votre assiette, OGM, Hormone, Antibiotique, tout ça ils nous le transmettent dans l’assiette.

ET j’envisage l’arrêt total des produits laitiers pour les même raisons. (aujourd’hui je consomme encore du fromage, mais j’ai déjà arrêté le lait/yaourt et crème)

Je continue de consommer EXCLUSIVEMENT des œufs de fermes du coin de poules de plein air.

Je continue de consommer au maximum des produits BIO, de saisons et si possible locaux.

Ce que j’aime dans son livre, c’est qu’il nous informe, il nous donne les clés pour consommer en pleine conscience.

Il n’impose pas, il dispose.

Cette lecture est une bible, une source d’informations, de prises de conscience innommables.

Suite à mes partages j’ai eu beaucoup de témoignages de femmes, et de mamans dont les enfants ont eu des dérèglements hormonaux, endométrioses, puberté précoce, et que leur a conseillé leur médecin ?

Eviter la viande et le poisson, les produits laitiers, le plastique et même le blé (non bio).

Mais si on avait ses informations en amonts ? si plutôt que de nous lobotomisé par les pub des lobbyistes, on nous informé sur notre santé.

On nous parle de trou de la sécu mais on nous empoisonnent quotidiennement dans l’assiette et visuellement a la télé.

 

C’est un tournant, j’ai bientôt 30ans mon horloge biologique va commencer a travailler, et je veux le meilleur pour mes gosses.

Alors moi, petit colibri, je promets de faire MA PART chaque jours pour offrir a mes gosses et aux votres une possibilité d’évoluer dans ce monde sans trainer la patte.

A bon entendeur : achetez ce livre !

Routine bio, écologique et zéro déchet version Colibri

Ma nouvelle vie BoboBio

Voila un article pour regrouper mes changements écolo, mes petits pas de colibri pour un monde plus vert.

Des changements faciles, économiques et rapides à faire.

Je nourrirai cette rubrique au fur et à mesure de mes découvertes.

Sachez que chaque recette que j’ai choisis sont inspiré du net, je vous mettrai en fin d’article les blogs qui m’inspire le plus.

J’ai toujours choisis la version la plus facile de chaque recette.

J’achète principalement mes produits sur Aromazone.

 

La lessive maison

Voila une recette bonne pour la planète et pour votre compte en banque

– 150g savon de Marseille (en paillette ou a râper vous-même)
– 2litres d’eau
– ½ verre de vinaigre
– 1 tasse de bicarbonate de soude
– 15 goutte d’huile essentiel (lavande, orange, tea tree pour ma part)
– Un bidon de lessive vide

Vous faites fondre les 150g de savon dans 2 litres d’eau, vous ajoutez le bicarbonate et le vinaigre.

Vous mélangez, ensuite il faut le transvider dans un bidon de lessive vide.

Une fois la préparation refroidis, vous ajoutez l’huile essentielle choisie.

Bien secouer le bidon pour rendre la préparation homogène avant chaque utilisation.

 

Liquide vaisselle (manuel)

– ½ litre d’eau
– ½ verre de savon de Marseille
– 1 C à soupe de bicarbonate
– ½ verre de vinaigre blanc
– 5 gouttes huile essentielle

Faire fondre le savon dans l’eau, ajouter le vinaigre et bicarbonate de soude.

Une fois refroidis ajouter l’huile essentielle et transvider dans un flacon vide.

(Prochaine recette que je testerai une fois mon liquide vaisselle finit)

 

Désinfectant et nettoyant à tout faire

– 3 volumes d’eau froide
– 1 volume de vinaigre blanc
– 1 volume de jus de citron

Transvider dans un flacon pshitpshit, mélanger et nettoyer toutes vos surfaces.

Cuisine, salle de bain, microondes, évier, plaque, frigo…

Dentifrice maison

 

– 3 C à soupe d’argile blanche
– 1 C à café de bicarbonate
– 1 pincée de sel de Guérande
– 5 gouttes d’huile essentielle (menthe / citron)
– 1 peu d’eau pour faire une pate
– 1 petit pot ou flacon vide de dentifrice a recharger (aromazone)

Mélanger le tout dans un verre, mettre de l’eau en fonction de la texture voulue.
Conserver dans un petit pot ou flacon rechargeable.

(Pour l’instant j’utilise un dentifrice solide acheté en magasin bio)

Les petits gestes faciles, écolo et économiques que nous avons mis en place

Pour la douche : on se lave directement avec un pain de savon de Marseille (du vrai BIO, 100% naturelle et français) au début j’utilisais du savon de marseille, mais celui-ci laisse beaucoup de résidus ce qui a bouché ma douche a 2 reprises !
J’ai donc remplacé par du savon d’Alep et cette fois c’est parfait !

Gommage corps : du marc de café + de l’huile de coco

Pour nettoyer le visage : j’ai remplacé mes cotons par une éponge de konjac et des cotons lavables bio

J’en parlerai plus tard, mais pour le mariage nous avons décidé d’offrir des savons maisons, la recette et liste des ingredients ici : http://www.aroma-zone.com/info/recette-cosmetique/savon-chocococo-bounty

Voici mes premiers pas écologiques et économiques.

Car contrairement à ce je croyais, ça ne coute pas plus cher de devenir BoBoBio, bien au contraire…

Ceci est un résumé des recettes qu’on m’a donné et que j’ai trouvé en googeulisant.

Le net ce n’est pas juste trop bien pour trouver des photos de Kim Kardashian sans maquillage, ça marche aussi pour les bonnes astuces bio et écolo.

Il n’y a pas de petites actions, si elles sont faites par des millions d’individus

Mes favoris:

http://www.etpourquoipascoline.fr

http://www.toutvert.fr/lessive-maison-recettes/

Végétarisme, bio, éthique…Le colibri fait son nid

« J’ai l’impression qu’on touche presque au problème de société. Cette capacité que nous avons à toujours voir le négatif, à toujours rappeler à l’autre ses défauts (alors que bien souvent, l’autre n’a juste rien demandé à personne) en oubliant, au passage, que des défauts, nous aussi nous en avons, de même que des contradictions et des incohérences, des faiblesses et des forces.

J’ai beaucoup aimé avoir ce retour « professionnel » à ce propos et ça résume plutôt parfaitement cette idée de tolérance vis à vis de soi-même qui ouvre la porte de la tolérance vis à vis d’autrui. Ce n’est pas parce que certains font « mieux » que vous, qu’ils valent mieux que vous. Et encore moins qu’ils en ont la prétention (sauf les cons, évidemment ;)). Quelqu’un qui fait les choses différemment de vous ne vous juge pas obligatoirement. Personne ne vaut mieux que personne alors soyez indulgents et tolérants avec vous-même ET avec les autres.

Et arrêtons de saouler des gens qui font des efforts, même tout petit. Arrétons de les décourager, de les rabaisser en leur disant « ce n’est pas assez/ce n’est pas bien/tu devrais faire plus/ton effort est ridicule ». Parce qu’il n’y a rien de moins constructif que ça. Au lieu de ça essayons de continuer à échanger, à partager, à donner, à instruire, à éduquer. »

Extrait du Blog de Et Pourquoi Pas Coline « Bio à demi » du 15/03/2016

Quand le colibri fait son nid

J’ai décidé de commencer cet article par un extrait du blog d’Eppcoline, car je n’aurais pas dit mieux qu’elle.

Depuis quelques temps, je vous parle sur instagram de mes changements alimentaires.

Les changements se font au fil de mes recherches, reportages, film et lectures.

C’est une grosse prise de conscience sur l’agroalimentaire que je suis entrain de faire. Une envie de manger plus sain, plus équitable, locale, bio et végétarien.

Vous êtes nombreuses à m’avoir demandé mes déclics, lectures et reportages.

Tout a commencé avec le CASH INVESTIGATION sur l’agroalimentaire (dispo sur Youtube).

Le sujet principal concerne les nitrites de sodium ajouté dans nos charcuteries pour leur donner cette couleur rosée.

Ce produit potentiellement cancérigène a haute dose est présent dans le jambon, le bacon, les saucisses, le salami…

Premier point, je décide de ne plus consommer tout produit en contenant.

Je dis bien « JE » car cette décision ne concerne que moi et je ne l’impose donc à personne, ni même à Yoann (qui a décidé ensuite de ne plus en consommer non plus de lui même)

 

Dans cette continuité j’ai regardé CASH INVESTIGATION sur le Sucre (dispo sur Youtube), et j’ai décidé d’approfondir ça avec la lecture du livre « Comment j’ai décroché du sucre » et « Zéro Sucre » de Danièle GERKENS.

La conclusion ?

Le sucre est partout, et je vous parle des sucres ajoutés.

img_0652

Dans la sauce tomate, les boites de conserves, les produits « light », le bacon, le jambon, les bouillons de cube…Si si regardez par vous-même !

Voici quelques conseils pour celles qui souhaitent limiter leur consommation (j’ai bien dit qui souhaite hein #JePartageJeNimposePas).

Les ingrédients sont dans l’ordre décroissant, donc plus un aliment est en tête de liste, plus il est présent dans votre produits.

Personnellement, si le sucre se trouve en début de liste j’évite d’acheter cet aliment.

Cela est très utile également de regarder les produits dit light. Souvent quand ils revendiquent « 0% de Matière grasse » ils sont souvent riches en sucre.

Il est donc souvent préférable, gustativement parlant #Zermati et nutrionnellement parlant de manger un vrai bon gâteau maison. Mieux qu’une version allégé bien souvent bourré de sucre et autres additifs industriels.

Dans cette même logique si je vois trop de nom que je ne connais pas dans la liste des aliments, je zappe !

J’ai lu quelque part « je n’achète pas un produit que ma grand-mère n’aurait pas connu », très symbolique et tellement vrai.

Bien sur, on achète encore des spéculoos, confiture, yaourt au soja, céréales. Mon homme aime les sucres et qu’il continue d’en manger à sa propre convenance. Moi même je limite mais ne bannis RIEN, car c’est dans l’interdit que nait la frustration et l’envie.

 

Petit colibri deviendra grand

Je continue de faire un peu mais de faire, en achetant bio et locale au maximum.

Je dis au maximum, car mon maximum n’est pas le même que celui de la voisine. Et oui nous n’avons pas le même budget par exemple.

Que le but c’est de faire au mieux pour soi et selon ses convictions. Même si je n’achète pas tout bio, cela ne fait pas de moi ou de vous, une raclure !

J’achète mes légumes à la ferme, ce n’est pas forcément bio mais c’est local. Et oui ça n’a pas nécessité des milliers de kilomètres en avion, du gasoil, des conservateurs, de la pollution.

En achetant local et de saison, on paye souvent moins cher et on évite de polluer la planète.

 

Mes premiers pas vers une alimentation végétale

Le dernier point et pas des moindres, mon évolution vers le végétarisme.

Moi je suis petite fille de fermier, j’ai toujours mangé de la viande, j’adorais ça.

Avec le temps, j’en ai mangé moins, simplement pour son prix, je mangeais du coup de la viande « pas chère » de mauvaise qualité bien souvent. Des blancs de poulets pleins de gras et de nerfs, du jambon bas prix, du poissons congelés…

Depuis mes recherches sur le sucre et l’agroalimentaire, je me suis, de fil en aiguille, intéressée à la viande. La façon de la produire, ses qualités, son impact sur les animaux, sur l’environnement. Au delà d’une démarche individuelle ça c’est inscrit dans une démarche collective.

Et c’est la que l’histoire du colibri de Pierre Rabhi prend tous son sens :

img_0857

Alors j’ai décidé de « faire ma part », mais pourquoi ?

Je vous laisse visionner si vous le souhaiter le reportage « COWSPIRACY » sur Youtube, et vous en trouverais bien d’autres sur le sujet, mais également « DEMAIN LE FILM » avec Mélanie Laurent.

J’ai compris que moi Ely bientôt 29ans, plus proche de la maternité que de la virginité, il était temps que je pense a mon prochain, le mien et celui des autres aussi.

Au delà de l’aspect émotionnel, qu’une vidéo de l’association L214 peut procurer, c’est surtout l’aspect communautaire qui a dirigé mes changements.

J’ai toujours trié mes déchets, préféré les douches aux bains, pris les transports en commun (ou mes jambes), éteints la lumière derrière moi, limité ma consommation de chauffage, préférant un polaire à 20° degré dans mon appart.

Depuis peu, j’ai également changé ma routine beauté, adepte des produits naturels pour les cheveux, le corps et le visage (toutes les infos : ICI)

 

Maintenant j’ai envie aussi d’aller plus loin, après tout je mange peu de viande, est-ce que l’arrêter serait si difficile ?

Et bien NON, non ce n’est pas difficile pour moi (et ca tombe bien cette décision ne concerne et n’engage que moi)

J’ai donc arrêté la viande ni plus ni moins, du jour au lendemain comme je lavais fait avec la clope.

Oui mais le poisson ? Les œufs ? Les produits laitiers ?

Je ne cherche pas une case, je ne pense pas que les végétariens soient meilleurs que les omnivores, que les végétaliens soient plus fort que les végétariens et que les végans soient des dieux !

Je pense que faire à son niveau c’est déjà ça, je suis plutôt du partie d’encourager les petits changements que de culpabiliser de ne jamais en faire assez !

Me voila donc « fléxitarienne » ok enfin ça c’était avant ce midi (03/10/2016) ou je me retrouve a croquer dans ma sardine, avoir un haut le cœur, la recracher et finalement la jeter.

Je pense que cette sardine était ma dernière sardine [musique mélancolique] parce que les changements peuvent être murement réfléchis, évoluer, calculer, préparer mais ils peuvent aussi être totalement en nous, comme un rejet, un déclic, un énorme « STOP »de notre corps et de notre cerveau.

Alors il y a cette sardine qui entre hier et aujourd’hui ne fait plus partie de moi, et il y a les produits laitiers.

Ceux la même que j’avais ralentit pour préférer les boissons et yaourt au soja (bio).

Néanmoins de temps en temps, de la faisselle, du fromage blanc, des yaourts retrouvaient leur place dans mon frigo.

Ok mais ça c’était avant de voir, et surtout de COMPRENDRE le reportage « COWSPIRACY » qui explique notamment que le lait ça a pour but de faire passer un petit veau de 30kg a une grosse vache de 150kg le plus rapidement possible.

Et si je ne suis pas un petit veau de 30 kg, je ne souhaite pas non plus devenir une vache de 150 kg.

(Explications très bien faite sur les 10 dernières minutes du reportage)

img_5567

Ok donc on récapitule où j’en suis : je ne mange plus aucune viande, plus de lait, plus de poisson. Que reste-t-il ? Vais-je mourir à petit feu ? Vais-je perdre le peu de muscle durement acquis ?

Car non je ne me considère ni végétarienne/ni végétalienne/ni végan, je considère que je mange a ma façon selon mes envies et convictions.

En attendant, soyez indulgent et ouvert d’esprit avec les autres, comme vous aimeriez qu’on le soit avec vous.

Je n’aurais pas aimé qu’on me casse les burnes avec ça en pleine dégustation de BigMAc il y a quelques mois, je ne péterai donc pas les couilles à ceux qui en mangent un aujourd’hui !

liens des reportages cités dans l’article:

Cash investigation sur l’agroalimentaire 

Cash investigation sur le sucre

Mon declic :

Cowspiracy

Pour ceux qui veulent aller plus loin, je vous conseilles le blog Gala’s Blog.
Ses billets sont frais, bien écris, bien illustré, pas moralisateur et très compréhensibles.
Que ce soit pour l’alimentation vegan, les produits CrueltyFree ou encore le zéros déchets, elle est une grande source d’inspiration.

Gala’s Blog

 

Mes compléments alimentaires

Alors on voit de tout sur IG, certaines me demandent si elles doivent prendre de la Whey comme les FitGirl

Voici MON Point de vue

Pour la Whey, je l’ai déjà cité mais @davidcostacoach avait dit quelque chose de très simple à ce sujet :

« Si tu trouves les protéines nécessaires dans ton alimentation, pas besoins de prendre de la Whey »

Alors Perso je mange des protéines à chaque repas dans mon alimentation, et je prends un Shaker uniquement si Jai pas eu le temps de me faire mon omelette le matin, ou si Je n’ai pas mangé assez de protéines dans ma journée !

Par rapport à mon activité, Je n’ai pas besoins de d’avantages. La Whey n’est pas indispensable dans MON cas…

En revanche, @gorun_zhomme lui en prends après ces séances, dans les 30min qui suivent, (à priori c’est pas pratique de se faire une omelette à la piscine)

Il teste d’ailleurs la Whey HYdrolisé de sporthem, plus assimilable que les Whey classiques (Whey Sporthem )

D’ailleurs Monsieur me fait dire, qu’il l’a digère bien contrairement à la Myprotein qu’il prenait avant…

Enfin bref, moi je tape plutôt dans des compléments plus naturels, que je prenais avant même Instagram et la folie FitFam

*Le magnésium utile pour :

Le stress

Les courbatures

Les insomnies

è déale pour la récupération

J’en prends depuis longtemps en cure 3fois par an.

*La spiruline utile pour :

Sa concentration en protéine 50/70% de proteine

Riche en acide gras essentiels, en oligo-éléments et en vitamines

è idéale pour l’énergie et la récupération

J’en prends depuis un passage en Bretagne il y a 3/4ans pour l’énergie et maintenant pour le Recup’ Sportive

Maintenant j’ai ajouté :

*Les Vitamines&Minéraux :

à Pour l’énergie, la restructuration des muscles et la récupération sportive

J’ai la chance de pouvoir tester la gamme récupération de @sporthem_nutrition Gamme Récupération  (avant j’achetai Le tout en pharmacie)

Comme l’a dit @gorun_zhomme (qui lui test leur Whey) c’est une marque créée par les sportifs pour les sportifs, qui se veut qualitative, produite en France, éco responsable et naturelle au maximum.

Je ne doute pas des bienfaits de ces produits utiles et pas que pour les sportifs !

http://www.sporthem.fr/

Petit déj de Bonhomme

Voila le petit déj de Zhomme :

1 dose de Whey myprotein (ici brownie)

40g de flocons d’avoine

2 cuillères à soupe de poudre d’amande /ou Noix de coco râpé

1/2 banane

En topping : spéculoos, raisins sec, cramberries, Granola, chocolat noir

10 min à la poêle avec couvercle

Et Hop Bonap !

%d blogueurs aiment cette page :