Skip to content

Apprendre à dire Non

Le jour où je suis devenue « une grosse conne honnête »

Ou comment j’ai appris à dire non

Alors je vais vous parler du plus grand changement dans ma vie, le jour ou j’ai appris à dire non.

Le jour où j’ai fait passer mes envies avant l’opinion des autres.

J’ai toujours eu du caractère (enfin ce sont mes parents qui le disent).

Au collège ou au lycée, je pense que j’avais l’image de la meuf a l’aise, franche, qui s’assume. Une meuf plutôt sympas voir drôle, la bonne copine bien en chair.

J’ai toujours compensé mon physique par de l’autodérision et de l’humour (et tant mieux, le physique change, l’humour reste).

Quand je suis entré dans le monde du travail, il ne m’a pas fallu 6mois pour être classé dans la catégorie « grande gueule ». J’ai toujours dit ce que je pensais quand cela était nécessaire (oui il y a les remarques constructive et la méchanceté gratuite, mais on y reviendra un peu plus tard).

Néanmoins sur le plan privé, j’ai toujours été plus « soumise ».

A l’époque de mon célibat, j’avais une « amie » qui m’appelait régulièrement quand son mec lui posait un lapin. Mais pas que, quand elle avait mangé un cookie de trop ou quand son mec était en retard, pour patienter avec elle.

Nos discussions ne tournaient qu’autour d’elle, de ses problèmes et de son mec.

En tant que bonne copine célibataire, j’accourais. Bah oui j’avais que ça à foutre hein, c’est bien connu la copine célibataire doit toujours être présente pour les autres.

En fait, je ne savais pas dire non même si ça me faisait parfois royalement chié d’aller la voir.

Et puis Yoann est entré dans ma vie et forcément quand elle m’appelait je n’étais plus dispo, et elle me la reprocher !

Là j’ai compris que beaucoup de gens attendent de vous des choses qu’ils ne feraient pas en retour.

Ensuite, au boulot, j’avais une collègue divorcé, un peu plus âgé (ok 60ans, donc le double de mon âge) qui était somme toute très sympathique, mais qui oubliait l’écart de génération.

Elle m´a proposait a plusieurs reprises de venir avec elle au théâtre ou a l’opéra. Je disais gentiment « ah oui ce serait sympas » alors que je me disais intérieurement « mais meuf je ne suis pas sur de différencier Beethoven et Mozart »

C’est comme ça que j’ai failli me retrouver enfermé pendant 2heures face a un spectacle aussi bandant, a mes yeux, qu’un épisode de TopChef !

Je crois que ça fait partie de mes déclics avant mon changement de vie et mon passage dans la sincérité de connasse.

Et puis je me suis fait muter. C’est la dans cette nouvelle ville, ce nouveau service que j’ai décidé de ne plus me « laisser faire », ou plutôt de ne plus me « sociabiliser par obligation ».

image

Donc en arrivant, le message était clair, je ne suis pas là pour me faire des potes. Non je ne participerai pas aux sorties collectives. Non je ne partage pas ma bouffe et je ne suis pas forcément gentille non plus.

Bizarrement, ça a plutôt était bien pris ! (Ou alors ce ne sont pas des grosses connes honnêtes).

C’était clair : Yasmine n’est pas sociable mais elle assume !

Et quand est venu la sortie « bowling » et que ma chef m’a proposé, tout le monde a dit « euh non Yasmine c’est mort »

Quand j’ai rencontré des personnes, j’ai toujours été clair depuis ce jour là. Alors on le comprend ou pas, maintenant je m’en branle !

Yoann passe avant tout, et non je ne ferais pas de « soirées filles » pour le laisser à la maison.

Il faut comprendre que nous sommes ici à Strasbourg depuis 2 ans, que nous sommes aussi sociable l’un que l’autre et que l’un comme l’autre on refuse de mélanger collègues et vie privée.

Donc forcément les potes on s’en fait difficilement !

Alors si je pars faire une soirée fille cela signifie que je laisse Yoann seul à la maison. Alors au même titre que je n’aimerai pas qu’il me le fasse je ne lui fais pas !

image

Merci d’abstenir tout jugement du type « chacun ses moments c’est bien dans un couple » chacun a sa vision du couple, je n’impose pas la mienne, alors ne m’imposez pas la votre.

Mes parents et mes beaux-parents sont des couples unis que j’admire par leur amour et leur longévité. Dans un monde ou quand quelque chose ne va pas on le change plutôt que d’essayer de le réparer c’est rare.

Je ne dis pas que c’est bien ou mal, on aime tous différemment, heureusement qu’il n’a pas de « codes » a respecter en amour.

Ça c’est pour la partie ami et vie sociale.

Je vous parlais de mon « Best Of des offres de partenariats les plus culottés » dans mon article précédent ICI.

J’ai eu l’occasion de mettre les points sur les « i » avec d’autres personnes qui oublie que « gros compte » ne veut pas dire que « grosse conne ». Des personnes qui font passer le business avant l’humain.

Je m’en contre fou d’être « mal vu », d’être rayé de certaines listes pour avoir dis ce que je pense, et surtout pour avoir dit DIRECTEMENT ce que je pense, sans détour ni non-dit.

 

J’ai toujours eu du mal à garder ce que je pense pour moi, et comme je le dis dans cet article « Coup de Gueule et petite bite », je pense que « ça va mieux en le disant » comme dit mon père.

Bah oui, vous plaindre d’un comportement, d’une attitude, d’une remarque par derrière n’a jamais permis d’avancer !

Comment voulez vous que la personne change ou prenne conscience de sa maladresse si vous ne lui dites pas ?

Alors oui c’est rarement bien pris, ce n’est pas facile de se lancer mais croyez moi ça fait le plus grand bien.

Alors oui le risque c’est que la personne en face se braque, et alors ? S’il est trop con pour apprécier d’avoir à faire à quelqu’un d’honnête, ce n’est pas une grande perte.

C’est d’ailleurs très drôle, car les gens disent toujours « ah moi j’aime les gens honnêtes, je n’aime pas les faux culs ». Mais quand on leur dit la vérité ce sont les premiers à se braquer et bien sur à rétorquer une fois que vous avez le dos tourné.

Alors soyons clair, celui qui a dit que « l’honnêteté ça paye » était le plus gros des faux-culs !

Non ça ne paye pas, les gens vous apprécieront tant qu’ils n’auront pas à « subir » votre sincérité.

Les gens honnêtes sont souvent catalogués comme râleurs ou grandes gueules dans le milieu pro.

Dans la vie perso, refuser des invitations, dire « désolé mais la j’ai pas envie » aussi naturellement qu’on le pense, n’est que rarement salué.

Mais vivre sans se sentir obliger de quoique ce soit, c’est un luxe qui vaut bien de passer pour « une grosse conne honnête »

Prochain article (oui parce que déjà la ceux qui sont arrivés au bout de ce roman, je vous félicite !) sur la différence entre « honnêteté et méchanceté gratuite »

Published inApprendre à s'aimer

19 Comments

  1. Ludivine Ludivine

    Ely t’es la meilleure ! Dommage que tu veuille pas de copine et que j’ai 5 ans de moins que toi, parce que fraîchement débarquée de ma Normandie mes copines honnêtes et grandes gueules me manquent
    @fitlubie ahah

  2. Su_zette Su_zette

    Je n’ai qu’une seule chose à dire : Amen ! 😉

  3. Aaaaah, ça fait du bien de voir qu’il y a des gens qui pensent de la même façon que moi, je me sens moins seule ah ah.
    J’aurais dû appliquer ça au boulot plus tôt, maintenant je me fais bouffer par les commérages et je suis la Psy de certaines … ( boutique avec que des filles, l’enfer !! )
    Je vais essayer de redresser tout ça petit à petit mais c’est pas gagné ah ah.

    Bravo à toi en tout cas, ça n’a pas dû et ce ne doit pas être évident tous les jours !

    Bises =)

  4. Lisou Lisou

    Alleluia

  5. Aurélililie Aurélililie

    Tellement vrai ! Je me reconnais là dedans. Certains évènements dans ma vie m’ont fait radicalement changer : je ne me force plus à faire quelque chose pour faire plaisir aux autres, je ne dis plus oui quand je pense non et bon sang…. que c’est bon !

  6. Daddy Daddy

    Je souscris à 300% en tant qu’individu 100% indépendant qui a mis du temps dans les relations humaines à ne faire que ce qu’il a envie de faire. Ça va franchement mieux quand on ne se force pas. Et pour tout le monde c’est mieux.

    • Ely Ely

      Et puis c’est mieux quelqu’un qui refuse plutot que quelqu’un qui vient et fais la gueule bordel!
      Dailleurs tu viens quand?^^

  7. Marion Marion

    Vous avez de la chance, d’être sur la même longueur au niveau social. Ça aurait été dur si l’un de vous deux voulais des soirées filles/garçon.
    Peut importe la façon dont vous vivez l’important c’est que je vous soyez heureux ensemble.
    Mon amoureux et moi sommes un peu l’opposé, on aime chacun nos moments de solitude, on ne veut pas être juste lui et moi, on a besoin d’ami tout simplement. Il en a, j’en ai. On les voit parfois séparément, parfois ensemble.
    Et ça change rien à l’amour qu’on se porte, c’est pas parce qu’on est pas collé h24 qu’on s’aime pas. (Oui parce que les gens quand tu es tout le temps avec ton mec on te dis que les moment seul machin et si tu dis que tu apprecie les moment seul, on te dis tu es sur de l’aimer).
    Je crois que quelque soit le mode de couple choisis, y aura toujours quelqu’un qui viendra mettre son grain de sel.

    Bref, en tout ça je vous souhaite tout le bonheur du monde à tout les deux, je ne vous connais que par insta et ici, mais vous avez l’air fait l’un pour l’autre. ❤

    • Ely Ely

      Merci pour ton comm’ et cette reflexion!
      En effet on vit l’amour tous differemment, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises methodes.
      Mais y’aura toujours des gens pour comparer, diminuer, conseiller sur tous les sujets!
      Aimons nous comme on a envie bordel!
      ❤️❤️

  8. Eva Eva

    Un article magique ! Comme tous les autres d’ailleurs ! J’aimerais tellement avoir le courage d’être comme ça ! Je pense comme toi maintenant, mais je vis comme toi avant ! En gros je suis bien trop gentille et je fuis chaque conflits utiles ou inutiles ! J’ai également le même point de vue que toi quant au couple ! Nous sommes deux insociables (oui bon moi plus que lui lol) mais je ne le laisserais pas pour une soirée où je n’ai pas envie d’être ! Je préfère milles fois être à ses côtés !! Bref une fois de plus un super article, une super fille alors vraiment ne change rien ! Chaque jour par tes posts sur Insta ou sur ton blog, tu me fais sourire et c’est vraiment tip top !!!!

  9. Melissa Melissa

    Jaime beaucoup cette article je me retrouve dans les épisodes trop bonne copine trop conne idem pour la collegue ét jai encore du mal à dire mais je me soigne d’ailleurs le premier kdo de mon Cheri a ete un petit livre apprendre à dire non en toute sincérité 🙂 ! Pour la partie couple je ne rentrerai pas dans le débat czr je ne conçois pas exactement la vie à deux Cômme Toi mais Cômme tu dis chacun vois midi sa sa porte 🙂 Meerci Ely pour ce type d’article très intéressant et qui change un peu !

  10. Pendant un moment ( 1 an en fait, l’année dernière), j’ai été comme ça, je refusais les sorties par manque d’envie, par fatigue etc. On m’a dit que j’étais une mamie et j’en passe (j’ai 24 ans). Mais j’avais pris confiaance en moi, j’étais bien: Il y avait cependant ce prof qui me tétanisait à qui je savais pas dire merde.
    Puis je susi rentrée dans la vie active, mega claque. Déménagement, nouvelle vie, nouvelles relations + relations au boulot difficile, ah bah je suis repartie comme avant à dire oui à tout. Ca saoule mon mec en plus. Parfois je me vois de l’extérieur et j’ai envie de me hurler « mais réagit bordel. Dis qqch ».
    Résultat je suis allée au bout du truc de petite fille modèle, etj’ai pété un plomb : je suis en arrêt maladie depuis 1semaine… Faut que je redise Non. Alors je te remercie pour ton article qui me fait un bien fou.

  11. Sirine Sirine

    Mon dieu Ely/Yasmine j’aime tellement ce que tu écris ! Que ce soit sportif, sur ton mariage prochain, sur l’acceptation de soi franchement J’ADORE ET J’ADHÈRE À FOND ! Alors merci d’être celle que tu es et de partager tout ça avec nous parce que je te promets que trouver un nouveau post sur instagram ou sur ton blog me ravit a chaque fois et je sais que je vais kiffer ! Alors un grand merci pour tout !!

  12. Angélique Angélique

    Merci pour cet article, qui fait pas mal écho en moi !!!
    Je passe mon temps à taire le fond de ma pensée mais au final je ne sais pas si ça « paie » plus que « l’honnêteté ».
    Je suis une la « bonne conne », quoi. Celle qui ne dit jamais non.
    Je suis d’ailleurs en train de réfléchir à la notion d’amitié lorsque de toute évidence c’est toujours la même personne qui arrange son agenda pour que l’on se voie et qui fait les kms car pour l’autre c’est « trop compliqué ».
    Je suis conne j’ose pas dire à mon amie de plus de 15 ans que je trouve qu’elle abuse… Tu me diras si tu oses pas lui parler sincèrement est-ce une amie ? et si de toute façon elle ne comprend pas, c’est qu’au final je ne perds pas grand chose, non ?
    Juste un petit bémol quand tu parle de « dire la vérité » à mon sens ce n’est pas hyper juste c’est peut-être plus « dire ce que l’on pense ? ». Car on peut être honnête mais peut être se tromper ? Je fait la meuf psychorigide là quand je te dis ça !
    Bref pour en revenir à toi : un pur délice tes articles ça fait du bien de suivre une nana sincère comme toi qui ne s’invente pas une vie et qui ne renie pas qui elle est pour plaire !!!

  13. Merci pour la sincérité de tes mots. Comme toi j’ai compris qu’on ne se fait pas forcément des amis au taf et qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. J’ai pourtant une bonne amie ancienne collègue et mon homme a été rencontré dans un taf précédent, mais aujourd’hui après mes difficultés de santé, mes collègues ont tout simplement déserté pour la plupart. Je sais que certaines ne se gêne pas pour casser du sucre sur mon dos. Ça a été difficile à vivre pendant un moment. Maintenant je m’en fou ! Je fais mon asociable et ça me va !
    Bise Ely

  14. JolieLaidron JolieLaidron

    J’Ado0ore
    Bon Moi Je Suis Encore Tro0op Bonne Tro0op Connectée Hein? J’admire Ton Caractère Tranché, Sans Demi-Mesure Mesure
    Bisous Ma Killeuse

  15. syl_viie syl_viie

    C’est drôle car nous sommes plutôt identiques dans le fond mais opposées dans la forme ! J’aime bien sociabiliser avec mes collègues (enfin ceux qui sont sympas et intéressants !), j’ai besoin de faire des choses ou voir des gens en dehors de mon couple et j’apprends à dire ce que je pense calmement (au boulot, à mon mec, à mes parents ; les potes et ma soeur ça va). Moi c’est ce dernier point qui me demande le plus d’efforts. J’ai du mal à exprimer mes sentiments d’une façon générale et si je sais que ça peut amener au conflit, je ne te dis pas ! Je ne suis pas hypocrite pour autant, je suis franche mais je préfère me taire plutôt que de dire ce qui ne va pas car je sais que je ne le dirai pas avec les formes et donc que ça sera mal pris. Je suis timide, je me braque facilement et plus on me rentre dedans plus je me braque. D’autant que plus je suis énervée, plus je dis ce que je pense et moins je le regrette ! Donc j’apprends… à mettre les formes mais surtout à exprimer ce qui ne va pas car, comme toi et mes copines le disent si bien, les gens ne peuvent pas le deviner. A mon tour d’avoir écris une tartine, la prochaine fois, tu feras plus court… et TOC ! 😛

  16. Je me reconnais totalement dans ces articles (j’ai aussi lu le deuxième de la série + celui des partenariats foireux)
    Cataloguer grande gueule, refuser les partenariats puis apprendre à maîtriser sa langue pour ne braquer personne et se faire prendre pour une abrutie. Finalement la grosse conne honnête c’est bien et ça fait plaisir de voir qu’il y en a encore sur la planète (des gens moyennement sociables aussi :))

    Le pire c’est encore ceux qui se permettre d’être « franc » et « honnête » selon eux, alors qu’en fait ils t’imposent juste leur facon de penser et quand tu leur dis « c’est bon là tu dépasses les limites tu fais chier » ne le supporte pas.
    Genre eux peuvent t’imposer leur honnêteté à deux balles mais toi tu dois la boucler ?

    Ca fait plaisir de lire ca sur la toile.
    Je te suis depuis tes débuts sur IG et ton blog est vraiment une belle idee. Bravo à toi 🙂

  17. Claire Claire

    Je ne sais pas si je dois en rire, mais je tombe sur ton article alors que je viens d’accepter ce matin même d’aller visiter une imprimerie un soir à 21h30 en semaine avec un collègue … Alors que clairement j’ai pas du tout envie! …
    Voilà voilà, petite leçon pour le prochaine fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *