Skip to content

Auteur : Ely

Site de rencontres : comment j’ai conclu sur Adopteunmec

Comment pêcho sur internet autre chose que des relous?

 

Vous le savez si vous avez lu cet article, j’ai rencontré mon mari sur Adopteunmec.com il y a 4ans.

À l’époque, j’ai fait pas mal de rencontres, des bonnes et moins bonnes, des drôles, des sans intérêt mais jamais je n’ai eu de mauvaises surprises. 

Pourtant j’entends si souvent « Moi sur internet je rencontre que des relous/cons/quetards/fous » du coup j’ai eu l’idée de vous rassembler dans un article mes astuces, pour faire un profil qui écrèmera une partie de ces types d’hommes, comment bien sélectionné ceux que vous allez mettre dans votre panier et mes anecdotes de célibataires ! Mais si tu veux juste un rencard, de quoi occuper tes soirées ou faire des rencontres OKLM, fais comme tu veux hein, mes astuces ne s’appliquent pas toujours…

 

Mon profil

 

Premièrement les Photos

 

Alors si on ne veut pas de coups d’un soir, de quetards, d’obsédés, mais que vous recherchez plutôt une relation sérieuse Voila les Photos à éviter:

 

Ah oui Mais avant tout si tu es féministes, je suis désolé mais sur internet il faut parfois ranger son porte-voix pour éviter toutes attaques de relou en manque !

  • on évite le décolleté, ok tu aimes tes nichons, tu penses que c’est l’un de tes plus gros atouts. Mais en réalité tu préfères tout donner au premier regard ou laisser l’envie de se revoir?

J’ai toujours éviter ce type de Photos, bien que ma forte poitrine (allant de paire avec mes fortes fesses) était un atout incommensurable avec les hommes. Pourquoi? Parce que je n’avais pas envie de me demander à chaque rencard si le mec était la pour mon humour et mon sourire ravageur ou pour mon 95D!

 

 

  • on évite aussi la Photos en boite, transpirante, un verre à la main, pompette voir bourrée. Ouais je sais vous l’aimez cette Photos de vous, vous vous trouvez canon mais chez les hommes à petite jugeote mais grosse testostérone ça signifie: fille de boite = facile à mettre en boîte! Alors si on ne veut pas le coup du « on va chez toi ou chez moi? » Juste après un premier Perrier rondelle en terrasse, on évite. En fait, on évite d’envoyer le message qu’on ne veut pas ceci ne signifie pas que l’option « coup d’un soir » soit mauvaise, juste pas celle que j’aborde aujourd’hui!

 

  • On ne triche pas! Et oui les filles, la Photos prises de haut pour augmenter les seins et diminuer le reste, Photos bouche en Cul de poule pour creuser les joues c’est un flagrant délit que ce soit pour le côté hasbeen des Années 90 ou pour l’aspect tricherie. Vous ne voulez pas être dupé? Alors ne dupait pas à votre tour!

 

En gros, on mets des Photos de soi qu’on pourrait envoyer à son père, ou notre mère nous reconnaîtrai et que notre frère ne mettrai pas en poster dans sa chambre d’étudiant.

 

Le contenu

 

On est honnête, Voila je crois que c’est tout ce que je peux dire! On ne fait pas croire qu’on est pas jalouse quand on pète un plomb si une vendeuse demande à votre mec s’il veut essayer quelque chose.

On ne dit pas non plus qu’on est fetarde pour faire djeuns si notre plus grosse soirée c’est de regarder KohLanta sans s’endormir #ÇaSentLeVecu

 

On écréme les profils

Les Photos :

 

  • il a des lunettes sur toutes ses Photos? Souvenez vous du jour où vous avez vu Maître Gims sans les siennes…

  • Il pose devant une jolie caisse, Bon sauf si tu aimes l’argent et qu’en vrai, tu préfères les belles voitures aux beaux sentiments, évite, souvent c’est pas la sienne #ArnaqueAMichto et le reste du temps, j’ai envie de dire POURQUOI? C’est un mec que je recherche pas un concessionnaire ou un chauffeur uber weshhh! Est ce que je pose devant mon dressing moi?!?

 

Le contenu

 

  • on évite les profils à fautes, ok je sais la c’est l’hôpital qui se fou de la charité, mais si j’écris comme je parle, mon profil Adopte je l’ai corrigé comme un CV, je pense que s’il y a un moment où tu dois t’appliquer c’est maintenant !

 

  • Les profils sans contenu, le mec vient chercher l’amour mais ça le fait trop chier de remplir les champs? Du coup pour la vaisselle? La lunette des toilettes et la dernière feuille de PQ ça va être pareil?

 

Et après?

Une fois de plus on est honnête, il nous a plu on le revoit, il nous a pas plu on lui dit, pas besoins d’être méchante ou de tortiller du cul pour chier droit, un simple : « c’était sympas (ou pas) mais ça va pas coller » fera l’affaire!

 

On couche quand?

Ça c’est vous qui voyez, premier soir ou pas, y’a pas de règle y’a que des ressentis, (euh enfin si tu as 15 ans et que tu passes par ici, attends un peu, réfléchis, si je te dit que j’ai attendu 18 ans bien frappé pour (me faire) sauter (le pas), ça te rassure? Y’a pas d’urgence, crois moi, un jour t’auras mal à la tête et tu repenseras à moi…)

 

T’en as envie? Fonce, tu veux attendre? Attends!

Seul impératif : on se protège! Ok il a l’air propre, il est sûrement tatoué et vacciné, mais s’il accepte de coucher avec vous sans capote, il a sûrement accepter la même chose avec une autre avant vous!

 

Bon et puis les MST c’est comme la gastro, on pense y échapper mais si on se couvre pas, ça nous rattrape toujours !

 

Mes anecdotes

 

Alors il faut savoir, Celine tu es témoin, que j’étais assez compliqué comme fille!

Un détail pouvait tout foutre en l’air, et il y en a eu des détails, ok j’étais pas un top modèle et alors? Ma valeur ne s’est jamais cantonner à l’aspect physique et je ne vois pas pourquoi je ne pourrai pas être exigeante Moi aussi ! Alors surtout on ne se laisse pas avoir comme en animalerie, c’est pas parce qu’il à l’air malheureux comme un petit chiot, qu’on le ramène à la Maison hein !

Vous êtes une fille bien, vous méritez quelqu’un de bien!

 

  • Bras tendu, alors attention vous allez devoir faire face à toutes ma superficialités là, je l’attendais au café en face de la bouche du métro Rihour à Lille, il avait l’air sympas, un peu décalé comme garçon mais sympas alors c’est partie premier rencard. Là je le vois sortir du métro et je sais tout de suite que ça ne va pas le faire, il marche les bras tendu le long du corps, comme une poupée de chiffon, il semble désarticulé, presque sans énergie, je bois un verre quand même, mais je bloque, je paye et NEXT

 

  • Le beau gosse avec sa gold, il était mignon c’est vrai (Mais moins que toi chéri), plutôt sympas à l’écris, voir même drôle, on fixe rencard. On se retrouve dans un bar, on discute, très vite il me parle de sa passion pour le golf, de son père médecin et de ses études d’avocat, le mec interressant et ouvert et devenu relou, a la fin du rencard il cherche sa GOLD, l’agite devant Moi comme un frizbie au nez d’un chien. J’ai ma carte électron (vous savez celle qui met des plombes à passer et qui souvent vous plante à la pompe à essence? Bah oui je suis jeune banquière pas rentière wesh!) on va au bar, je dégaine et c’est avec ma petite Bleu que je règle son jus de fruit et mon perrier. NEXT, je suis venu pour trouver un mec pas un compte en banque ni un beau-fils idéal pour ma mère.

 

Alors oui il faut savoir que j’ai un gros problème à ce niveau la, je paye toujours au premier rencard ! Mes copines hallucinent, les rencards c’est le meilleur moyen de boire à l’œil, ok Mais pas pour moi!

Si je laisse le mec payer je me sens obligé de le réinviter, je me sens redevable, alors pour éviter toute culpabilité, je paye et ainsi ma conscience se sent plus à l’aise pour refuser un second rencard. (Ah oui et je fais aussi ça quand il s’agit d’un Resto #LaMeufARienCompris #Mon CélibatMaRuiné)

 

  • Le jour où j’ai oublié que j’avais un décolleté, lui il était sympas, étudiant en médecine, il était drôle, on se voit pas loin de mon taff. Pas le temps de me changer, j’y vais comme je suis #MacDo mais ce jour là j’ai un petit haut un chouillat décolleté mais vraiment pas grand chose, juste de quoi suggérer qu’il y a du monde au balcon. Et bien il passe la moitié du rdv dans mes nichons, il va jusqu’à me faire remarquer que je n’aurai pas besoins d’augmentation mammaire, je lui fait remarquer que c’est dommage que la greffe de cerveau ne soit pas encore très fiable, on se laissera la, je me raccompagnerai toute seule chez moi Merci. (Et je ne mettrai plus de décolleté)

 

  • Celui à qui je ne plaisais pas, Bon clairement lui a du être déçu, je dois être son « bras tendu » ou plutôt « bras boudinet » pas de chance on a carrément prévu un Resto, du coup il passe la moitié du repas à me parler de ses rencontres, notamment la jolie rousse qu’il a vu hier et dont il attends une réponse pour se revoir. Je paye, cette fois j’aurais peut être du laisser mon electron dans mon sac!

 

Bon bien sûr il y a en eu d’autres moins palpitantes comme rencontre, et comme à peu près à chaque foi elles se sont finit dès le premier rencard.

 

Et puis un jour, je donne rencard à ce beau gosse, il m’attends en bas de chez moi, je le regarde faire les cent pas alors que je sors à peine de la douche, il est plus Baraque que je le pensais, il m’accompagne acheter des clopes, je donne le compte juste au buraliste il lui dit « Ça c’est une femme à marier » on finit par un plateau de sushis chez moi devant l’amour est dans le pré, on s’embrasse vers minuit, il finira la nuit tout habillé au dessus de ma couette, Moi en pyjama pilou et totalement démaquillée (heureusement que j’ai pas pété dans mon sommeil) le lendemain il partira à l’aube, un dernier baiser, un SMS 2 Minutes plus tard « Waouh » je réponds « je sais je suis canon au réveil » depuis ce jour on ne se quittera plus, 4 ans plus tard : on se dit OUI devant Mr le maire. 

 

Alors oui je crois en l’amour, je crois qu’il est partout, même sur internet. Je pense que si on prend ses précautions cette période peut être aussi le moyen de faire de belle rencontre, parfois même des amitiés. 

Quoiqu’il en soit resté vous même, ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse, alors ne trichez pas, et apprenez de chaque nouvelles rencontres. 

Et si vraiment vous ne trouvez pas votre bonheur, si vous avez juste envie de baver devant des portraits Noir et Blanc, vous pouvez voter pour l’homme de l’année sur adopteunmec.com (officiellement je suis mariée, mais en vrai j’ai voté pour le talentueux Pierre Niney)

avec beaucoup d’amour, Ely

1 an de Crossfit : mon bilan de débutante

Voila tout est dans le titre, voilà 1an que je pratique le Crossfit chez Crossfit67 à Strasbourg.

 

Quand j’ai commencé le Crossfit, j’ai voulu garder ça pour moi. En fait, j’avais envie de me faire mon propre opinion, je n’avais ni envie qu’on m’encourage, ni qu’on me décourage.

Parfois le sport devient une « mode » et je n’avais pas envie de me laisser influencer par celle-ci, moi qui ai testé pas mal de sport, cette fois je voulais me faire mon propre avis.

Et puis finalement j’ai pris gout a mes séances sans portable, sans selfie, sans bilan, sans perf ni comparaison. Je continuerai d’ailleurs surement ainsi dans ma prochaine BOX.

Aujourd’hui je vous en parle car vous êtes de plus en plus nombreuses a me demander ou je m’entraîne et qui est mon coach, et vu que ce dernier est une perle je ne voulais pas le garder pour moi (promis il ne m’a ni payé ni menacé pour que je dises ça)

 

Sur les conseils de ma super kiné Marine qui s’entraîne chez CrossFit67 je m’inscris pour les 4 séances d’initiation (après y être allé la voir souffrir lors d’un WOD).

 

Les séances d’initiations 

Tout commence par là, 4 séances pour découvrir l’esprit Crossfit et les mouvements de base, un bon moyen de se faire une première idée sur ce sport.

Alors, pour être honnête, ce fut compliqué, difficile même, a ce stade là j’ai 28 ans, ça fait 2 ans que je fais du sport, mais en réalité ça fait surtout 16 ans que je n’ai rien fait concrètement et régulièrement avec mon corps et il va me le rappeler.

 

Première séance ça va, deuxième un vendredi soir, je me retrouve a devoir décaler la troisième initialement prévu le lundi au jeudi car non, physiquement ce n’est pas possible, pisser et marcher sont devenus des tortures de courbatures!

A la fin des 4 séances, je vais voir le coach et lui demande si ça vaut le coup que je m’inscrive vu mon niveau? Les pompes sur la box sont une torture, j’en fait pas plus de 5 en même temps, je n’ai aucune force et je ne suis même pas sûr a ce stade d’avoir le mental…

Nico me rassure, on a tous commencé quelque part, il n’y a aucune raison que je n’y arrive pas.

 

Premier WOD, j’y vais au matin à 7h30, le petit groupe est sympas, et je me retrouve avec Miléna, comme moi une nouvelle venue ça me rassure.

Les WOD sont difficiles, mais les coach sont géniaux, patients, l’ambiance est sympas, de l’entraide et pas de regards en coin et puis on peut tous bosser chacun a notre niveau.

Les pompes sur la box, une barre sans poids pour commencer, des petites kettelbel, du step au lieu des BoxJump et des tractions avec élastique…

 

Ah oui, moi j’ai l’élastique violet, ils appellent ça la catapulte…mais moi ça catapulte rien, je galère a me soulever même avec celui là!

Pourtant je n’ai pas souvent ressentis de honte ou de gène, les gens ne se regardent pas, les coachs sont rassurants, et malgré mon niveau je me vois évoluer.

 

Le coaching avec OusTrainer

 

Début d’année j’ai mes chèques vacances au taff, et je décide de me faire plaisir en commençant un coaching avec Ousmane.

Ousmane est coach à la salle mais il est aussi coach sportif à son compte.

Pourquoi lui?

Parce que c’est le seul qui en 5min a réussi a me faire passer du « step sur box » au « boxjump » alors que ça faisait 6mois que je bloquais sur ce mouvement qui semble pourtant simple. 

 

Ousmane propose des coachings pour le crossfit, mais pas uniquement, il en propose pour vous muscler, pour prendre du muscle, perdre du gras.

Moi je veux faire des pompes, des tractions et surtout m’améliorer en haltérophilie.

Ousmane fait un bilan complet et on commence les séances, j’en chie, mais je sens très vite les bénéfices de nos séances.

Elles sont adaptées à mes besoins, mais il s’adapte aussi à ma forme, il est là du début à la fin, il est patient et pédagogue, sa phrase fétiche:

 

« tu y crois? si tu y crois ça fonctionnera, moi je crois en toi »

 

Enfin bref, si vous cherchez un coach sur Strasbourg, pour vous motiver, pour vous aider a passer un pallier dans votre évolution ou pour vous accompagner dans un nouveau défi, crossfit ou non, je vous conseille vivement de le contacter et vous comprendrez pourquoi je dis tant de bien de lui.

Pour preuve, c’est parce que je suis persuadée qu’il peut en aider certaines, mais surtout parce que je pense sincèrement qu’il mérite d’être connu que je révèle enfin mon secret sportif!

Il a appris à notre avant dernière séance que j’étais blogueuse, du coup, pour notre dernière Yoann m’a accompagné pour vous faire quelques photos de notre séance.

 

On a bossé le gainage, les jambes, les tractions, mais surtout l’haltérophilie (les Snatch ce jour là)

Gainage, quand j’ai commencé je devais garder les bras le long du corps car sinon je creusais le dos

 

Un nouvel exos pour bosser les tractions au sol, bien sùr Ousmane me rajoute de la difficulté en me demandant de lever une jambe et en me bloquant l’autre

 

ET me voila au Snatch, on bosse la technique, on fait aussi des recherche de Max, mais ce que Ousmane préfère c’est de tester ma technique sous la fatigue 45 secondes max de rep / 30 secondes repos et on recommence 15 fois!

 

Je n’espère pas que cet article vous auras donner envie de Crossfitter, j’espère surtout qu’il vous aura donner envie de trouver VOTRE sport, de tester des disciplines, d’écouter vos sensations et pas la mode ou l’avis des autres.

Le ressentis est personnel, ne l’oubliez pas, ce qui plait (ou pas) à la voisine ne vous conviendra peut être pas.

ALors testez et entourez vous de personnes qui vous pousserons vers le haut.

 

Merci Crossfit67 pour cette année enrichissante et transpirante.

Et Merci Ousmane pour ta patience et ta pédagogie, tu resteras mon coach préféré qui a su me faire faire des BoxJump taille Homme! 

 

Mes coups de coeur Weleda

Je vous parlais dans cet article de mon statut d’Ambassadrice pour Weleda.

J’ai grâce à ça pu tester beaucoup de produits de la marque et, à votre demande, voici mes coups de coeur de la marque.

Vous avez toujours 30% sur votre commande avec le Code ELYKILLEUSE jusqu’à fin Juin.

 

Mon coup de cœur : peau sèche

 

L’huile régénératrice à la grenade, alors cette huile je l’ai vu chez ma meilleure amie a la peau très sèche.

Elle l’adore! Du coup, elle m’a conseillé de l’utiliser en sortant de la douche, quand la peau est encore humide.

L’avantage c’est que c’est plus économique, pas besoins de mettre beaucoup de produit pour hydrater le corps.

Elle sent bon, elle s’imprègne vite et hydrate parfaitement.

Je n’ai pas la peau extrêmement sèche, sauf aux jambes, parfois ça me gratte jusqu’au sang tellement ma peau tiraille.

Depuis, que j’utilise cette huile après la douche, plus de soucis de démangeaison : je valide!

Huile régénératrice à la Grenade

 

Aisselles propres et sèches

Pour mes aisselles depuis que je suis passé a bio, j’en ai testé plusieurs.

Je vous en parle dans cet article.

J’ai testé un déodorants de la marque LAVERDE BIO, pourtant il reçoit une mauvaise note dans le 60 millions de consommateurs! Comme quoi BIO ne veut pas forcément dire : sans risque!

Le déodorant WELEDA je l’ai eu en version Citrus, Grenade et Homme.

Yoann utilise le modèle homme et en est ravie, odeur et efficacité validé par monsieur pour vos messieurs.

Moi j’utilise la version Grenade, j’adore l’odeur et niveau efficacité rien à redire!

La plupart des personnes avec qui j’ai pu échanger sur le sujet, me rejoignent sur cet avis.

 

Déodorant 100% naturel à la Grenade

(Je l’ai découvert en dehors du partenariat et acheté moi même en Allemagne, ce qui explique que le nom soit en Allemand)

 

Dernier coup de cœur et nouvelle routine démaquillage

 

Alors au dernière nouvelle je me démaquillais avec de l’huile de coco, ou parfois avec le démaquillant de chez Phytodia. 

Le premier je le trouve très gras, pour moi qui est une peau normale au niveau du visage, le coté gras n’était pas très agréable.

Le second avec lequel je n’avais aucun soucis, s’avère me piquer les yeux depuis quelques temps, j’ai donc arrêté de l’utiliser.

 

Du coup, voici ma nouvelle routine du soir, les jours ou je me maquille. Une routine avec l’huile d’amande douce Weleda.

Elle a également eu une bonne note dans le magazine 60 millions de consommateurs

Je n’utilise pas l’huile comme indiqué sur le site, je fais ma propre popotte du soir et ça fonctionne plutôt bien.

Pour ça il vous faut juste de l’huile d’amande douce (mais avec l’huile de coco si vous avez la peau sèche ça marche aussi) et une éponge de konjac (on a trouve a peu près partout).

ça c’est ma tête le soir, après une journée de taff : mascara watterproof Catrice

 

Première étape : on met de l’huile dans les mains et on frotte le visage, notamment les yeux dans mon cas #Panda (fonctionne également sur les super rouge à lèvre KateVonD c’est pour dire !)

 

Ensuite avec mon éponge de Konjac, que je mouille avec de l’eau chaude, j’enlève l’huile et je frotte notamment les cils pour enlever ce qui reste.

L’éponge Konjac c’est écolo, zéro déchet (je n’utilise plus de coton) et en plus ça permet de gommer légèrement la peau par sa texture.

 

Voilà après mon démaquillage complet, je mets 2 gouttes d’huile d’amande dans le creux de ma main et je m’hydrate le visage avec avant d’aller me coucher.

 

et voici le selfie qui marquera la fin d’un mythe : Ely a aussi une sale gueule au réveil (et la frange semble être une mauvaise idée vu comme ça)

Tout ça pour vous montrer que le lendemain pas de restes, bon cela arrive si je n’ai pas bien démaquiller hein; mais la aucune trace n’est apparu pendant la nuit : démaquillage impeccable!

 

Voilà donc mes coups de coeurs de la marque, j’espère que ça vous aura permis de vous faire une idée des produits. J’en ai encore plein a utiliser, notamment leur dentifrice que j’ai acheté en Allemagne et qui je vois ont aussi eu une bonne note dans le fameux magazine.

Weleda Bioty Tour de Strasbourg

Le Weleda Bioty Tour de Strasbourg

Article sponsorisé

(Ceci signifie que cet article est issue d’une collaboration avec la marque / ceci ne signifie pas que je ne peux pas dire ce que je veux dire, collaboration ou non, la sincérité est mon cheval de bataille)

 

Comme vous avez pu le constater sur Instagram, je suis officiellement l’ambassadrice Sport Weleda 2017.

Quelle surprise quand Weleda m’a contacté pour me proposer de rejoindre l’équipe en tant qu’ambassadrice sport.

Ma mission, vous parler de Weleda, de leurs produits cosmétiques et leur éthique.

Point important, les produits Weleda sont 100% d’origine naturelle, issus en grande partie de l’agriculture bio-dynamique, non testés sur les animaux, et les emballages sont recyclables #ElyBoboBioRavie

Bon et puis ils font partie du mouvement Colibri et vous savez a quel point ce mouvement et ce concept de Pierre Rabbhi me tiennent à cœur et me suivent au quotidien dans ma consommation et ma vie en générale.

 

Pour ça j’ai reçu plusieurs produits de la marque, car comment parler de quelque chose qu’on a pas testé nous-même ?

Je reviendrai d’ailleurs sur les produits dans un prochain article, avec mes coups de cœur de la marque, ce que j’utilise vraiment et comment je les utilise.

 

Le WBT de Strasbourg

 

Nous avons donc été accueillis au Salon Rouge de Strasbourg.

A l’entrée chacune choisis 2 activités à faire pendant la soirée :

  • Atelier photos
  • DIY : crochet
  • Couture
  • Automassage
  • Massage des mains et avant-bras
  • Massage du cuir chevelu

(toutes les photos du WBT sur la page Facebook WELEDA)

Avec Kathy qui m’a accompagné ce soir, on a choisi atelier photos et massage des avant-bras.

En attendant tout le monde, on profite pour faire le tour des nouveautés, et des gourmandises sans gluten et bio proposé.

 

 

(photos Page Facebook Weleda)

 

Petit débrief d’une organisatrice WELEDA, et puis c’est à moi de faire péter ma barrière.

En effet, ce soir-là en tant qu’ambassadrice sport, je devais faire un discours.

Weleda m’a laissé totalement libre, j’ai pu exprimer ma vision du sport, du plaisir et de la beauté sans limite ni consigne.

Lors de mon passage, j’avoue avoir eu ce sentiment de « déranger », les filles étaient toutes impatientes de commencer les ateliers, elles avaient déjà eu un petit brief de 5minutes juste avant moi, et je ne voulais pas les retenir plus longtemps.

Alors j’ai écourté mon discours pour revenir à l’essentiel.

Vous trouverez sur ma page Facebook ma petite prestation en vidéo pour celles qui ont loupé la story instagram !

https://www.facebook.com/elykilleuse/

Voici donc mon discours en totalité :

 

« Bonjour, je me présente Yasmine ambassadrice sport chez Weleda…

 

Ok bon là comme ça, ce n’est pas une évidence et si je lève mon t-shirt je vous confirme que c’est pareil.

Il y a 6mois j’aurai eu honte de me présenter a vous comme une sportive et qui plus est comme une ambassadrice sportive pour une marque tel que WELEDA

Enfin bref, c’est quoi être sportif ? C’est avoir des abdos ? Des médailles ? Des muscles saillants ?

Pour Larousse: sportif qualifie une personne qui pratique ou aime le sport.

Moi j’aime le sport, et je le pratique. Je me lève 2heures plus tôt 4/5 fois par semaine pour aller m’entrainer et le pire c’est que personne ne m’a forcé !

Alors j’aime le sport mais pas que, j’aime aussi les pizzas, les apéros en amoureux, le chocolat oh oui j’aime autant le chocolat que j’aime souffrir a la salle.

Qui a dit que l’on ne pouvait pas aimer le sport et la pizza ?

Je pense qu’être sportif, c’est aimer transpirer en salle pour autre chose que maigrir.

Je pense qu’être sportif c’est justement s’entrainer par plaisir et pas par obligation, le sport c’est la célébration de ce que votre corps et votre esprit sont capables de faire.

Le sport ce n’est pas le châtiment que vous devez vous infligez après avoir mangé.

Le sport est un moyen de prendre soin de son corps, comme le fait de manger mieux, d’essayer de manger bio mais aussi d’utiliser des produits naturels.

Et c’est pour ça que je suis ravie qu’une marque comme Weleda l’ai compris, je suis ravie qu’une grande marque ai choisis une sportive comme moi, une sportive comme vous pour la représenter.

Leur gamme sportive associe, le naturel, la performance et le plaisir.

 

Parce que oui, on prend soin de son corps, par le sport, par l’alimentation et aussi par les produits de beauté.

Etre une femme qui prend soin d’elle de la tête au pied, de l’intérieur comme à l’extérieur et toujours avec plaisir.

Je vous remercie de m’avoir écouté, je suis Yasmine et je suis fière d’être ambassadrice sport chez Weleda. »

 

Une fois cette épreuve passée, surement la barrière la plus difficile à péter pour moi. J’ai encore parfois ce sentiment d’être inintéressante, mais promis j’y travaille grâce notamment à vos nombreux encouragements.

 

On a commencé les ateliers avec Kathy par celui de Maudus, un atelier pensées positives (quoi de mieux ?)

Maudus nous invite à mettre en avant toutes les bonnes choses que nous vivons, que nous avons vécu et que nous avons. Mettre l’accent sur le positif pour laisser de côté le négatif, retenir le meilleur et commencer un journal de gratitude.

 

Qu’est ce qu’un journal de gratitude ?

ET bien c’est noter chaque jour, les bonnes choses qu’on a vu, vécu, fait et bénéficier dans notre journée.

Que celle-ci soit bonne ou pas, il y a toujours du bon à en tirer, trouver une place de parking du premier coup, un sourire partagé avec un inconnu, un compliment qu’on a donné ou reçu, quand on cherche on trouve, et c’est valable aussi sur le positif.

Sandymoioui en parle souvent, je n’ai jamais passé le cap, Maudus m’a convaincu, je vais en commencer un.

 

Ensuite direction l’atelier massage, fait par une école Strasbourgeoise.

Moment agréable pour discuter avec Kathy, et pour ce détendre entre copines.

 

Un passage par l’atelier photos, pour découvrir le travail d’une artiste alsacienne.

 

Et on finit par un squattage du Photos Call avec Romane, Kathy et OzyFit

 

 

De belles rencontres, une barrière de péter, un rôle d’ambassadrice sport assumé et rempli.

Nous somes toutes reparties avec un petit sac cadeau pour découvrir des produits WELEDA et un code promo pour bénéficier de 30% sur le site jusqu’au 30 juin.

Vu que je suis aussi bonne que généreuse, je partage avec vous ce code 100% égotrip, si vous voulez découvrir cette marque éthique et naturelle :

 

code : ELYKILLEUSE

 

Je suis heureuse de faire partie du WeledaBiotyGang et d’avoir participer surement à mon dernier événement alsacien avec des personnes si adorable.

Merci encore Weleda de me faire confiance, merci à vous de m’encourager dans chacune de mes décisions et de mes pétages de barrières.

Petit sac offert à toutes

Marathon en relais à Genève

Mon premier marathon en 4km !

Dimanche 7 mai je participais à mon premier Marathon, mais un Marathon en Relais !

Je vous avais parlé de ma visite de Genève dans CET ARTICLE

Ceux qui me suivent sur instagram le savent, suite à ce week-end découverte, j’ai organisé un concours pour faire gagner 2 dossards afin de compléter mon équipe pour le Marathon en Relais de Genève.

Suite à l’engouement et au love que j’ai reçu, j’ai décidé d’offrir 3 dossards et au lieu de courir les 2 derniers relais, je n’en ferai qu’un.

J’ai donc eu le plaisir de former Notre #DreamTeam avec :

@yoann_tri (mon futur mari)

@kanuza (la reine des Instachattes)

Et les 3 gagnantes :

@vic_thess

@ml.equilibre

@fit_craquinetta_mia

Je vous ai partagé mes entraînements principalement accès sur la marche Sportive (article ICI) dans ma rubrique JOURNAL DE SPORT.

Un EVJF surprise et une angine ont ralentit ma préparation.

L’angine a eu raison de moi, et finalement je n’ai pu participer qu’au relais et pas au 10 km nocturne du samedi soir, comme prévu ICI.

Le dimanche

Un petit déjeuner de compèt (ceci n’est que le Round 1) et oui je suis le dernier relais ce qui signifie que je ne vais pas courir avant 13heures a peu près, je prévois donc un gros petit déjeuner à 6h30.

Dossard + ravitaillement perso + arnica Weleda + mes Gorun de Skechers = AU Taquet

On a nos dossards, on a nos relayeurs, tout le monde est là, les filles se sont loué un AIRBNB et ont finit la soirée d’hier au vin rouge, mais à 7h30 tout le monde est là pour s’encourager.

On se repartit selon les relais, grâce à l’expertise de @boudinet tout se passe parfaitement.

Vic, Yoann et Fiona prennent chacun leur navette qui les emmène à leur relais.

Jessica, Stephanie et moi partons accompagner Mégane au départ, c’est notre premier relayeur et elle part sous un temps clément pour 6km.

Ensuite on prend le tram avec Jess et Steph pour rejoindre mon relais, on hésite à se taper tout les ravitos qui sont en place, finalement on opte pour le mode groupies et on suit nos relayeurs avec l’application du Marathon.

Et là, je tiens à dire BRAVO ! Cette application est géniale, ça permet de faire passer le temps de voir les copains avancer, malgré 2 couacs, je sur valide cette idée qui permet aussi aux gens qui veulent vous encourager sur le parcours de ne pas vous louper !

 

Les filles repartent à leur relais 5. Je continue de suivre mon équipe sur l’application et en plus j’ai de la visite sur mon relais pour me tenir compagnie.

Mégane et Vic me rejoignent aussi, on attend à présent Stephanie qui est le relai 5.

Elles sont super contentes, je suis du coup encore plus contente.

Stephanie arrive, je check qu’elle va bien, je lui demande si elle est contente, elle valide, une bénévole me dit « allez allez faut courir » et me voila en route pour les 4 derniers kilomètres de ce marathon de love.

 

Je cours, je me sens bien, je n’ai pas de montre, pas de portable, pas d’appli, juste un énorme sourire sur le visage et une hâte de retrouver tout le monde avant la ligne d’arrivée. Je ne connais pas ma vitesse mais j’évalue mon kiffe a 10/10, pas de douleurs, je cours en center ville, puis le long des quais, il ne pleut pas : c’est le pied.

Voila j’arrive sur la fin, et la je ne vois pas mon équipe, ils doivent me rejoindre pour passer la ligne d’arriver tous ensemble, pourquoi je ne les vois pas ? Je me retourne, je ralentis, mais personne.

J’entends « allez Yasmine » et là c’est Marine Leleu et Yoann sur le coté, derrière la barrière qui m’encouragent. « Elles sont ou ? » Yoann me fait signe qu’il est seul, je passe la ligne d’arriver seule, au ralentit, déçu de ne pas avoir partagé ce moment avec ma team.

Je ramasse les médailles et part rejoindre Yoann à l’espace VIP a coté de l’arrivée.

Il me dit qu’il n’a vu personne,  Anne-laure (Bonjour Darling) essaye de me réconforter, je pleure, je suis tellement déçu de pas être avec elles. Je pars au point des relayeurs, là ou les équipes sont censées se retrouver pour les rechercher.

La je les vois, elles reviennent vers moi, tout aussi déçu que moi, l’application a plantée, elles pensaient que je n’étais pas encore passé, alors que j’avais passé la ligne depuis longtemps, on s’est loupé.

Ok on s’en fou, ce Marathon en relais c’est NOUS, on cache les médailles, et on repart sur le parcours en courant pour la passer tous ensemble cette putain de ligne d’arrivée !

Au passage, je chope Yoann qui escalade les barrières, on court, on sourit, on s’éclate, on kiffe bordel !

Et en plus, Fiona a eu une superbe pancarte d’une abonnées « Brigade du Kiffe », plus rien ne nous arrêtent on a le smile !

 

Ne cherchez pas la souffrance, sur ces photos il n’y a que du love, du plaisir, du kiffe, des sportifs heureux, épanouies, des sourires jusqu’au oreilles, ce sont les plus belles photos de courses que je n’ai jamais vu #Modestie    

On a retrouvé Marine et Anne-Laure qui ont déchiré sur le Semi-Marathon en moins de 2 heures!

Mon bilan

 

Si on fait abstraction du stress des navettes, de se voir, et de ne pas se louper sur la ligne d’arrivée : c’était génial !

Je vous recommande de vivre cette expérience sportive en équipe, en famille, entre amis.

Le marathon en relais représente tout ce que j’aime dans le sport : l’esprit d’équipe, l’entraide, le plaisir, le partage et la transpiration !

J’espère bien recommencer, avec les mêmes et avec d’autres.

Cette aventure m’a permis de rencontrer 4 meufs extra, et je pense leur a permis elles aussi de se lier.

Si je devais recommencer, je prendrais juste mon téléphone afin de passer un coup de fil avant l’arrivée à mes acolytes pour ne pas les louper !

Merci à l’équipe du Marathon de Genève de nous avoir permis de vivre cette expérience ensemble, qui sait on se reverra peut être pour mon premier Marathon en solo…

Journal de Sport #2#3 et EVJF surprise

Journal de Sport #2

 Un article avec plus de bouffe que de sport, car les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas.

Un article avec du love à Londres pour mon EVJF suprise avec ma Best!

Lundi 17/04

Aujourd’hui c’est férié, il fait moche alors ce sera mon jour OFF pour profiter de mon keum.

Mardi 18/04

Je suis du matin cette semaine, alors c’est entrainement post taff.

Ce soir entrainement en salle, un entrainement axé bas du corps (ce que j’aime le moins soyons clair)

Mercredi 19/04

Entrainement 4 (oui j’ai recommencé le programme 9km en 1heure vendredi, alors je suis en décalé)

45 minutes à 7.5km/h pour rentrer du taff, je fais donc un gros détour par les champs pour mettre 45 minutes avant de rentrer à la maison.

Mes affaires dans mon sac à dos, pour garder l’allure je me déhanche.

J’avoue je me sens un peu ridicule, la le long de la route que prennent presque tout mes collègues pour rentrer chez eux.

Mon casque sur les oreilles je fais le vide et je garde mon objectif en tête, rien a foutre du reste, je ne suis pas là pour être sexy weshhh.

Après des soulevés de terre hier, j’ai les ischios douloureux, pas grave je fais de mon mieux !

Malgré les nombreux rappel de l’application « vous êtes en dehors de la zone accéléré » je continue a donner mon max, je ne suis pas dans la zone mais je donne tout !

 

Jeudi 20/04

Initialement je devais faire mon deuxième entrainement en salle ce soir et puis j’ai eu une envie…capillaire !

 

 

Vendredi 21/04

Alors ce soir je n’aurais pas le temps de m’entrainer puisque Yoann, mon cher et tendre futur époux m’emmène vers une destination inconnu jusque lundi.

Je vous écris depuis le bureau, il est 12h c’est la pause déjeuner et je ne sais toujours pas ou je vais.

Je pensais aller marcher mais il m’a conseillé de garder mon énergie pour le weekend #Coquinou

 

Lundi 24/04

Voila je reviens d’un super weekend, non pas avec Yoann mais avec ma best, la seule et l’unique Céline !

Pour celles qui ne me suivent pas sur instagram, je vous fais une récap :

Aéroport de Strasbourg, on  prend un café, il là, Yoann me dit que je pars seule, qu’il reste ici !

Je suis sur le cul, entre surprise, excitation et tristesse de le laisser là.

Je prends mon billet : direction Lille !

Arrivé a l’aéroport, Yoann  m’a dit « un homme t’attendra avec une pancarte pour ta prochaine destination », cet homme a plus de cheveux que de barbe : c’est ma best !

Je pleure, elle pleure, on pleure, on se câline même (bon pas trop longtemps on n’aime pas ça)

Une couronne sur la tête, « ok bébé c’est ton EVJF, je m’occupe de tout »

Après une soirée au cremant chez elle, le lendemain rendez-vous la gare de LILLE : EUROSTAR, London les PAF débarquent !

Un weekend génial, je n’aurais jamais cru que mon EVJF serait si bien, je ne pensais pas en avoir d’ailleurs, mais ça c’était sans compter Céline et son envie de me faire kiffer.

Je vous résume ça en image ce sera plus cool !

 

2 jours à Londres, une journée à Lille et me voilà de retour à Strasbourg lundi soir.

Mardi 25/04

Mardi je repars en vadrouille, pour une journée pleine de rencontres et projet.

Une matinée secrète, un repas partagé avec la merveilleuse @me_versus_me_ et une après-midi chez Weleda pour la découverte de leur produits et un cours de Yoga.

 

 

Mercredi 26/04

 

Je commence tard alors soit je vais m’entrainer en salle soit je vais marcher au réveil.

Ok mais je suis une presque trentaniare qui a dormi moins de 6heures par nuit pendant 3 nuits alors autant te dire que ce matin : fuck la life je pionce !

Distinction entre flemme et fatigue : j’ai des poches sous les yeux et des les cils qui grattent.

 

Du coup OOTD sur instagram

Jeudi 27/04

 

Ah voila enfin un peu d’action !

Ce matin je pars à la salle, ça pique mais ça va. EN ce moment soyons clair je n’ai pas envie de me faire mal, c’est vraiment le sentiment que j’ai, j’ai envie de faire du sport mais pas de sortir de ma zone de confort.

Mon travail est énergivore en ce moment, le sport est un défouloir pas une pénitence !

Séance full body, axé haut du corps .

 

Vendredi 28/04

 

Ce matin entrainement en salle avec le coach. On bosse mes points faibles tractions, pompes !

J’ai des courbatures d’hier, il m’en fait baver sur le haut du corps, c’est ce que je préfère bosser donc top !

Je vous avez partagé une partie de mon programme pompes dans cet article.

 

Samedi 29/04

 

Rencard chez le podologue, en effet à la salle j’ai de grosse difficulté sur tout les exos bas du corps à cause d’un déséquilibre sur l’intérieur de mon pied droit.

Alors semelle pour la salle, pour le running mes Skechers me vont parfaitement, alors oui si tu cours derrière moi tu verras que mon pied part en canard mais je m’en tape !

Petit malaise chez la podologue, tête qui tourne, acouphène, nausées et sueurs froides (non je ne suis pas enceinte, merci).

La podologue que je vous conseille si vous êtes en Alsace, Anne_Laure Wartelle à Rosheim, me donne du sucre, de l’eau et m’allonge.

Ce matin je n’étais déjà pas au top, alors aujourd’hui repos.

Un passage en ville après un bon repas et une sieste, pour faire le plein de Vitamine D, mais surtout allé chercher une cure de spiruline, fer et B12.

 

Dimanche 30/04

Je ne suis toujours pas au top, une très mauvaise nuit, entre froid et transpiration, je me réveille en nage, la gorge douloureuse, mal aux oreilles et au crâne.

Autant vous dire que je ne risque pas de vous offrir une nouvelle photos de sport.

Je le dis souvent et notamment dans cet article sur les blessures il faut s’écouter, de la fatigue, un manque de quelque chose, peu importe j’écoute mon corps et je me reposerai le temps qu’il faut.

Un seul objectif les 10km en nocturne à Genève samedi et le marathon en relais dimanche avec ma DreamTeam.

Rencard semaine prochaine avec un journal de sport et le bilan de notre week-end Sportif à Genève.

En attendant, prenez soin de vous.

Conseils alimentaires avec une diététicienne

Mes conseils alimentations

C’est un sujet qu’on me demande très souvent, et ma réponse est toujours la même

« je suis le principe de Zermati, je ne m’interdit rien, je mange quand j’ai faim et m’arrête quand je n’ai plus faim »

Ok mais je sais qu’un article plus précis vous plairez, alors en collaboration avec ma copine alsacienne et diététicienne diplômé Katy (son site ICI) je vous rédige un article plus précis sur mon alimentation.

De plus, le nombre de followers ne remplace pas les diplômes, et n’oubliez pas qu’on ne s’invente pas diététicien, médecin ou coach sous prétextes d’être influenceurs du web.

 

Le matin

Vous allez me dire , « tu manges quoi le matin ? »

Bon déjà ce n’est pas figé, ça change en fonction de ma faim et mes envies (Zermati encore et toujours)

Cathy : et peut être éventuellement en fonction de l’activité physique : selon si vous avez le cul vissé sur une chaise toute la matinée ou si vous êtes docker ou préparez un marathon, les quantités sont à adaptées sous peine d’hypoglycémie.

En général je me fais des pancakes, alors pas des montagnes comme on voit sur instagram, non juste 2.

Il sont pas très beaux, pas très instagrammable, mais je les mange tout les deux pour de vrai et ils me tiennent au corps jusqu’à la pause déjeuner. Ils sont sans gluten et en version protéinés ou pas.

 

La recette est simple :

60 g de farine de sarrasin (ou 35g de farine de sarrasin + 20g de protéines de chanvre vegan pour moi)

½ cuillère à café de bicarbonate

De l’eau pour obtenir la consistance de votre choix.

On touille, on met sur une poêle chaude huilé à l’huile de coco, avec un couvercle (ça le fait gonfler) et on retourne.

Ensuite je tartine de beurre de cacahuète ou de pate à tartiner chocolat noir vegan.

 

Mon principe est simple et je le dois à mon coach à la salle :

« Ton repas doit te permettre de ne pas avoir faim pendant 2/3 heures. Si tu as faim avant : augmente les quantités, si tu as faim au-delà de 3 heures : tu réduits »

C’est comme ça que j’ai ajusté ma part, initialement je mangeais 1 pancake mais j’avais faim dans la matinée.

La quantité de la recette correspond donc exactement a ce que je mange pour ne pas avoir faim.

Je vous invite donc a varier les portions en fonction de votre propre appétit.

 

Collation du matin

Comme vous pouvez le déduire, je ne mange pas avant le repas de midi.

Mon petit déjeuner est assez consistant pour me tenir jusqu’à la pause déjeuner.

Mais j’ai toujours au bureau des pommes ou fruits secs et oléagineux en cas de petits creux.

Le midi

Alors sur le même principe j’ai adapté ma gamelle et mes quantités à mon appétit.

Vu que mon petit déjeuner change rarement je sais ce dont j’ai besoins le midi pour me satisfaire.

Je transporte mon repas dans un Tupp en verre et je vous invite a faire de même (Article dédié ICI).

Je le compose d’un féculent et/ou d’une céréale (riz, quinoa, boulgour…).

Note : -> les glucides sont la principale source d’énergie pour le fonctionnement de l’organisme , si vous ne voulez pas avoir la dalle ou envie de dévaliser le distributeur à mars 1h après le dej , c’est plutôt conseillé de ne pas les zapper. En gros les glucides complexes c’est la vie :-p

Des légumes de saisons.

Des graines (pignons, graines de courges, sésame, chia, chanvre…)

Une protéine végétale, légumineuse (lentilles, pois cassé, haricots rouges/blanc/noirs, tofu…)

Vinaigrette maison : huile d’olive bio + vinaigre de cidre bio

Alors comme je l’explique ICI je favorise les aliments bio/ et ou locaux. Mon budget n’étant pas extensible, j’achète aussi en supermarché.

Tout ce qui est fruit et légumes ou on mange la peau (tomates/poivrons/pommes…) je prends uniquement du bio.

Pour le reste il peut m’arriver de prendre non bio, mais c’est occasionnel.

Le tofu, huile d’olive et vinaigre c’est forcément bio aussi et de préférence français.

Comme pour le reste il faut adapter les quantités, mais surtout si je n’ai pas finis mon assiette et que je n’ai plus faim : je ne me force JAMAIS.

Je le mets dans une petite assiette et le finit le soir ou le lendemain en ajoutant de l’accompagnement.

Le gouter

Souvent 2/3 heures après mangé j’ai faim.

Alors comment distinguer la faim de l’ennuie ? (et je peux en parler de l’ennui croyez moi…)

Et bien, quand j’ai faim, je me fais un thé ou une infusion. Si après l’avoir bu j’ai encore faim, alors je mange sinon c’est juste de la déshydratation ou de l’envie.

Un fruit + un yaourt au soja + des graines de chia et quelques graines GULA

La quantité varie selon ma faim, je mange souvent le fruit et le yaourt, les graines c’est du bonus de grosse dalle.

Note technique diet : faut juste éviter de consommer le fruit tout seul pour éviter un pic glycémique (en cas de petite faim vaut mieux prendre le yaourt et les graines que le fruit seul)

 

Le soir

Alors soit je rentre direct du taff vers 18h30, soit je rentre de l’entrainement vers 19h30.

Si c’est après l’entrainement, je mange direct souvent quelque chose de léger car après ma séance je prends un shaker Vegan et quelques dattes (pour recharger en glucides et aider a l’assimilation des protéines, et aussi parce que je crève la dalle sur le trajet de la maison)

Si je rentre direct après le taff, je me mets aux fourneaux de suite.

Je prépare ma gamelle du lendemain et le repas du soir en même temps.

Pareil les quantités et la composition varie suivant la faim et les envies.

Il peut m’arriver de faire juste une soupe avec des tartines de fromages.

Une salade avec ou sans glucides (pareil déterminé selon ma faim)

Note –> comme toujours le repas du soir est à moduler en fonction de l’activité physique aussi (si le lendemain matin j ‘ai une activité cardio soutenue , il faut mieux privilégier un minimum de glucides complexes le soir)

Mais il y a une règle a la maison, et elle est facile quand on est que 2 je vous l’accorde :

On mange quand on a  faim

18h30 ou 20h30 on s’en fou de manger avec les poules ou devant le film.

Si on a faim on mange (souvent c’est 19h)

 

Dessert or not dessert ?

Alors toujours pareil ça dépend de ma faim et du repas pris avant. Parfois un yaourt au soja, le plus souvent 1 carré de chocolat avec mon thé.

Chocolat noir ? Blanc ? Au Lait ? Peu importe ce qui compte c’est le plaisir, manger du noir parce que c’est moins calorique alors qu’on n’aime pas ça, a quoi bon ?

Je préfère kiffer des calories de chocolat au lait que de consommer des calories inutiles de chocolat à 90% (tout est une question de gout, alors faites selon les vôtres).

Question de kiff on choisi celui dont on a envie, faut juste savoir que le chocolat noir contient plus de trucs sympas (magnésium, fer , cuivre , polyphénols, sérotonine)

 

J’espère que cet article vous aura plu mais surtout aidé à comprendre que l’alimentation saine, ce n’est pas se frustrer, manger de la salade et se priver.

L’alimentation c’est manger avec plaisir, des fruits et des légumes mais aussi parfois de la pizzas.

Celles qui me suivent savent que chaque vendredi et samedi c’est apéro avec Yoann.

Et puis ils nous arrivent souvent de prendre un gouter en ville ou de commander quelque chose.

Parce que non, on en publie pas tous ce qu’on fait ou mange (ou ne mange pas) sur les réseaux.

Je vous invite a lire mon article sur « Manger ses émotions » pour compléter celui-là

En vert vous trouverez les annotations de Cathy pour plus d’infos pro

Merci à toi d’avoir relu et annoté cet article, en y laissant (à ma demande) les fautes pour garder toute mon authenticité grammaticale!

 

Blessure et sport : comment gérer?

 

Sport, blessures et réseaux sociaux : un lien ?

Aujourd’hui je vais vous parler de blessure, une discussion mardi matin à la salle avec mon binôme de sport m’a donné envie d’écrire sur le sujet.

Un sujet trop peu abordé, pourtant ce n’est pas les blessés qui manquent.

Ceux qui me suivent sur instagram le savent, je reviens d’une petite blessure à l’ischios.

Depuis juin 2016, je m’entraine à la salle. Surveillé par Yoann, qui connait ma capacité à être à fond (voir trop), j’ai commencé par 2 à 3 entrainements en salle par semaine. Et quelques runs de temps en temps pour le plaisir.

Jusque janvier, je m’entraine donc en moyenne 3 à 4 fois par semaine.

 

En janvier 2017, avec les bonnes sensations, je suis passé à  4 entrainements en salle intensif, et j’ai délaissé le running.

Mi-février, je passe à 5 entrainements en salle, à ça j’ajoute 1 séance de piscine ou 1 run par semaine.

Je suis donc à 6 entrainements par semaine. Je m’éclate, j’adore ce que je fais, piscine, salle, yoga et course à pied.

 

Mi-mars, je me blesse bêtement. Le coach lui n’a aucun doute, c’est une blessure de fatigue suite à un surentrainement.

Pourtant je me sentais au top, pas de courbatures, de sensation de fatigue.

Et c’est là ou je vais parler dans un premier temps : des compléments alimentaires. Je vous ai dit ce que je prenais dans CET ARTICLE.

Avec 15g de BCAA par jour, des protéines qui aident aussi à la récupération, je pense que je n’ai simplement pas entendu mon corps.

J’ai masqué ma fatigue et ma douleur comme on masque un mal de crane avec un doliprane.

Je ne l’ai pas soigné je l’ai juste recouverte d’un pansement. Quand ça a été l’entrainement de trop, je ne l’ai pas su et crack : déchirure au niveau de l’ischio remontant jusque dans la fesse.

Bilan : arrêt du sport pendant 3 semaines et reprise en douceur ensuite.

Et c’est la ou il est bon de prendre du recul, vous me direz « surentrainement » c’est un peu fort comme mot pour ce que je pratique.

Mais il ne faut pas oublier que le surentrainement (ce mot Yoann me le dit souvent) est propre à chacun.

Avant quand je me comparais aux autres je n’avais pas l’impression avec mes 1 heures de sport 3/4 fois par semaine de me surentrainer. (mais j’écoutais mon keum)

C’est vrai sur Instagram les gens courent des marathons comme on court après le bus, ils s’entrainent 2 heures a la salle toute la semaine.

Certains courent, nages, font du vélo et des compétitions.

 

Ok mais y’a une chose qu’il ne faut pas qu’on oublie, on ne peut pas se comparer aux autres car nous sommes différent avec des corps, des passés et des vies différentes.

Le surentrainement pour une meuf en surpoids qui se met à courir ça peut être 30min 2 fois par semaine alors que pour un Runner invétéré ce sera 1heures, 7 à 8 fois par semaine !

N’oublions pas que nous avons un passé, pour certains sportif, pour d’autre comme moi : néant !

Je passe donc de 27 ans à ne rien faire à 6 entrainements dont 5 intensifs par semaine.

Ok mon surentrainement est là, et moi qui pourtant fait du sport plaisir, je ne l’ai senti venir. Dans mon cas, il ne s’agit pas de comparaison mais plutôt d’un égo bien tapé aux BCAA ! [Ahhh oui l’égo, le plus dur c’est encore de reconnaître que parfois c’est lui parle]

N’oublions pas que nous ne sommes pas des pro avec des obligations de résultats, le repos et les entrainements sont à notre main.

 

Et c’est en ça que je dis « blessures et réseaux sociaux » parce que sur les réseaux on a l’impression que tout est simple et que si ce n’est pas simple pour toi, c’est juste que tu es une grosse merde car tout le monde le fait.

J’ai pris beaucoup de recul sur les réseaux, paradoxalement j’y suis de plus en plus investit.

J’ai surtout appris a ne plus me comparer physiquement mais aussi sportivement depuis 1 an.

Et ça a tout changé dans ma pratique et ma relation au sport.

 

Aujourd’hui on a l’impression qu’on peut tous préparer un marathon en 12 semaines.

Qu’on peut tous faire un semi marathon au bout de 6mois de mise au sport.

Alors OUI vous pouvez le faire mais a quel prix ?

Une tendinite, une périostite, des déchirures causées par de l’impatience, suivis de douleurs ou d’un arrêt tout net dans votre élan sportif?

Parfois j’ai mal pour certaines d’entre vous, quand j’en vois courir blessées, sous estimer une tendinite pour être sur la ligne de départ ou continuer les entraînements en souffrant.

Vous n’est pas obliger de faire une compétition pour exister sur les réseaux ou dans la vie.

Vous n’êtes pas une sous merde si vous décidez de ne pas participer à une course parce que vous êtes blessé.

Je l’ai déjà dit sur IG, mais il faut aussi savoir écouter son corps, mais surtout en prendre soin.

Votre corps n’est pas infaillible et je vous rappelle que vous en avez besoins jusqu’à vos derniers jours, alors pensez SANTE!

 

C’est difficile, mais il faut accepter la blessure, accepter d’arrêter, accepter de composer avec.

Ce n’est pas la fin de votre vie, ce n’est que le début dune parenthèse, la découverte d’un nouveau sport peut être.

 

C’est grâce a ma tendinite en février où j’ai du annuler ma participation a un 10km.

Que j’ai décidé de m’inscrire en salle et que j’ai découvert une nouvelle pratique qui me plait chaque jour.

 

Alors par pitié, ne vous comparez pas, ni physiquement ni sportivement.

Fixez vous des objectifs étapes par étape, n’essayez pas de les bruler pour prouver quelque chose.

Moi aussi je bave devant les Compte Rendu du Marathon de Paris. Moi aussi j’ai envie de sentir ce sentiment, se dépassement de soi, de toucher ses limites.

Mais si tout cela me motive, si je décide aujourd’hui de faire un Marathon, je ne le prévois pas avant 2019. Le temps de me faire une caisse, et surtout d’éviter la pression et à nouveau le trop plein d’entrainement.

L’objectif final, ce n’est pas un marathon, c’est de pouvoir m’entrainer avec plaisir avant, pendant et après.

 

Des marathons il y en a des tonnes chaque année. Vous n’êtes pas entrain de passer a côté de l’exploit de votre vie.

N’oubliez pas que le sport est un choix, et pour la plupart d’entre nous, ce n’est un métier avec ses contraintes et ses obligations.

La seule obligation que vous avez, c’est vous qui vous la donnez.

Vous n’êtes pas obligé de « souffrir pour être un bon sportif sur les réseaux »

La sagesse du sportif c’est de savoir dire stop, avant daller trop loin.

De mon coté, avec cette blessure, j’ai appris une nouvelle chose. (Bah oui, le véritable échec et de ne rien en apprendre.)

Les courbatures c’est la vie du sportif. C’est normal et c’est même vital.

C’est un signal du corps pour nous avertir de ne pas en faire trop. C’est sa façon à lui de nous apprendre nos limites.

Alors si je continue de prendre un shaker de protéine vegan bio (marque VEGANZ) après mes entrainements hard (uniquement après les entrainements poussés. Et pas après un entrainement marche ou course à pied). Et bien j’arrête de prendre des BCAA toute la journée et me limite à 5g pendant l’entrainement.

 

J’accepte que le sport c’est un tout, qui inclus le plaisir, l’accomplissement, le dépassement de soi mais aussi les courbatures et le repos.

Je ne suis pas une professionnelle, ce n’est pas ma vie et je n’ai donc aucune obligation de récupérer vite.

Je décide de devenir une sportive pour les avantages et les inconvénients.

De me fixer mes propres objectifs et quoiqu’il arrive d’en être fière.

De marcher, courir, me muscler à mon rythme en gardant en tête : le plaisir.

Je décide d’écouter mon corps, de l’aimer et d’en prendre soin, pour le meilleur et pour le pire.

 

Prenez soin de vous, écoutez vous, reposez vous, vous n’êtes pas nul : vous êtes humains !

Séance photos de couple par Epouse-moi Cocotte

Notre shooting Kracklove à Strasbourg avec Epouse-moi Cocotte

 

Un article haut en image, en prise de vue, en fou-rire, en bons moments, en complicités, en poses, en amour et en paillettes.

Voila comment je résumerais une séance photos sous l’objectif de Elodie Winter photographe pour Epouse-moi Cocotte.

Epouse-moi Cocotte c’est un blog, un site et des photographes initialement à Paris et maintenant aussi en Alsace.

C’est surtout pour moi, une signature photographique. Connue et reconnue pour leurs prises de vues lors des EVJF. Elles immortalisent aussi les moments de complicités en famille et en couple.

Moi je les aime, pour cet emprunte facilement reconnaissable. Pour leurs paillettes et confettis qui font de leurs séances des moments magiques.

Je crois que peut importe le domaine, leur talent fait le reste.

La photographe à Strasbourg c’est elle :

Elodie Winter, photographe, ambienceuse (plus jamais elle ne dira « marche comme si tu étais la reine » après m’avoir vu défiler en Beyoncé) acrobate mais surtout talentueuse strasbourgeoise.

   

Elle nous a dégoté 2 endroits secrets sur Strasbourg, pour une séance pleine d’adrénaline et de rires.

Maintenant je me tais, j’arrête d’écrire et je vous laisse découvrir cette séance qui nous ressemble trait pour trait, cœur contre cœur.

 

Elodie a su capter ce que nous ne savons pas cacher.

Dans les airs ou sur terre…

 

 La patte des Cocottes : des paillettes à profusion sur les toits de Strasbourg.

 

Avant/Après l’attaque de paillettes pour Yoann.

Instant calinou et roulades dans les paillettes.

Merci beaucoup Elodie de nous avoir mis à l’aise.

Merci de nous avoir mis en confiance, de nous avoir parfois guidés et d’avoir su aussi attraper les moments imprévus, les regards spontanés et les sourires gênés.

Merci d’avoir su retranscrire ce qui nous caractérise en quelques clichés.

Merci d’avoir saisis ces instants d’amour.

Merci d’avoir été présente, et de t’être parfois fait oublié.

Merci d’avoir mis en lumière ce que l’on ne peut pas dire avec des mots.

Nous garderons un merveilleux souvenir papier mais également humain de cette rencontre et de ce long moment confidence dans la cage d’escalier.

Merci aux copains de Flore&Zéphyr de nous avoir prêté de jolies bijoux Homme /Femme

 Le plus dur, c’est encore de ne choisir que quelques photos…

Journal de Sport #1

Journal de Sport : Acte 1

Premier bilan hebdomadaire de mes séances en vue du 10km de Genève (si ça vous plait je continuerai peut être ensuite).

Un bilan rapide de mes séances, plus facile a consulter que les post instagram. J’en profite pour détailler un peu mes séances.

Comme toujours, il y a de la marche rapide, des séances de sport en salle, certaines en « cours coaché» que je ne détaille donc pas.

En revanche, je vous détails le programme que mon coach m’a fait en complément pour mon objectif : passer les pompes au sol.

 

Lundi 10/04

Lundi, je commence la semaine et la journée avec 45 minutes de marche active (je vous en parle ICI ).

J’ai décidé de suivre le programme « 8km en 1heure » de l’application Décath Coach.

 

Levé à 6h30, je bois un verre d’eau et me prépare pour ma marche.

Le soleil se lève, il n’y a personne dans les rues, et les seuls que je croise partent au travail.

 

Le but de cette première séance : marcher à 6.5km/h et tester des foulées.

J’alterne donc au son du coach, des petits pas rapide et des grandes enjambées pour voir, quelle foulée me convient le mieux.

 

Je dois rester dans une zone de vitesse entre 6 et 7km/h.

Le coach m’indique quand je suis trop rapide ou trop lente.

Bilan : je préfère les grandes enjambées. L’application n’est pas très précise dans l’évaluation de la vitesse, mais ça permet de se donner une idée. Le coach n’est pas relou, contrairement à ma Garmin qui bipait dès que je sortais des zones du programme quand je courais.

 

Mardi 11/04

Ce matin levé à 6h, je pars m’entrainer en salle à 7h30.

Je l’ai déjà dit ici et sur instagram, pour l’instant je ne souhaite pas partager où je m’entraine, ce que je fais et avec qui, je partage beaucoup et j’ai envie d’avoir aussi une part juste à moi.

A la salle, je me déconnecte et je ne veux pas que ça change.

 

Ce matin c’était donc un cours en salle full body (squats/gainage…)

 

Mercredi 12/04

Normalement c’était la deuxième séance de mon programme Marche Sportive.

Finalement Yoann m’a proposé de courir avec moi, forcement j’ai dit oui !

Sortie de 7km en 45 min !

Je suis ravie, malgré quelques courbatures de la veille, j’ai tenue le rythme, sans douleur.

Un footing, ou on profite autant des kilomètres que du paysage.

On finit par une petite accélération sur les 2 derniers kilomètres et on rentre en marchant pour un retour au calme progressif.

 

Jeudi 13/04

Ce matin c’est muscu maison grâce a un petit training que m’a concocté le coach pour passer mes pompes sur les pieds à l’aise Blaise !

J’ai ajouté du gainage, du vélo, et de l’isométrie à la barre pour les tractions pour finir.

Pour ça pas besoins d’aller en salle, vous pouvez faire la première partie à la maison.

  

Circuit à répéter 4 fois :

10 tirages avec haltères

On est gainé, le dos droit, la tête dans l’alignement de la colonne, on fléchit légèrement les jambes.

On tire les haltères en arrière.

Comme dit le coach :

«  Je te mets une noisette entre les omoplates et tu veux casser la noisette »

 

15/30 secondes de pompes en isométrie

 

On tient la position au raz du sol toujours bien gainé.

(Si cela est trop difficile vous pouvez le faire avec les bras sur une chaise ou le canapé pour vous surélevé un peu).

On reste toujours gainé, fesses et abdos contractés on tient entre 15 et 30 secondes max.

 

Max de pompes

Alors bien sur, on va jusqu’au bout, on touche la poitrine au sol avant de remonter bras tendu

Comme dit le coach :

« Ça touche pas, ça compte pas, tu recommences »

(Sur les pieds pour moi mais vous pouvez sur les genoux au départ)

Le maximum ça veut dire, on va jusqu’à l’échec, donc dès qu’on arrive plus à se relever on arrête.

 

Vendredi 14/04

Aujourd’hui marche active matinale.

Je recommence à zéro car finalement je vais faire le coaching « 9km en 1 heure ».

Ce matin c’était donc la même chose que lundi mais a une vitesse de 7km/h pendant 40minutes

J’en profite pour tester mes baskets de marche NEWFEEL.

Elles sont très bien, pas de gros changement par rapport à mes GORUN4 de Skechers car elles avaient déjà un petit drop mais elles sont très bien, souples, légères et a petit prix : 29.90€

https://www.decathlon.fr/propulse-walk-240-gris-rose-id_8366322.html

 

 Samedi 15/04

 C’est mon jour de repos.

 

J’en ai besoins, j’ai les mollets et les cuisses contractés de ma muscu de mardi et de mes sorties marche et running.

Je récupère moins bien, je le sens, et je sais pourquoi.

(Je vous en reparle sur le blog prochainement #Teasing)

Alors aujourd’hui je me masse, je fais un masque, je matte des replay et je squatte le canapé avec un bon thé.

Je vous prépare un article sur « la récupération » semaine prochaine.

 

Dimanche 16/04

Aujourd’hui on part dans la brousse avec Yoann.

Il court, moi je marche, pour ma deuxième séance avec l’application.

Objectif : fractionné

5 min échauffement à allure basique 6km/h

Alterner 2 minutes de marche rapide à 8km/heure/30 secondes de marche lente

8 fois

puis 30 minutes de marche a 7.5km/h

Et bordel c’était hard !

J’ai laissé mes lest à  la maison et j’ai bien fait, même sans j’ai bien bossé.

Le coach guide le fractionné, c’est rythmé, ça oblige à être en pleine conscience dans l’effort : je me déhanche comme les vrais pour rester dans la bonne zone mais je kiffe !

Voilà mon premier journal de sport est fini.

J’espère que ça vous plait, et que je réussirai à vous donner envie de chausser les baskets pour trouver votre sport kiffe.

Rencard dimanche prochain pour une nouvelle semaine sportive.

%d blogueurs aiment cette page :