Il y a un moment ou il faut se jeter dans le grand bain et pour progresser il faut que je passe par la, c’est ce que j’ai décidé de faire avec ma première course sur le semi-marathon de la Wantzenau

J’ai donc tenté de le faire le plus sérieusement possible en faisant une préparation physique générale et spécifique  gainage, natation, renforcement haut et bas du corps pour ensuite enchaîner  sur un programme d’entrainement de 6 semaines qui au final n’en comptera que 5 puisqu’à l’entame de la semaine 4 une périostite m’empêcha de courir j’ai donc essayer de limiter la casse en m’entrainant sur le vélo, en glaçant après chaque entrainement et en posant des cataplasmes d’argile avant de dormir pour laisser agir toute la nuit, mon kiné m’a posé un taping pour soutenir et limiter les vibrations dans la zone douloureuse.

Nous voila le jour J, il faut récupérer le dossard dans la salle des sports  bondée puis ensuite m’habiller, short court tee-shirt je me demande si j’ai pris la bonne option car le temps n’est pas au rendez-vous il caille et le vent souffle pas mal, mais bon je me rassure en me disant que tout le monde sera logée à la même enseigne.
Il est temps de s’échauffer avec quelques tours de piste, des éducatifs et des lignes droites.
Une dernière vidange puis je rejoins la ligne de départ oui pas de SAS sur cette course de toute façon sans référence particulière je me serais retrouvé dans un SAS 1h45.
Je suis dans les premières lignes juste derrière le meneur d’allure 1h30 que j’ai décidé de suivre.

 

image

 

 

La course:

Le départ est donné, les premiers 200m sont chaotiques je reste vigilant pour éviter de tomber, une fois la route un peu dégagée je relève la tête et je m’aperçois que le pacer se trouve 20 m devant j’accélère pour rejoindre le groupe d’une vingtaine de personnes et je me mets au chaud et à l’abri du vent, les 5 premiers km sont bouclés plus vite que prévu en 20:55 le rythme donné par le meneur correspond plus à du 4:10 que du 4:17 l’allure à tenir pour boucler le semi en 1h30, je contrôle le cardio 176 bpm je continue donc à suivre le groupe arrivée au 6éme km je prends mon premier gel antioxydant avec quelques gorgées d’eau du ravito, et là point de côté  qui commence à montrer le bout de son nez, je pense que l’eau super froide ne m’a pas aidé mais bon il passe rapidement.
Toujours dans le même groupe on commence à perdre quelques personnes, je jette un coup d’œil sur la montre le cardio est à 180 bpm et on vient de passer le 10 km en 41 minutes et 57 secondes et je suis clairement à la limite de basculer dans le point de non retour je décide de lever le pied pour me caler dans mon allure prévue mais je comprends rapidement que j’ai brulé des cartouches inutilement en m’obstinant à rester dans le groupe, tant pis il va falloir gérer la fin de course, au 11 km un petit groupe d’enfants placé en file indienne m’encourage, je leur tape dans les mains ils m’ont permis d’arriver au km12  sans me faire cogiter je prends mon second gel cette fois d’endurance

Les mollets commencent à tirailler le drop de 4mm des newtons me rappel à l’ordre j’essaye donc de poser un peu moins l’avant du pied en raccourcissant mes foulées, je me retourne car je sens une présence derrière moi et effectivement je suis en train de me faire doubler par le meneur d’allure 1h35 avec les 5 personnes qui l’accompagnent j’essaye d’accrocher le wagon mais peine perdu, gros moment de doute je remets tout en question j’envisage même d’abandonner mais je me l’interdit pour Ely_killeuse et pour une personne qui me motive sans le savoir, je vais passer un long moment ou mon allure fleurte avec du 4:40 jusqu’au 15 km dernier ravito je prends une gorgée d’eau et mon dernier gel.

Les deux km qui suivent sont à découvert avec un gros vent de face je voulais relancer mon allure mais inutile de me fatiguer bêtement je marque le pas d’un mec en tentant de m’abriter tant que possible, me voila au 17éme km mon compagnon s’écarte et part vomir et j’aperçois 300 m devant des coureurs qui étaient au départ avec moi dans le groupe des 1h30 ils sont complètement rincés, ça me conforte je me dis que finalement le problème ne venait pas de moi.

Il recommence à y avoir des personnes qui acclament sur le bord de la route et je sais que les 1h30 sont définitivement perdu mais bon il me reste 4 km et je décide de limiter la casse en me relançant doucement pour retrouver mon allure

Me voilà  arrivé devant la borne du dernier kilomètre la montre indique 1h28min et 6 seconde et je sais aussi que d’une rue à l’autre Ely sera là , j’allonge difficilement la foulée et j’aperçois ma femme au loin juste placé à l’entrée du stade et des derniers 400 je lui souris en tapant dans la main j’essaye de relancer mais les jambes ne répondent plus je passe la ligne d’arrivée en bouclant mon dernier kilomètre en 4:06.

Résultat:

Course terminée en 1h32’26s nouveau record pour moi normal il s’agit de mon premier semi, j’ai la sensation de ne pas avoir fait le boulot correctement mais il faut bien commencer quelque part.
J’ai juste hâte de pouvoir recommencer et de tirer profit de cette première expérience pour pouvoir m’améliorer.

Go Run Zhomme

15 réflexions au sujet de « Bilan de mon premier semi-marathon »

  1. Résumé lu avec attention, c’est dur car dès les cinq premiers tu doutes à cause de cette allure donnée par le meneur, tu fais un excellent temps, dommage que ce « casseur de jambes » t’as enlevé une partie du plaisir.
    Ta performance promet de belles choses. Hate de te suivre encore et encore

    • Merci floflo et oui je t’ai reconnu, comme me l’a dit @sowvan je prends ça comme une expérience pour l’avenir.

      Bonne journée
      Go Run Zhomme

  2. T’as plutôt bien fait le travail moi je trouve ! Quel chouette chrono pour ton premier semi !! Tu peux etre fier. Et merci pour cet article, c’est utile de lire ta course (pour le jour où quand je serai grande moi aussi je ferai un semi !)

  3. Félicitation!!!! même si tu n’es pas content de toi, tu la fais et ça c’est déjà une victoire ✌ ✌ ✌. Moi j’en suis encore loin. Et franchement je crois que j’en ferai jamais. Elykilleuse et fière de toi et c’est tout ce qui compte. Bonne journée à toi.

    • Merci il ne faut pas dire jamais je te souhaite de pouvoit préparer et te lancer dans un semi

      Go Run Zhomme

  4. Super récit tu décrit vraiment tout on s’y croirait bravo à toi pour ce 1er séminaire

  5. Le point de côté n’est pas à cause de l’eau froide…. mais si tu as accéléré à plusieurs reprises pour rattraper le groupe ne cherche pas plus loin.
    Le gel dès les premiers kilo… pas vraiment utile, ce n’est qu’un semi pas un marathon.

    • Bonjour Runnerfou,
      tu as surement raison en ce qui te concerne…
      En revanche, je sais d’ou vient ce point puisque ça n’est pas arrivé en même temps que mes accelerations mais bien à cause de l’eau froide.
      Pour le gel, ce n’est pas necessaire, comme les ravitos, mais c’est un plus que j’ai choisis de prendre.
      Gorun zhomme

  6. Super compte rendu et temps bravo ! Premier semi pour moi aussi dimanche dernier mais c’est ma montre qui m’a fait le pacer trop rapide enfin presque : elle avait environ 50m d’écart par km avec la distance officielle donc l’allure moyenne de 5’27 s’est transformée en du 5’18 😉 j’ai tenu le rythme quand même et j’ai été plus rapide que prévu du coup mais ça aurait pu me jouer un tour cette histoire ^^

  7. Merci beaucoup de nous embarquer avec vous de cette manière, on s’y croirait y compris dans les derniers kilomètres où l’on ressentirait presque de la fatigue !
    Juste une petite question, vous parlez du drop de 4 mm des Newtons, par curiosité, c’est quelle paire exactement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web