Skip to content

Mois : mars 2017

Des kilos de love pour des Kilos de followers

Oh merde, je ne sais pas a quoi va ressembler cet article, je ne sais pas qu’elle tournure il va prendre, je sais juste que les mots fusent dans ma tête, j’ai les yeux qui brillent et les mains mouettes (oui ça se dit hein)

Je ne sais pas par où commencer, je ne sais même pas ce que je vais vous dire, enfin si je vais vous dire JE T’AIME-je t’aime toi-et toi aussi-et toi la-bas-je vous aime pour tout ce que vous êtes aujourd’hui.

J’ai mis du temps-29ans- pour apprendre à m’aimer, il m’a fallu quelques commentaires pour vous aimer VOUS.

Je suis submerger par cette avalanche de love, mon cerveau n’a ni queue ni tête, mes pensées vont dans tout les sens, mais il fallait que je vous le dise maintenant :MERCI

Lorsque j’ai écris ce post instagram qui fait parler de lui, je revenais de mon weekend de bloggeuses hypes.

https://www.instagram.com/ely_killeuse/?hl=fr

Lors de ce weekend organisé par la marque Anita j’ai testé leur soutient gorges (soit dit en passant géniaux pour les gros nichons ou les petits nichons rabougris comme moi) je me suis mélangée a une quinzaine de bloggeuses sportives méga-canons.

Je n’ai pas ressentis de différences, je me sentais bien, à ma place, je n’ai eu aucun mal à me mettre en soutient gorge pour être shooté par la bloggeuse (supercanon) LECANARDIVRE.

Et puis j’ai vu les photos, les photos prises lors de l’événements, et celles de Christelle.

Le soir dans ma chambre, coup de blues loin de mon mec (super canon aussi @yoann_tri ) je me suis senti bien seule, moi et mon bout de gras.

J’en ai parlé aux filles (Amandine Pauline et Christelle) mon impression d’être :

« une fitgirl qui a mangé une autre fitgirl »

Est-ce le manque de wifi ou ma sensation de mal-être qui a joué, mais bizarrement je n’ai pas publier de photos de moi durant le weekend…

En rentrant a la maison, je me suis senti mieux, mon homme, son regard amoureux son « je suis fière de toi » ont envoyé valsé mes doutes.

Finalement les photos ne sont pas si dégueu, je suis comme ça, c’est moi tout entière, et puis je n’ai jamais été aussi bien dans ma peau, pourquoi des photos remettraient en question un état d’esprit ?

Je n’ai pas réfléchis en enlevant mon t-shirt (juste mon t-shirt hein) devant les filles, je n’ai pas réfléchis sur le ring face a la magnifique Cristina Hammer, je n’ai pas douté de moi face aux autres nanas alors pourquoi une image changerait ça ?

Je suis bien, je suis heureuse, je suis libre, je suis en bonne santé, alors pourquoi devrais je être malheureuse ?

C’est là que j’ai écrit mon premier post, sur cette sportive normale que je suis, celle que je suis avec du bide, parce qu’on peut aimer le sport et la pizzas, et qu’on peut aussi s’aimer avec du gras.

Vos retours m’ont donné des ailes…

Et puis je me suis fait un petit retour en arrière sur mon compte, je suis retombée sur une photos de moi en janvier 2016 à 65kilos au compteur (contre 71kilos aujourd’hui)  après un passage a vide et une diet bien trop restrictive, de la frustration, du sport par obligation, pas de plaisir ni dans la transpi ni dans l’assiette…

Très vite le corps a repris ces droits et je me suis retrouvé en juin a 71kilos.

avant/après de l’époque ou j’tais passé de 71kilos à 65kilos

J’ai commencé a me nourrir de lectures enrichissantes (« tu vas tout déchirer » de Jen Sincero notamment) et puis c’était bizarre, je me sentais Anormale, j’étais la avec mon gras, heureuse, vivante, libre et tout le monde autour de moi se restreignais, a grand coup de diet, et de cardio…

Alors j’ai voulu faire comme les autres et j’ai pris sur le site de mon ami coach Maxence un suivi alimentaire pour perdre quelques kilos, malgré une diet plutôt simple à suivre et la disponibilité de Maxence pour répondre a mes nombreuses questions, j’ai senti que je me perdais.

Je lui ai dit que j’allais arrêter, que je m’aimais assez pour ne plus m’infliger de me peser, de réfléchir à chaque bouchées, de quantité, que Zermati jusque la me réussissait bien et que j’avais juste envie de faire du sport et manger a ma faim.

Zermati je l’ai lu en 2015, il m’a permis d’appréhender ma faim, de retrouver mes sensations, mais surtout de comprendre une chose : on en peut pas avoir le poids que l’on veut !

On en peut pas tout diriger et surement pas ça, enfin pas au prix de certains sacrifices mais pour ça je vous laisse lire les articles sur le SETPOINT que j’ai fait : ici et ici

Mais aussi la vidéo de cette scientifique qui explique pourquoi on ne peut pas décider de notre poids idéal

Au delà de ça, j’ai surtout cessé de suivre certains comptes instagram qui me culpabilisait plus qu’ils ne m’encourageaient, je me suis abonné a d’autres, et puis j’ai remplacé les magazines par des livres de développement personnel, pour développer en moi autre chose que mon physique,

« un esprit sain POUR un corps sain »

serait ma devise

La liste non exhaustive est :

 Les 4 accords toltèques

Le miracle morning

Le yoga qui nourrit…

Et puis sur le point physique, j’ai trouvé un sport dans lequel je me sens bien, dans lequel je ne sens pas mon corps comme un boulet, je fais ce que je veux, certes je serais plus performante avec quelques kilos de moins mais peut importe : je m’éclate !

Je prends aussi le temps de me regarder, matin et soir, apprécier ce reflet, ne pas juger, juste constater, voir des changements, ne pas focaliser sur mon ventre mais plutôt sur mes jambes que je trouve jolie, il s’agit aussi de comprendre que a poil le matin ce n’est pas la même chose que à poil le soir et que c’est NORMAL ! (sauf si vous chier juste après mangé TOUT ce que vous mangez…)

Au fil du temps, j’ai réussi à voir des trucs cool, comme un début de quadri, un semblant de dos, mais surtout plus de forces au quotidien.

Alors voila, je m’éparpille complet !

Tout ça pour dire, que le lundi après ce sentiment de bien être en lisant vos comm’, j’ai écris ce post, cet avant après inversé, ce +5kilos qui a changé ma vie, ce +5kilos qui ma permis de m’aimer tel que je suis, et surtout de visualiser chaque objectif sereinement.

Car non s’aimer ce n’est pas se reposer sur ses lauriers, s’aimer c’est se donner une chance d’être heureux maintenant, et encore plus au fil du temps, c’est s’assurer de savoir apprécier chaque évolutions plutôt que de lorgner sur la voisine.

Le plus drôle, c’est que j’ai hésitais à poster, je lai d’ailleurs poste le lendemain, j’avais peur des moqueries, j’avais peur que certains ne comprennent pas mon message, qu’on me juge.

Pas vous, non, vous, vous me connaissez mais les autres, ceux de passages qui aiment piquer là ou ça fait mal…(d’ailleurs ne donnaient aucun crédit à ces gens là, ne nourrissaient pas leur rage, laissé pisser…ça vise pas loin)

Finalement c’est une ode d’amour qui m’envahit, des commentaires, des messages et maintenant des partages sur le Huffington post sur Aufeminin et même Cosmopolitan.

J’ai envie de pleurer d’amour, quand je vous lis que je vous fait du bien, j’ai envie de vous hurler que vous le rendait en milles.

Vous me laissez entrevoir ce que je n’aurais jamais imaginer, je suis heureuse et je veux partager, je suis heureuse et je veux que vous le soyez.

Alors voila, un article fouillis, un article sans réflexions, un article écrit au gré de mon cœur, un article que je vous dédie, a vous qui me soutenais chaque jours, certains depuis 3ans, je vous aime je vous love, je vous remercie, putain oh oui je vous remercie de m’aimer comme je suis.

 

(Je vais bourrer cet article de GIF débile pour dédramatiser tout ce love, ça en devient presque gênant)

Végan, végétarien, fleximachin…Qui suis-je?

Partie 2 : L’alimentation

Ce cheminement je le dois à la lecture du livre EAT de Gilles Lartigot, que je ne vous conseille pas, je vous impose cette lecture facile, informative et pas moralisatrice.

http://www.gilleslartigot.com/

 

Alors vous le savez, je suis devenu végétarienne depuis quelques mois maintenant.

Ce changement s’est fait naturellement et contrairement a ce qu’on croit c’est pas pour sauver les vaches que je l’ai fait. Non je l’ai fait avant tout pour moi et la planète, un déclic immédiat après avoir vu le film/documentaire « DEMAIN le film » avec Mélanie Laurent.

https://www.demain-lefilm.com/

En 2 mots : les animaux et les poissons d’élevages industriels, bouffent des OGM/ des antibiotiques/ des hormones. Et vous quand vous les mangez bah devinez ce qui se passe ? (j’ai enfin compris pourquoi j’ai de la moustache #EnculéDHormones ). Pour la planète, il faut savoir que l’élevage intensif, notamment des bovins, sait du méthane, une consommation excessive de nos ressources naturel tel que l’eau.

Donc j’ai arrêté de consommer ses produits pour ma santé avant tout. Ensuite j’adhère au principe de la non souffrance animale, et qui plus est a l’impact écologique de l’arrêt de la consommation d’animaux.

Donc viande/ poisson : ça c’est fait !

Je remplace simplement par des légumineuses, du tofu, et des compléments vegan parfois (marque VEGANZ en Allemagne)

 

Bon et les produits laitiers?

Oui parce que bon c’est pareil quand tu bois du lait, au delà de la souffrance animale, je vais juste parler de nos petits culs d’humains. Bah tu bois aussi ce que la vache mange, donc hormone/OGM/antibiotique (repense a ta moustache #Enflure)

Alors moi j’ai arrêté depuis longtemps le lait, parce que je suis convaincue, que les produits laitiers ne sont pas nos amis pour la vie.

Alors je consomme du lait de soja BIO (important qu’il soit Bio sinon il vient des USA et est bourré de pesticides).

Des yaourts au soja français (pour les mêmes raisons).

 

Seul hic : le fromage…

Bon là j’avoue je réduis je réduis, mais pour l’instant je n’ai pas encore le déclic d’arrêter.

Mais au vu de ma petite consommation, je le vois comme un carré de chocolat, comme un petit plaisir.

 

Les œufs ? Bon jusque là je me déculpabilisais en me disant que j’achète bio/local.

Donc l’avantage c’est que là, mon petit cul est au top, pas de risque niveau santé avec cette consommation.

En revanche, la je vais parler, sentiment, couilles, petit poussin, nuggets…

Là vous vous dite « y a comme une couille dans le pâté ? » ouais c’est à peu prés ça.

Déjà les œufs de plein air, en réalité les poules elles voient le jour que 3 heures par jour. Pour les explications, je laisse la merveilleuse Coline vous expliquer tout ça :

 

 

Bon et puis là couperet, Katy me dit juste que Bio ou pas Bio, il y a sexage et broyages des poussins mâles.

Ok on lâche tout les gars, j’ai mon déclic œuf !

Alors je pense que si ta la chance d’avoir des poules dans ton jardin que tu leur donnes pas de la merde à manger c’est super cool !

Mais si comme moi tu vis en appartement et que même les poissons n’y survivent pas….couilles/nuggets/poussinou…Bim j’ai plus faim !

 

Pour ceux qui souhaitent envisager une alimentation végétarienne/ végétalienne ou même vegan je vous partage cet article juste parfait et pleins de bons conseils :

Mes astuces pour une transition réussie vers un régime vegan

 

Mais moi, je suis quoi moi ? Végan, végétarienne, végétalienne, flexitarienne…

Bah moi je suis une meuf qui fait de son mieux, je ne cherche pas une case, car je déborde toujours des cases !

Moi je suis végétarienne, à tendance végétalienne avec option « à l’aise Blaise, on ne va pas commencer à refuser un pain au chocolat ».

En gros, je ne consomme plus d’animaux du tout, ça c’est non-négociable.

Pour les produits laitiers, je n’en achète plus d’origine animale pour le lait et les yaourts. Je réduis le fromage.

Pour les œufs, je n’en achète plus. C’est-à-dire que je n’en consomme pas chez moi, en revanche, je ne fais pas la guerre aux étiquettes.

J’ai une consommation responsable. Mais je ne me refuse pas le plaisir d’un munster frit au resto, ou une brioche à la pâte de noisette de chez Dreher.

Je cherche le parfait équilibre entre « ma conscience et mon plaisir ». Ce curseur on le place tous à un endroit différent, ce qui compte c’est d’être en phase avec soi-même.

Le problème c’est que pour beaucoup « ce n’est jamais assez ».

Moi je préfère valoriser les petits pas que nous faisons, que de culpabiliser ceux qui essayent de changer!

C’est justement à cause de ce sentiment de « pas assez bien » que certains n’osent pas se lancer. Faites toujours de votre mieux, quoiqu’il arrive ceux qui veulent voir le mauvais dans l’effort, y arriveront toujours…

 

Avant/Après Gilles Lartigot et son livre EAT

Ma nouvelle vie (presque) sans plastique et responsable

Ce cheminement je le dois à la lecture du livre EAT de Gilles Lartigot. Je ne vous conseille pas, je vous impose cette lecture facile, informative et pas moralisatrice.

http://www.gilleslartigot.com/

 

Alors je vous avais dit que je reviendrai très vite avec un article reprenant mes différents changements et prises de consciences.

Ceci ne concerne pas seulement l’alimentation mais aussi ma consommation et ma cuisine en générale.

On va faire par étape pour éviter de vous perdre en chemin.

Bon je vous laisse potasser le sujet des BPA grâce a cet outil formidable qui est Google (ou mieux avec LILO https://www.lilo.org/fr/ moteur de recherche qui finance des projets sociaux). Ou encore mieux en lisant le livre de Gilles (promis je touche aucun RotyalTies a chaque fois que je cri son nom)

En gros, le plastique y’en a partout. Mais ce qu’on oublie de vous dire c’est que c’est bourré de perturbateurs endocriniens (entre autre). Et surtout que sous certaines conditions vous les libérez et les consommez.

Pour ne citer que 2 point important :

Ne faites pas chauffer de plastiques, ni barquette de plat tout prêt, ni Tupperware…

N’utilisez pas plusieurs fois vos bouteilles d’eau en plastique. Surtout si vous mettez du citron à l’intérieur car l’acidité de certains aliments, comme le fait de chauffer, détériore le plastique.

Là vous vous dite « mais pourquoi ces cons ils mettent la bouffe dans des barquettes en plastique micronodables si c’est mauvais ? »

Bah je vous répondrai, parce ces cons ils en ont rien a carrer de votre santé. Ces cons ils veulent juste baisser les coûts, pour augmenter leur prix de revient, pour optimiser leur gains.

 

Alors ce que j’ai changé en premier : Ciao Plastique.

J’ai trié mes contenants en plastique, plat à tarte en silicone, ustensiles, Tupperware, cuit vapeur…

Ce qui était en bon état je l’ai donné a une collègue. Le reste à la poubelle « ouai bah c’est pas écolo de jeter » « oui bah j’ai pas envie d’être malade en bouffant du plastique » alors je jette.

Ok mais on remplace par quoi ?

Alors c’est assez simple, ce sont des achats a faire qu’une fois et pour longtemps (ça c’est la version à donner à votre banquier #ParolesDeBanquière ).

Les Tupperware en plastique, ont été remplacé par la version en verre avec couvercles plastiques sans BPA.

Les bols et saladier en plastique par de l’inox

Les ustensiles en plastique par du bois

La planche a découper en plastique par du bois (préféré le Bambou et l’Olivier)

La tasse a thé en plastique par une théière en verre et plastique sans BPA

Ma gourde en plastique pour le sport et le taff par une gourde en verre

Personnellement j’ai tout commandé sur AMAZON (je sais ce n’est pas le top), mais je fais de mon mieux avec mon budget.

C’est-à-dire, que j’aurai pu acheter tout ça dans un magasin plus écolo, ou enseigne bobobio, mais ça m’aurait coûté plus chère.

Du coup je n’aurai pas pu faire tout ses changements en une fois.

Alors j’ai fait le choix de consommer de mon mieux avec mes moyens.

 

Deuxième étape : ma bouilloire

Alors elle était déjà bien veille celle là. Mais elle était surtout tout en plastique ! Et le plastique qui chauffe ce n’est pas bon. Mais une bouilloire ça sert à chauffer. Ok donc en fait mes quantités de thé étaient saupoudré de plastique –génial-.

Je l’ai jeté, bah oui à un moment donné, tu prends le taureau par les couilles et tu jettes. Parce que avant d’être une super écolo, zéro déchet, bobo bio il faut bien faire un peu de ménage !

J’ai donc commandé une copine bouilloire en verre avec plastique sans bpa sur AMAZON #NoBodyIsPerfect.

Bien sur au taff je fais avec la bouilloire en plastique, parce que c’est soit ça, soit le micro-ondes. Que l’un dans l’autre on sait pas vraiment qui est pire que l’autre.Vu que la bouilloire c’est moins chiant #MEACULPA j’avoue je fais ma feignasse et je bois du plastique au taff…ok du coup en l’écrivant ça me semble tout de suite vachement plus con…bon solution de secours a méditer (me parlait de mug isotherme je boit facile 2litres d’infusion et thé dans la journée. Rassurez vous le thé en dehors des repas pour ne pas empêcher le fer et les autres nutriments de mon alimentation de se fixer #JePrévoisToutLes CommALAvance ).

 

Ce sont mes premiers changements. Pour être transparente m’ont couté 118€ au total, mais 118€ durable et bon pour ma santé.

 

Le prochain article parlera de ma consommation alimentaire.

Ouais je me suis enfin décidé à couper mes articles. Tout ça pour vous éviter des saignements de nez avec la prolifération des fautes.

Bon à priori dans la blogosphére la plupart des articles correspondent plutôt à un seul de mes paragraphes.

Il était temps que je revois ma sauce à la légère !

Favoris by Ely, beauté Bio, lecture et prises de conscience

Si j’étais Youtubeuse, j’aurais appelé cette vidéo : Mes favoris du moment

Je commence cet article avec un favoris à tendance Zero déchet

 

Le déodorant solide de LAMAZUNA

http://www.lamazuna.com/cosmetiques-solides/68-deodorant-solide-au-palmarosa-3760201130513.html

Ma meilleure amie m’a offert une trousse de toilettes. A l’intérieur plusieurs produits de cette marque et c’est le premier que j’ai testé !

Déjà LAMAZUNA c’est une marque française écologique.

Elle propose des produits dans l’optique zéro déchet. Comme le shampoing solide, le dentifrice solide (je vous en reparle plus tard), les cotons réutilisables ou encore des cup.

Ce déodorant est solide. Il suffit de le passer sous l’eau puis le passer sous l’aisselle pour laisser un dépôt de crème.

Il est 100% naturel et végane.

Pourquoi je l’aime :

Parce qu’il est efficace !

J’ai testé plusieurs déo bio/sans aluminium/naturel. A chaque fois le même constat : je sens des aisselles ! (Ok c’est dégueu mais c’est la life les gars, ici on ne tortille pas du cul pour chier droit…).

Il est donc efficace, ne laisse pas de trace, et ne sent pas.

Petit bémol :

Le transport, c’est moins pratique qu’un stick qu’on referme.

Je vais acheter un petit pochon pour pouvoir l’emmener facilement.

Pour celles qui veulent réduire leur déchet, sentir bon des aisselles et utiliser un produit naturel :

Il est parfait.

Le sérum Régénérant aux huiles d’argan et de rose muscat d’Algovital

Ce sérum je l’ai découvert dans la BiotyfullBox de Novembre

https://www.biotyfullbox.fr/box-beaute

http://www.algovital.fr/algoressence

Bon là, c’est THE coup de cœur. C’est ce que j’aime dans les box : les découvertes de marques et produit.

Bon ALGOVITAL à la base c’est :

Une entreprise française, des produits BIO, élaborés et fabriqués dans un laboratoire en France.

Ce sérum je l’utilise chaque soir, c’est une huile sèche à base d’huile de rosier, sésame et argan.

Son odeur est juste ultra apaisante. C’est d’ailleurs le dernier geste que je fais avant d’aller me coucher.

Pas de résidus sur la peau, une peau douce.

Je ne peux pas parler de son pouvoir repulpant ayant la prétention de croire que je n’ai pas besoins d’être repulpé vu mon jeune âge.

BIOTYFLLBOX ne s’est pas foutu de notre gueule vu que le flacon vaut 44€ pour 30ml !

Mais bon je n’en mets que 2 gouttes pour le visage. J’ajoute du gel d’aloé vera, alors il dure un moment (sauf quand Yoann en réclame).

Enfin bref, c’est mon nouveau rituel beauté du soir. Je précise qu’avant je ne mettais rien sur ma peau, en fait avant d’être bobobio, c’était maquillage/démaquillage et basta !

Maintenant que je ne mets plus rien pour la camoufler.

 

Mon savon maison by AROMAZONE

http://www.aroma-zone.com/info/recette-cosmetique/savon-chocococo-bounty

Je vous en avais parlé dans mon article : ARTICLE

Pour le mariage nous avons décidé de faire des petits savons maisons pour les invités, un petit cadeau BoboBio.

J’ai donc cherché des recettes sur Aromazone, au vu des commentaires de cette recette ChoCoCo, j’ai décidé de ne faire que la partie coco.

Beaucoup d’avis négatifs sur l’odeur du chocolat.

J’ai donc commandé tout ce qu’il fallait pour tester, (et ça ne m’a pas ruiné croyez moi)

Un dimanche, en amoureux on a donc fait un atelier savon avec Yoann.

Recette très simple, on a acheté un moule a pain de savon afin de tester pour nous avant d’acheter des petits moules pour les invités.

Le savon est parfait, je ne sais pas si c’est fait exprès, mais les copeaux de coco sont resté au fond.

Notre savon est donc moitié doux et moitié gommant.

Il mousse, il sent bon, on est cont-tent.

 

Une marque beauté alsacienne : Les Laboratoires Phytodia

http://phytodia.com/nos-produits/

Je vous avais déjà partagé ma routine beauté : ARTICLE

Depuis j’ai fait quelques ajustements…

 

Alors ma routine a été chamboulée par la découverte d’une nouvelle marque : Les laboratoires phytodia.

Alors c’est une marque française, bio, non testée sur les animaux (et qui n’exporte pas non plus vers la Chine par exemple, qui impose le test sur les animaux) et en plus les produits sont locaux (alsaciens).

 

Pourquoi ils ont chamboulé ma routine ?

Parce que j’ai eu un coup de cœur, j’ai eu un coup de cœur beauté mais surtout humain pour cette entreprise.

Pour celles qui me suivent sur instagram j’avais partagé mon appréhension à l’idée de venir à leur petite sauterie découverte sur Strasbourg !

Sur place, j’ai été agréable surprise par l’attention qu’ils m’ont porté, chacun est allé de son petit mot, ayant vu mon post de bloggeuse paniqué juste avant.

D’Eléonore, au président et sa femme, en passant par le docteur nœud pape et le directeur de l’entreprise.

Avec leurs mots, leur volonté de bien faire, de partager, de valoriser les richesses françaises et qui plus est alsacienne, ils m’ont touché. Ils ont fait chanter mon petit colibri (ok ça devient glauque la)

Enfin bref, en gros à part l’huile d’olive qui vient du sud et le beurre de karité qui est importé, tout le reste est alsacien, même l’arnica vient des Vosges.

Lors de ma venue, ils m’ont offert un coffret avec plusieurs de leur produit, l’arnica bien sur qui diffère des autres par l’huile essentielle de Géranium qui lui donne un doux parfum.

Une crème de nuit, un gommage, un masque mais surtout mon chouchou du matin : le sérum antiâge (auquel j’ajoute du gel d’aloé vera également astuce piqué à @eppcoline)

Mais aussi leur nouveauté que j’ai pu tester lors de l’événement : le démaquillant biphase.

Il sent bon, il enlève mascara, rouge à lèvre, fard a paupière et me permet de jeter définitivement mon démaquillant Gemay Maybelline que je gardais pour les soirs de grosse flemme, quand t’as pas envie de te rincer la face 3fois à l’huile de coco.

Enfin bref, je pense qu’ils méritent d’être connu, autant pour la qualité de leur produit que pour le cœur qu’ils y mettent.

Je ne pouvais pas finir cet article sans vous parler de MON coup de cœur, que je viens juste de finir.

Le livre EAT de Gilles Lartigot

Une pépite sans perturbateur endocrinien

http://lartigot.blogspot.fr/

Les instragrameurs, instachatteuses le savent, ce livre sera ma bible, son impact je le compare à celui de Zermati.

J’avais vu le livre en décembre, en voyant la grosseur de celui-ci je me suis dit qu’il serait trop lourd à lire.

Je l’ai reposé.

Il y a 2 semaines je tombe sur une vidéo YOUTUBE que je vous partage « Le pouvoir de l’alimentation »

Je tombe amoureuse de cette vision, de ces explications claires et faciles d’accès à tous (oui c’est important aussi de comprendre quand on parle santé)

Je fonce sur Amazon commandé le livre.

Depuis je le dévore chaque midi, je partage des bribes sur instachatte avec vous (fonction story de instagram).

Ce que j’ai déjà fait :

J’ai jeté tout mes Tupperware et ustensiles en plastique, j’arrête de mettre du citron dans ma bouteille d’eau et j’en ai acheté une en verre.

J’ai remplacé mes Tupperware en plastique par des tupp en verre avec couvercle sans BPA.

Mes ustensiles de cuisine en plastique par leurs compatriotes en bois.

Aluminium, film plastique, récipient en plastique n’ont plus leur place chez moi.

Ça me conforte dans mon végétarisme, car au delà de l’aspect animal, c’est surtout l’aspect santé qui entre en jeu.

Ce que l’on donne a mangé aux animaux arrivent aussi dans votre assiette, OGM, Hormone, Antibiotique, tout ça ils nous le transmettent dans l’assiette.

ET j’envisage l’arrêt total des produits laitiers pour les même raisons. (aujourd’hui je consomme encore du fromage, mais j’ai déjà arrêté le lait/yaourt et crème)

Je continue de consommer EXCLUSIVEMENT des œufs de fermes du coin de poules de plein air.

Je continue de consommer au maximum des produits BIO, de saisons et si possible locaux.

Ce que j’aime dans son livre, c’est qu’il nous informe, il nous donne les clés pour consommer en pleine conscience.

Il n’impose pas, il dispose.

Cette lecture est une bible, une source d’informations, de prises de conscience innommables.

Suite à mes partages j’ai eu beaucoup de témoignages de femmes, et de mamans dont les enfants ont eu des dérèglements hormonaux, endométrioses, puberté précoce, et que leur a conseillé leur médecin ?

Eviter la viande et le poisson, les produits laitiers, le plastique et même le blé (non bio).

Mais si on avait ses informations en amonts ? si plutôt que de nous lobotomisé par les pub des lobbyistes, on nous informé sur notre santé.

On nous parle de trou de la sécu mais on nous empoisonnent quotidiennement dans l’assiette et visuellement a la télé.

 

C’est un tournant, j’ai bientôt 30ans mon horloge biologique va commencer a travailler, et je veux le meilleur pour mes gosses.

Alors moi, petit colibri, je promets de faire MA PART chaque jours pour offrir a mes gosses et aux votres une possibilité d’évoluer dans ce monde sans trainer la patte.

A bon entendeur : achetez ce livre !